Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
7 octobre 2012 7 07 /10 /octobre /2012 12:12

6730208427_beb2f9acd9.jpg

Octobre 1917, il y a 94 ans, naissait en Allemagne, Stéphane Hessel. L’homme qui aujourd’hui tente d’apporter un peu de jeunesse et d’air frais au Parti Socialiste, dans la préparation du Congrès de Toulouse.

 

Ne lui demandez pas de se résigner, l’auteur d’ « Indignez vous ! » n’a pas fini de nous surprendre …

Il est aujourd’hui le premier signataire d’une motion, présentée dans le cadre du Congrès des Socialistes à Toulouse, la motion 4 : Oser, plus loin, plus vite.

 

Quelle vie pour cet homme toujours jeune, à l’œil vif qui peut encore servir d’exemple …

Née d’une mère héroïne de roman, Helen, popularisée par le film de François Truffaut « Jules et Jim », Stéphane Hessel n’est pas homme à accepter de se taire, de  laisser faire,  d’accepter les conformismes.

 

Entré en résistance pendant la guerre, il est arrêté en juillet 44, torturé, il est déporté à Buchenwald.

A la libération, il participe à la rédaction de la charte des droits de l’Homme, avec l’espoir de fonder un monde plus juste, plus humain.

Cet homme de gauche, infatigable combattant pour les droits à la dignité des femmes et des hommes, est sur tous les terrains au service de cette conviction. Dans « Indignez vous ! », il lance une nouvelle fois ce cri sourd pour réveiller les consciences : « La pire des attitudes est l’indifférence ».

 

L’homme n’a pas fini son combat, l’homme ne s’est pas rangé. Il regarde ce monde qui se transforme vite. Les frontières s’ouvrent, les marchandises, les capitaux, les hommes circulent à l’échelle de la planète. On se parle, on échange, la terre devient un village. Mais la question reste toujours la même pour un homme de gauche : ce monde en construction servira-t-il les intérêts particuliers ou celui du progrès pour le plus grand nombre ?

Nous ne pouvons pas accepter que l’on propose « comme horizon pour notre jeunesse que la consommation de masse, le mépris des plus faibles et de la culture, l’amnésie généralisée et la compétition à outrance de tous contre tous. ». Ce monde nous n’en voulons pas.

 

L’infatigable combattant, l’homme de gauche ne peut pas se résigner. Il prend une nouvelle fois la parole et invite les socialistes à voir plus grand, à Oser, plus loin, plus vite. Car ce monde en construction a besoin de nous, nous femmes et hommes de gauche, de notre indignation, de notre combat, pour porter cet idéal d’Humanité. Il ne faut surtout pas nous ranger, baisser la garde, attendre qu’on dise pour nous, qu’on fasse pour nous. Les hommes au pouvoir n’ont pas besoin d’un peuple assagi et indifférent. Ils ont au contraire besoin d’une force d’indignation et de combat.

 

Pour construire encore et toujours l’Humanité, on a besoin de nous, du peuple de gauche. 

On a besoin d’une force citoyenne pour peser, pour agir et pour Oser plus loin, plus vite. 

 

Philippe Allard

Repost 0
Published by Militants de l'Espoir à gauche - dans Parti socialiste
commenter cet article
16 septembre 2012 7 16 /09 /septembre /2012 11:17

hessel21Dans le cadre du Congrès du Parti Socialiste en octobre prochain à Toulouse, des militantes et des militants socialistes, signataires de plusieurs contributions, se sont rassemblés pour déposer une motion commune  : Oser, plus loin, plus vite.

 

Pourquoi soutenir cette Motion ?

 

Nous portons la volonté d’un Parti Socialiste plaçant le citoyen au cœur de son engagement. Nous ne voulons pas d’un Parti fermé, limité, réduit dans son nombre,  tourné vers l’intérieur et ses querelles internes. Nous voulons un Parti ouvert sur la société, un grand parti, pour porter le débat, pour réfléchir ensemble, écouter mais aussi convaincre. Les décisions prises avec quelques experts ne fonctionnent plus. Nous sommes dans un autre monde. Les outils de communication permettent aujourd’hui une plus grande participation. Rien ne se fera plus sans la participation des citoyennes et des citoyens.

 

La principale préoccupation aujourd’hui des Françaises et des Français, ce n’est pas de savoir qui dirigera le Parti Socialiste, mais quelles sont nos réponses face la crise économique et sociale. C’est donc avant tout ce thème qu’il faut porter en débat. C’est-ce thème que nous avons mis en avant dans notre motion. Posons-nous d’abord les bonnes questions, ne nous cachons pas derrière certaines certitudes, acceptons l’écoute pour trouver les réponses efficaces. Pourquoi le chômage de masse ? La croissance peut-elle suffire pour en sortir ? Pourquoi cette dette considérable ? Quelles mesures pour la réduire ? Mettons les propositions sur la table, mettons le Parti socialiste au travail, ainsi nous servirons réellement le gouvernement.

 

Nous avons une grande ambition pour notre Parti. Nous voulons résister aujourd’hui et replacer l’humanité au centre de notre projet.  La gauche porte l’espoir du progrès pour tous. Nous ne devons pas accepter la résignation. Le capitalisme financier voudrait imposer son ordre, nous devons résister. La crise structurelle impose des réponses non au service d‘un petit nombre mais au service du plus grand nombre. Il nous faut rassembler tous les socialistes pour mener cette bataille, car les réponses, les choix politiques définiront l’avenir. Et nous, socialistes, nous voulons construire un  monde plus humain, nous n’abandonnerons pas, nous  ne faillirons pas, nous résisterons. Nous avons besoin de tous. Résistons socialistes, avec Stéphane Hessel, notre premier signataire.

 

Rejoignez-nous ! Signez la motion : Oser, plus loin, plus vite.

Oser. Plus loin, plus vite ! - congrès de Toulouse du Parti Socialiste

 

Philippe Allard

Repost 0
Published by Militants de l'Espoir à gauche - dans Parti socialiste
commenter cet article
4 août 2012 6 04 /08 /août /2012 13:26

carosse.pngLe Congrès du Parti Socialiste aura lieu à Toulouse du 26 au 28 octobre. C’est toujours un temps important pour les socialistes, un moment de débats pour choisir leurs orientations.

 

Quel sera l’enjeu du Congrès de Toulouse ?

 

Pour la direction actuelle, il ne devrait pas y avoir d’enjeu ! Ce serait un Congrès de simple validation d’un accord entre la Première Secrétaire et le Premier Ministre. Circulez ! Il n’y a rien à voir. Les différents cabinets peuvent préparer les discours, la ligne générale est fixée d’avance ! Les militants sont invités à venir écouter la bonne parole, soutenir (il ne peut pas y avoir d‘autre choix), et applaudir, … un petit tour et puis s’en vont …

Toutes celles et ceux qui veulent jouer un rôle au Parti Socialiste doivent se ranger … à bon entendeur salut ! Le jeu des négociations de couloir est ouvert ! Le parcours est comme d’habitude : il faudra savoir ramper, se contorsionner dans tous les sens, absorber tous les mets même s’ils sont indigestes, sauter les différents obstacles …

 

Mais patatras, tout le petit jeu est bousculé … la démocratie s’invite et entre par la porte de service. Ne cherchez pas de grands chefs à plume, décidés à jouer leur avenir politique, ce n’est pas de ce côté que les choses vont bouger …

 

Des militants engagés ont décidé de prendre la parole sans attendre qu’on la leur donne ! Ils ont rédigé une Contribution citoyenne et sont maintenant plus de 800 signataires … Sire c’est une révolution ! Le petit peuple veut se faire entendre !

Les militants socialistes pourraient remettre du politique dans le jeu et troubler le spectacle …

La Contribution citoyenne porte une vision du Parti Socialiste, un Parti réformé dans son fonctionnement et porteur d’engagements clairs. La démocratie, l’égalité réelle, l’ordre international juste contre la sauvagerie du capitalisme, le désir d’entreprendre, la révolution écologique sont autant d’idées qu’ils veulent promouvoir. Et en plus, ils veulent porter des idées !!

 

Alors pas d’enjeu pour le prochain Congrès du Parti Socialiste ? Pas tout à fait car ce sont bien deux visions différentes qui s’affrontent. Un débat entre les anciens et les modernes, entre ceux qui veulent un parti fermé, raisonné et bien rangé et les autres, tous les autres, qui défendent un parti ouvert sur la société, plus populaire et porteur d’espérance.

 

Le Congrès de Toulouse ne sera pas tiède mais socialiste ! Fichtre !

 

Philippe Allard

 

http://contributioncitoyenne.blogspot.fr/

Repost 0
Published by Militants de l'Espoir à gauche - dans Parti socialiste
commenter cet article
20 juillet 2012 5 20 /07 /juillet /2012 16:54

mur.png

Le Congrès est un temps de réflexion pour tous les socialistes afin de nous permettre de fixer une ligne politique pour notre parti.

Dans la première phase, celle des contributions, la volonté de la Première secrétaire, Martine Aubry, d’imposer une seule contribution a été catastrophique. Le résultat est d’ailleurs à l’inverse de ce qui était attendu, avec la profusion des contributions.

On ne peut pas fermer le débat, les militants veulent être entendus. On n’en est plus au temps où la voix du chef s’imposait ! Le changement du mode de gouvernance c’est maintenant !

 

A la question posée : le Parti Socialiste doit-il se contenter de soutenir le pouvoir socialiste en place ? La réponse est NON !

Les militants du Parti Socialiste soutiennent totalement la politique menée par le Président de la République et le Premier ministre.

Mais le Parti socialiste a une autre fonction, celle de donner une perspective, une vision plus large qui permettra d’éclairer la politique suivie par le gouvernement. Le Parti Socialiste ne doit pas devenir le simple porte-voix du gouvernement, expliquant la gestion au quotidien. Il doit être en avant pour éclairer la voie.

S’il échoue, s’il devient un parti gestionnaire, s’il n’offre plus d’espérance, les socialistes perdront les prochaines élections. L’enjeu est donc considérable. Martine Aubry doit écouter la base militante et ouvrir les yeux.

 

Parmi les grandes questions qui se posent, la vision du monde est incontournable. Dans les peurs qui émergent aujourd’hui, dans les replis vers des votes extrémistes, la question de la mondialisation est essentielle. Le monde se transforme rapidement, des pays émergent, la finance en profite pour imposer sa loi. Quelle réponse avons-nous ? Quelle espérance portons-nous ?

Si le Parti Socialiste n’offre pas une vision d’avenir, une vision de ce monde, il est condamné à l‘échec. S’il ne s’appuie pas sur les forces démocratiques, il devient inutile.

A la perspective proposée par Martine Aubry pour le PS, les militants socialistes ont une autre ambition à proposer. Nous sommes porteurs de la voix de Jaurès le fondateur de l’Humanité !

 

C’est tout l’enjeu de ce Congrès !

C’est toute l’importance de la Contribution citoyenne !

Des militants se sont organisés pour porter la rénovation des idées et des pratiques. Soutenons-les pour donner toute sa place au Parti Socialiste. Rassemblons le plus grand nombre de militants pour porter une espérance.

 

http://contributioncitoyenne.blogspot.fr/2012/07/depot-de-la-contribution-citoyenne.html

 

Philippe Allard

Repost 0
Published by Militants de l'Espoir à gauche - dans Parti socialiste
commenter cet article
12 juillet 2012 4 12 /07 /juillet /2012 11:31

martine2.pngC’est fait, c’est annoncé : Martine Aubry et Jean-Marc Ayrault présenteront une contribution commune pour le prochain Congrès du Parti Socialiste ! Il est même recommandé aux ministres de la signer ( attention au prochain remaniement …). Les militants de leur côté devront suivre comme d’habitude les grands et les petits chefs de tribus.

C’est donc en rangs serrés que les militants socialistes doivent préparer leur prochain Congrès. Martine Aubry s’offre son défilé du 14 juillet ! Au coup de sifflet on avance en rang et on marche au pas !

Il y a toutefois quelques notes discordantes … Notamment dans le courant autoproclamé « gauche du Parti » dirigé par Benoît Hamon, pas toujours le plus progressiste toutefois …, les chefs font savoir qu’ils sont en train de rédiger leur contribution. Les militants suivront et signeront suivant l’ordre donné par la direction du courant !

 

Mais quelle est la place des militants dans tous ces préparatifs ? N’ont-ils rien à dire ? N’ont-ils rien à proposer ? Doivent-ils se contenter d’attendre sagement les ordres venus des chefs et sous-chefs  et se ranger en bon ordre par tribu ?

Et si … on parlait de politique ?

Et si … on faisait vivre ce Parti en utilisant la richesse de ses militantes et militants ?

Et si … le changement c’était maintenant !

Et si … le Parti Socialiste montrait la voie et entrait dans l’âge de la démocratie participative ?

 

Le Parti Socialiste est au pouvoir, il gère une grande partie des communes, des départements, des régions, et l’Etat.

Nous soutenons avec force le gouvernement de Jean-Marc Ayrault. Les orientations sont les bonnes : un gouvernement paritaire, le volontarisme industriel pour « un Etat stratège » (en reprenant l’expression imposée par Ségolène Royal), la limitation des dépassements d’honoraires dans la médecine pour revenir à une égalité d’accès à la santé, la politique du dialogue social, les réformes sociétales annoncées, … la liste est longue. Oui nous soutenons, nous soutenons totalement ! Alors pourquoi vouloir bâillonner la parole des militants ?

 

D’autant plus que la situation n’est pas facile. Les politiques menées par Nicolas Sarkozy laissent la France dans un triste état. L’annonce des plans sociaux frappe la France. Il va falloir créer un élan, il va falloir créer une dynamique pour le changement, il va falloir gouverner autrement. 

Les militants doivent s’exprimer. La Parti socialiste doit s’ouvrir et se tourner dans un langage clair, compréhensible vers le peuple.

Dans ce sens, des militants, de simples militants se sont réunis pour parler de politique. Ils ont élaboré un texte fixant des orientations clairement définies pour tous.

Nous n’avons pas attendu qu’on nous donne la parole,  nous n’avons pas attendu qu’on nous dessine un autre parti, nous avons pris la parole : c’est la Contribution citoyenne !

Venez rejoindre cet élan ! Venez débattre ! Venez signer ! Venez construire un Grand parti de gauche, NOTRE Parti Socialiste.

 

http://contributioncitoyenne.blogspot.fr/2012/07/une-contribution-citoyenne-pour-le.html 

 

Philippe Allard

Repost 0
Published by Militants de l'Espoir à gauche - dans Parti socialiste
commenter cet article
11 juillet 2012 3 11 /07 /juillet /2012 18:24

Aubryayrault.pngEn préparation du prochain congrès du parti socialiste à Toulouse, on nous informe que Martine Aubry et Jean-Marc Ayrault  présentent une contribution commune et « qu’ils demandent aux responsables du parti et aux ministres de signer ce texte à l’exclusion de tout autre ».

 

On croit « rêver » !

 

La peur des débats est mauvaise conseillère.

Tous les militants du PS soutiennent naturellement le président de la République et son gouvernement. Leur réussite est une exigence pour la France, pour l’Europe et pour les valeurs de gauche auxquelles nous croyons. Mais que penser de cette façon de préparer le congrès et de verrouiller le débat.

C’est proprement inacceptable.

Nous, militants citoyens de base, revendiquons pour ce congrès notre participation à un débat ouvert et démocratique. Rien n’est pire que d’empêcher l’expression citoyenne.

Le soutien évident que nous apportons à la majorité présidentielle ne doit en aucune façon devenir une soumission. Quelle est cette façon de concevoir le débat démocratique et qui d’ailleurs peut y gagner à terme ? Personne.

Décidément, si ce schéma proposé se confirme, le risque est grand que le chemin de la rénovation des idées et des pratiques se transforme en voie sans issue. Quelle honte ! Chacun sait pourtant bien que ces comportements nous ont déjà mis dans le mur à de multiples reprises par le passé.

 

Dans ce contexte, pour nous tous, militants de base, retenons cette attitude :

S’indigner, résister et imposer par des idées et des pratiques nouvelles, la qualité du débat !

 

C’est pourquoi nous vous présentons cette « contribution citoyenne » accompagnée de ses signataires.

http://contributioncitoyenne.blogspot.fr/

Réalisée et écrite au cours des trois derniers mois, soit avant cette incroyable démarche, par plus de 80 militants en régions et en Ile de France, cette contribution se trouve pleinement confortée.

L’heure est au débat démocratique et à la rénovation.

 

N’hésitez pas à lire ce texte, à le commenter et à nous rejoindre en le signant !

Patrick Ardoin

Repost 0
Published by Militants de l'Espoir à gauche - dans Parti socialiste
commenter cet article
9 juillet 2012 1 09 /07 /juillet /2012 12:10

sans-titre-copie-6.pngLe prochain Congrès du Parti socialiste aura lieu à Toulouse les 26, 27 et 28 octobre.

Nous entrons dans un premier temps dans la phase des contributions. C’est le moment de parler, de dire ce que l’on pense vraiment, de proposer des orientations claires.

 

La grande question que l’on se pose aujourd’hui : va-t-on connaître un Congrès godillot ?

Ce serait la pire des choses car le Congrès est le temps fort de la vie démocratique du Parti Socialiste ! Priver les militants socialistes de leur Congrès serait un coup dur pour la démocratie dans le Parti !

 

Les socialistes sont au pouvoir et soutiennent la politique gouvernementale. Mais pour cela il faut un Parti Socialiste engagé sur des grands principes clairement définis et ouvert sur la société pour entendre, pour expliquer, pour convaincre.

Le Congrès, c’est le temps où l’on doit se poser les vraies questions :

·         Quelles sont les orientations politiques que nous voulons défendre pour une ligne claire au Parti Socialiste ?

·         Quel Parti Socialiste voulons-nous ? Quels changements sont nécessaires dans le fonctionnement du Parti ?

 

Alors débattons entre socialistes …

C’est le sens de la contribution citoyenne proposée par des militants socialistes.

En soutenant cette contribution les socialistes s’engagent sur deux choses simples :

·         La défense de grands principes clairement définis, comme la démocratie nécessaire pour comprendre les évolutions, la République pour défendre l’égalité réelle femme/homme et notre France métissée, l’ordre juste contre le désordre du capitalisme au service du profit de quelques-uns, la volonté politique pour redonner du sens à l’intervention de l’Etat, l’Europe des peuples pour porter un idéal dans le monde.

·         La poursuite de la rénovation du Parti socialiste pour un parti exemplaire, démocratique, ouvert sur la société. Un Parti Socialise capable de s’adresser au peuple dans un langage clair et précis.

 

Ensemble créons la force militante pour un grand Parti Socialiste portant une orientation claire, définie simplement et précisément. Ensemble soutenons la Contribution citoyenne :

 

http://contributioncitoyenne.blogspot.fr/

 

Philippe Allard

Repost 0
Published by Militants de l'Espoir à gauche - dans Parti socialiste
commenter cet article
15 juin 2012 5 15 /06 /juin /2012 14:44

sans-titre-copie-3.pngLa droite n’y pensait pas, même pas en rêve, Olivier Falorni lui ouvre aujourd’hui l’espoir. La Rochelle peut basculer à droite dimanche.

En maintenant sa candidature au deuxième tour contre la règle républicaine qui veut le désistement des candidats de gauche au profit du candidat arrivé en tête, Olivier Falorni offre à la droite la possibilité de prendre sa revanche dimanche contre la candidate de la gauche : Ségolène Royal.

Ségolène Royal représente en effet pour la droite locale la femme à abattre. C’est elle qui en 2004 avait réussi à s’emparer de la région.Terre de l’ancien premier ministre Jean-Pierre Raffarin, président du Conseil régional de 1988 à 2002, Ségolène Royal bat la candidate de la droite. Elle est largement réélue en 2010 avec 60.61% contre Dominique Bussereau, secrétaire d’Etat aux transports de Nicolas Sarkozy.

Autant dire que la candidature d’Olivier Falorni offre une opportunité exceptionnelle à la droite de prendre sa revanche contre la candidate socialiste.  Dominique Bussereau a d’ailleurs publiquement apporté son soutien à Olivier Falorni, précisant clairement :  « Ce n'est pas une affaire politique, c'est une affaire de personnes ».

Olivier Falorni peut donc compter sur les voix de la droite. Ce qui rend la tâche particulièrement difficile à Ségolène Royal : avec 24% des voix pour Nicolas Sarkozy et 11% pour Marine Le Pen, au premier tour de l’élection présidentielle, la droite tient en grande partie la victoire de dimanche. Il suffit à Olivier Falorni de trouver les 15% à gauche complémentaires, avec quelques complicités revanchardes à gauche, et c’est la victoire.

Le défi lancé par la droite, qui tient en otage Olivier Falorni, rend la tâche difficile à gauche. Ségolène Royal bénéficie d’une mobilisation exceptionnelle. Toutes les grandes voix de la gauche se sont déplacées à La Rochelle ou ont appelé au rassemblement de la gauche pour faire élire Ségolène Royal. Martine Aubry a fermement demandé à Olivier Farloni de se retirer : «Quand on est de gauche, on ne va pas essayer de battre une camarade, et qui plus est celle-ci, avec les voix de la droite, c'est insupportable». Mais Olivier Falorni défie la Première secrétaire du PS avec le maintien de sa candidature.

La bataille est loin d’être gagnée dimanche pour la gauche. La gauche aura montré au moins son unité, la gauche est rassemblée pour soutenir Ségolène Royal. Dimanche le choix est maintenant clair : le bulletin de vote pour Olivier Falorni c’est une voix pour la droite.

Reste toutefois deux inconnues : les électeurs de droite vont-ils accepter de se laisser prendre par ce stratagème en votant pour un ancien apparatchik du Parti socialiste et les électeurs de gauche vont-ils voter pour un candidat rejeté par tous les partis de gauche ?

Philippe Allard

Repost 0
Published by Militants de l'Espoir à gauche - dans Parti socialiste
commenter cet article
14 juin 2012 4 14 /06 /juin /2012 12:33

sans-titre-copie-1.pngLa Rochelle est devenue un feuilleton médiatique à rebondissement. Le dernier en date porte sur le tweet d’une  femme jalouse, utilisant sa position pour nuire à sa rivale en accordant son soutien au traite d’un Parti politique. Le feuilleton est bien ficelé.

Mais au-delà de ce feuilleton, cette histoire de la Rochelle pose avant tout la question de l’engagement politique. Pourquoi s’engage-t-on ? Quelles sont les valeurs que l’on défend dans un combat politique pour prétendre à assumer des responsabilités et à représenter des citoyens ?

 

Nous avons déjà connu l’affaire Besson. Entre les deux tours de l’élection présidentielle de 2007, Eric Besson change de camp et apporte son soutien à Nicolas Sarkozy. Il sera récompensé et deviendra ministre. Quand on connaît après coup la politique suivie par cet ancien cadre du Parti socialiste qui dirigera le ministère de l’identité nationale,  on mesure la hauteur de la forfaiture.

Nous avons le cas aujourd’hui d’Olivier Falorni, ancien cadre du Parti socialiste de Charente-Maritime. Refusant la candidature de Ségolène Royal, soutenue par toute la gauche unie, Olivier Falorni pour être élu dimanche accepte les voix de la droite et de l’extrême droite qui vont se reporter massivement sur sa candidature. Quel est le sens de cet engagement ? Le carriérisme est la pire des forfaitures.

 

On peut reprocher tout et son contraire à Ségolène Royal mais personne ne peut lui retirer la valeur de ses engagements. Martine Aubry ne s’y est pas trompée. Elle avait sous estimé sans aucun doute la valeur de cette femme politique, aujourd’hui elle lui rend hommage. Certes les deux femmes défendent des orientations différentes au sein du Parti socialiste, mais c’est cela la politique, la grandeur de la politique : s‘engager pour défendre ses valeurs et ses convictions. Il n’est pas facile en France d’être une femme de premier plan à l‘égal des hommes.

 

Ségolène Royal n’a jamais lésiné dans ses combats. Elle représente une voie progressiste au sein du plus grand parti de la gauche, refusant les conformismes. Ses combats furent durs pour réussir à bousculer les lignes. 

Elle s’est battue dans cet univers encore très masculin pour mettre la question écologique au premier plan.

Elle s’est battue pour rappeler l’importance des classes populaires refusant un discours destiné uniquement à des classes moyennes. Elle a porté le concept d’ordre juste et de sécurité dans les quartiers.

Elle s’est battue pour faire reconnaître la France métissée, condamnant la vision de l’extrême droite, alors que la gauche ne se faisait pas suffisamment entendre.

Elle s’est battue contre une mondialisation libérale, prédatrice, appelant à un Etat plus volontariste et stratège.

La liste serait trop longue de ses engagements. Tout au long de ces années, elle s’est battue malgré les attaques, les coups bas, les sobriquets.

 

Ses combats furent difficiles car on a souvent voulu délibérément réduire la portée de son engagement, en faire la voix d’une hystérique féminine qui ne sait pas très bien où elle va. La Rochelle, est à nouveau un de ces combats difficiles car il n’y a rien en face, il n’y a pas de valeurs, il n’y a pas de conviction, ce n‘est pas un engagement politique. Le feuilleton médiatique amuse et prend le pas sur la politique.

 

Philippe Allard

Repost 0
Published by Militants de l'Espoir à gauche - dans Parti socialiste
commenter cet article
13 juin 2012 3 13 /06 /juin /2012 00:20

thumbnail-2-.jpgQuelle belle réussite pour cet inconnu ! Avec le maintien de sa candidature contre Ségolène Royal, Olivier Falorni aura réussi à prendre une première place et mettre une sacrée pagaille à gauche !

 

L ‘adhésion, la fameuse adhésion au Parti socialiste, … quelques beaux discours, quelques manigances d’appareil, de jeux de coudes, et d’un seul coup vous vous sentez l’homme de la situation, un homme important, un homme qui compte.

Mais là, rien de plus beau, rien de plus grand, il suffisait de se présenter contre Ségolène Royal, une femme politique de premier plan, et d’un coup, d’un seul, vous voilà propulsé dans les médias nationaux …

Et qui trouvez-vous sur votre chemin, pour vous soutenir ?  Une première dame de France, prise par ses histoires de cœur, heureuse de prendre une revanche …

Quel attelage grotesque ! On atteint le dernier degré de la politique ! Jusqu’où va-t-on tomber et mettre en péril la gauche ? 

 

La droite peut se réjouir … Olivier Falorni fait tout le travail, un vrai travail de sape, venant ruiner les efforts de la gauche pour réussir le changement voulu par la majorité des Françaises et des Français, et fragilisant même le nouveau Président de la République. 

 

Pourtant quel est l’intérêt de cette candidature de Falorni ? Cette candidature a-t-elle vraiment un sens politique ? Propose-t-il d’apporter quelque chose d’utile pour la gauche à l’Assemblée nationale, pour voter les lois de la République ? Aura-t-il une influence politique aussi importante que celle de Ségolène Royal ? Représente-t-il vraiment quelque chose ?

En fait, il n’est rien de cela, Falorni se présente seulement comme un représentant de terrain. Mais est-ce cela qu’on attend d’un député : un représentant local, une sorte d’agent commercial ? L’Assemblée nationale sert-elle à cela ?

 

Ségolène Royal, a fait ses premiers pas politiques aux-côtés de François Mitterrand. Elle a été plusieurs fois député et ministre. En 2004, elle prend la région Poitou-Charentes à la droite et mène une politique progressiste. Elle a été largement réélue en 2010 à plus de 60%. Ségolène Royal c’est la présidentielle de 2007, une défaite mais aussi une dynamique extraordinaire. Ségolène Royal, c’est aussi une bataille de congrès pour porter la rénovation du Parti. Ségolène Royal, ce sont les Primaires, qu’elle a voulues. Battue, elle reprend le flambeau pour accompagner François Hollande à la victoire. Ségolène Royal a été de toutes les batailles pour la gauche. Portée par ses convictions, elle a suscité des soutiens et des rejets, mais c’est une volonté politique indéniable.   

 

Alors que vient faire Falorni dans cette histoire ?

 

Rien si ce n’est détruire.

 

Philippe Allard

Repost 0
Published by Militants de l'Espoir à gauche - dans Parti socialiste
commenter cet article

Page D'accueil

  • : Militants de l'Espoir à gauche
  • Militants de l'Espoir à gauche
  • : Militants de l'Espoir à gauche réunit toutes celles et tous ceux qui soutiennent la ligne politique de Ségolène Royal pour une gauche démocratique, sociale, et écologique.
  • Contact

La fabrique AGIS !

dominique bertinotti (2)Dominique BERTINOTTI (75), Philippe ALLARD (75), Amale CHEBIB (75), Fabien SECHERRE (75), Françoise DEGOIS (75), Cyril CIBERT (86), Cécile FORTINEAU (23), christian CHOTARD (91), Eliane LEMAGNEN (64), esfand KHALAF (90), Laure BARGUILLET (87), Ahmed LAARAJ (30), Isabelle MALBERTI (75), Guy VERDIER (13012), catherine CANTAU (40), gilles CAILLET (91), Noëlle PLANCHAIS (56250), Gérard JABUT (69), Jocelyne BERDU (75), Jean-Pierre GUILBERT (75), Hélène MERMBERG, , Eric BRUN (63), Stéphanie SMANIOTTO,Eric CORNIER (33), Joelle FERAL, Gerard RAISER, Catherine RUBIO (33), Didier ANTONELLI, Nabil SANTO (75), Eliane LEMAGNEN (64), Céline LOOT, Pierre NSIMBA-DELEZAY (93), Marianne-Ségolène GINDREY (62), , Monique BONNIN (37), Jean-François THILLET (43), Jacqueline BOULET, Alain MAIRE (76), Caroline BERTRAN, Jacques MAZELLA (44), Christiane CHIROL, Rodrigue KOKOUENDO (77), Robert SIMON (75), francoise LALLIER (78), Sylvette GIRARD (28), claudine MOURET (41000), alban GUAY (37), roland ASTIER (38), mirella GOULOIS (62300), Michel CHARPENTIER (73), marie-neige PHILIPPE (44), Jean Jacques BAUGÉ (37), rachida MAZARIE (94), jacqueline LAKSANDER (2), pierrette LARDREAU (19100), martial LEHOUX (24), Rene PHILIPPEAU (91), Jean-Pierre HERY (2), Christine MALCOR (91), Jean KOMOROWSKI (33), , , Patricia VAN HALUIDYN (86), Claude BILLARDON (75), J-RAYMOND MAGUEUR (29), Claire CLAUDE (49), David VIEILLE, Laetitia DE WARREN (69), Georges RAULT (35), Michel CHATAIGNER (76), Chantal DEPUERS (6), YOLANDE PAVAN (93270), Maïté CAZAUX (33), Colette CHARBONNE (31), Hiroko KOMORI (75), M.J. SINAT (77), France-Marie NESPO-BIAIS (78000), Elisabeth HUSSON (75), Martine TREGRET (91), Andrée & Marie-Paule AUFAURE (3), Bernard JANODET (69), Yves FRUCHON (69), christiane NOUGARET (30), véronique SAINT-PAUL (75020), Marie-Noëlle VIBERT (94), Annick LE ROY (91), micheline HAREL (75), francoise QUELIN (77), jean baptiste TROUPLIN (75020), Elisabeth ARNAUD (33), Jean BRUNEL (13), Maryse MARTIN (17), Jacques ERNEST (92), Maurice BUTTIN (75015), Alain DRONEAUD (72430), Norel Houda AUMONT-GHÉDIR (75), Vanessa BAUDAT SLIMANI (45), CLAUDE TARRIERE (92500), Gérard PARCOT (91), FRANCK DAGORNE (56890), Ariane MATHIEU (77), Philippe POIGNANT (50), , Nadine AMIEL (75), Bernard FERRÉ (78), José THIOLLET (86), jerome DOUADY (38), Marcel AMIEL (75), arsene BOUTERFA (93500), sylvie SAINT PIERRE (95100), , Aurélien LONGÉ-LÉTANG (86), Fabrice BERARDI (13), Hubert TERRIGHI (47), Martine LEBRUN (94130), jean BURNELEAU (85), Marie FARRET (16), Janine CRESPIN (75013), sandrine PIERRON (86), cartier FLAVIEN (86), Dominique MENNESSON (94), Pierre BRUSSELLE (94), Eric DUCROS (86), , Romain ZARKA (75), Brigitte BEAUMANOIR (95), Olivier SALVANO-LUBESPÈRE (75), francoise ROZAN (12), Francine GILBERT REULIER (92), Christian AGON (75003), alain PIQUET (76), Laetitia CHEVROT (63), CHRISTIANE GOMEZ (86), Marc BONNICHON (33), Joëlle DE CORTE (17), Nadjet BOUCHIKHI (13), Yves FRUCHON (69), maryleine SIGRIST (5), Françoise CLEOSTRATE (34), Sébastien COUDRY (25), nicolas METIVIER (86), pierre HUYARD (17), Cécile GUILBERT (63), Bonaventure MBAYA (91), Bernard JANODET (69), Régis COTTET (86), martial LEHOUX (24), anthony ROUSSEAU (86), jean claude MAURIN (30), Jean-Claude CHEBROU (63), bruno OLIVIER (78), Jean-François VIONNET (26), ...

Pour rejoindre la fabrique socialiste AGIS : link