Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
3 septembre 2011 6 03 /09 /septembre /2011 12:11

debat-Royal-Sarkozy-1-.jpg L’affaire Liliane Bettencourt éclabousse Sarkozy et alors ? On est du côté des riches, et ils le savent bien les riches, après tout ce qu’on leur a donné depuis l’élection de Nicolas Sarkozy ! C’est normal qu’ils donnent un peu de leur pognon… ils en gagnent cent fois plus avec nous au pouvoir. Surtout n’oubliez pas, il faut qu’ils donnent en liquide. Je vous rappelle, en liquide. C’est plus simple pour nous … Et pour les très grosses sommes, le Président se déplace pour récolter le pognon.

 

Maintenant ceux qui l’ouvrent un peu trop, il faut qu’ils la bouclent ! C’est pas ces petits journalistes qui vont faire la vérité … La vérité, on va leur dire… et qu’ils se contentent d’écrire ce qu’on leur dit !  Pour les autres, gare à eux…

On fera parler les fadettes ! Ce sont ces facturations des conversations téléphoniques, et ça permet de savoir beaucoup de choses ! Génial non ? Il n’est pas content le journal le Monde …  Oui les journalistes sont mis sur surveillance. Et alors ? C’est interdit, mais ça c’est pour les autres … Après tout, ça sert à quoi d’être Président si on ne peut pas faire tout ce qu’on veut ?

Sarkozy il n’a pas peur il assume … il assume tout ! Allez fliquez-moi tout ça, les journalistes, les juges, je veux tout savoir ! Et s’ils cherchent à savoir, ils auront affaire à nous ! Qu’on les fasse taire, usez de tous les moyens ! 

 

Et rappelez leur bien ce qu’il faut qu’ils fassent, ces journalistes, s'ils veulent être tranquilles, s’ils veulent avoir une bonne place … rire aux plaisanteries du Président ça c’est très bien. Parler de Carla, c’est très bien ça, une belle photo de Carla avec Nicolas … plein d’amour tout ça … Et puis, il faut bien expliquer aux Français que le Président il fait une bonne politique et surtout qu’on ne peut pas faire autrement, ça c’est très bon … pas d’autre politique possible … ça le Président il aime beaucoup.

Il faudra peut-être réinviter à l’Elysée tous les patrons des médias pour bien leur expliquer … Rappelez-moi ça, il faut qu’on cale cela. Trouvez une date et convoquez moi tout ce petit monde. C’est toujours bon de rappeler les choses … après tout ça sert à ça la presse, dire ce que veut le Président !

 

Paraît-il que la candidate socialiste, Ségolène Royal, veut que les très riches rendent le bouclier fiscal aux Français… Elle n’a rien vraiment rien compris … Une campagne électorale ça se gagne avec le pognon … elle est trop pauvre, trop honnête, pour gagner et en plus elle veut défendre les petits. N’importe quoi !

Ça c’est bon pour les discours du Président, d’ailleurs il faudra faire un beau discours pour les pauvres, bien leur dire qu’on pense à eux, que c’est dur d’être pauvre aujourd’hui. Mais avec la crise, on ne peut rien pour eux… qu’il faudra qu’ils fassent encore plus de sacrifices pour des raisons économiques. C’est très bon ça « conjoncture économique », avec ça vous les faites tous taire, ça fait sérieux … la conjoncture économique nous oblige …

Allez, envoyez le pognon les riches … la campagne de Nicolas Sarkozy c’est parti … et on va éloigner tout ce qui peut vous déranger ! Ne vous inquiétez pas, avec nous tout est possible !

 

Philippe Allard

Repost 0
Published by Militants de l'Espoir à gauche - dans La parole aux militants
commenter cet article
30 août 2011 2 30 /08 /août /2011 12:37

6085148529_c036164747-1-.jpg On entend depuis longtemps déjà la hiérarchie du  parti socialiste reprendre les idées novatrices de Ségolène Royal. Les termes utilisés : démocratie participative, donnant/donnant, ordre juste, écologie sociale, et on peut multiplier ici les exemples, se retrouvent maintenant dans leur bouche.

 

Le projet du parti socialiste comporte lui aussi de nombreuses suggestions de notre candidate :

 

La création d’une banque publique d’investissement pour les PME, la lutte contre les licenciements boursiers, la modulation des impôts sur les sociétés, la création des circuits courts agricoles, la préparation de l’après pétrole et de l’après nucléaire et la mutation écologique, le non cumul des mandats, la rénovation démocratique avec la démocratie participative…… et la liste est loin d’être terminée !!

 

Enfin, l’idée des primaires de gauche n’est-elle pas évidemment celle de Ségolène ?

 

De retour des universités d’été de La Rochelle, cette constatation m’a encore davantage frappé et cette fois au niveau des candidats eux-mêmes.

- Lorsque l’on entend François Hollande mettre dans ses cinq objectifs prioritaires : la démocratie et les territoires, puis-je dire que je me pince.

- De même, lorsque Martine Aubry surenchérit longuement sur l’importance de la sécurité dans l’action politique, je m’époumone.

 

Alors doit-on s’en réjouir et se satisfaire que les idées de Ségolène soient reprises ?

 

Sur un certain plan, oui bien sûr, même si l’arrière goût de faire du Ségolène sans Ségolène Royal a malgré tout du mal à passer. Surtout si l’on repense (excusez cette digression peu solidaire mais bien présente) aux tricheries du congrès de Reims.

 

Mais cette appropriation plutôt saine ne peut en aucun cas convenir parce qu’elle est notoirement insuffisante !

 

Au moins deux raisons à cela :

 

  • La première :

Si de nombreuses idées sont certes reprises, bien d’autres ne le sont pas.

Et c’est bien dommage ! En voilà deux à titre d’exemples :

Une, qui aurait bien changé le paysage politique français et nous aurait mis aujourd’hui en bien meilleure position pour gagner en 2012 :

La rénovation du parti socialiste.

 

 

Une autre :

L’adoption d’une ligne politique internationale exigeante, respectueuse des pays amis et basée sur des partenariats équitables, au plus près des populations.

Cette idée de Ségolène est essentielle car universelle.

 

  • La deuxième :

Devenir président de la République consiste à vouloir remplir une fonction cruciale engageant des responsabilités lourdes à l’égard du peuple qui lui fait confiance. Outre qu’il faut avoir un caractère solide et serein, il faut avoir une vision politique claire, ressentir les besoins des gens et disposer de la capacité d’imagination indispensable pour y répondre.

 

Sur ce dernier point, la copie ne peut valoir l’original.

 

Reprendre des idées d’autrui, même si les bonnes sont reprises, ne peut tenir de politique et, en aucun cas, être un garant pour appliquer les solutions voulues, simplement parce qu’elles ne sont pas pleinement ressenties.

 

La capacité d’imagination chez un dirigeant politique est une qualité fondamentale.

 

« L’imagination au pouvoir », ce n’est pas qu’un slogan mais une dimension vitale pour passer de la vision politique à la transformation réelle de la vie quotidienne des gens.

 

Voilà pourquoi seule Ségolène Royal a la dimension requise pour être présidente de la République française et voilà pourquoi je la soutiens !

 

 

Patrick Ardoin

Repost 0
Published by Militants de l'Espoir à gauche - dans La parole aux militants
commenter cet article
30 août 2011 2 30 /08 /août /2011 10:47

16E12C5847654BD491186F1C1F3CE-1-.jpgIl semble vraiment loin le temps où les thèmes développés par Ségolène Royal provoquaient les sarcasmes des éléphants du PS …

 

On a d’abord été surpris de trouver peu à peu dans le discours de Martine Aubry les mots, les expressions de Ségolène Royal. Au départ, on s’est interrogé sur ces petits concours de circonstance. Mais il a bien fallu en arriver à la conclusion évidente Aubry se ségolénise !

 

Les idées jadis dénoncées, condamnées sont aujourd’hui entrées dans le langage courant de la maire de Lille. Dernier exemple en date : le thème de la sécurité qui avait pourtant provoqué les pires attaques contre la candidate présidentielle, accusée à l’époque de développer une orientation  « droitière ».

Mais tout cela est maintenant oublié, Ségolène Royal avait vu juste et sans lui accorder crédit de son travail, les ténors du PS se gavent aujourd’hui des apports de la Présidente de région Poitou-Charentes …

 

Ils s’en gavent au risque d’en faire une indigestion …

 

Martine Aubry déclare vouloir devenir « la présidente de la sécurité de tous les Français » et promet de recréer 10700 postes de policiers et gendarmes !

 

C’est la rechute …

 

Au début de l’été Martine proposait d’augmenter la culture de 30% à 50%, ça laisse de la marge … et la dette après tout on verra bien … Maintenant 10700 policiers et gendarmes en plus … et demain si elle visite une prison ce seront 100000 à 700000 gardiens en plus et après-demain …

 

Pauvre Martine, c’est pas facile d’être le plan B, après l’empêchement de son ami DSK,  il faut bien exister.  Mais comme il est préférable de choisir l’original à la copie … Martine Aubry n’est-elle pas tout simplement en train de passer la main à son adversaire d’hier ?

 

Philippe Allard

Repost 0
Published by Militants de l'Espoir à gauche - dans La parole aux militants
commenter cet article
25 août 2011 4 25 /08 /août /2011 18:40

42714727-1-.gifChronique de la hargne anti-Ségolène Royal si complaisamment relayée par certains médias

 

En dernière page, le quotidien Libération dresse régulièrement le portrait d'une personnalité venue de tous les horizons,  depuis  une semaine ce sont des portraits imaginés des candidats réels ou supposés à l'élection présidentielle de 2012.

Ségolène Royal a eu droit au sien le mercredi 24 aout  dernier, avec pour titre "vacances, j'oublie rien du tout ", soit un véritable précis de vulgarité dégoulinante pour l'image de la femme politique qu'elle est censée incarner dans l'inconscient collectif.

L'illustration : un dessin qui la représente sous les traits,d'un  pilote de course  assise sur un bolide,  tenant une bouteille de champagne d'une main et soulevant  de l'autre un point rageur pour marquer sa victoire.  Façon de justifier, à défaut d'être sportive, une conduite très cavalière  au sens propre comme au figuré : une conductrice aux accélérations brutales, soliloquant comme une executive woman solitaire , égocentrique, avançant comme un rouleau-compresseur" inaccessible au doute, se  rappelant l'ivresse de 2007 où elle était quasiment au bord de "léviter".

Tous les dérapages verbaux sont permis recyclant sur leur passage tous les clichés aussi immondes qu'éculés , avec en point culminant celui de "vierge folle.",une sorte de chef de secte sortie de sa  "phase  néoraelienne ".Une mère la pudeur" qui peut se vanter d'avoir eu l'idée du pass-contraception ce  qui vaut  alors un développement tout en délicatesse: "après, on n'habite pas dans la culotte des autres, comme le disait récemment une maraichère au marché de Melle. La sagesse populaire  a souvent du bon et du fond, j'y puise pas mal de mes petites phrases". Eh oui naturellement elle ne peut être  que populiste puisqu'elle a l'indécence de s'intéresser aux modestes et aux sans-grades, une tare majeure et inqualifiable  aux yeux d'une certaine intelligentsia parisienne !

 

Sous couvert de vouloir faire rire, voici à quel exercice navrant et pathétique la rédaction d'un grand quotidien s'abaisse. A quelques semaines d'une échéance politique déterminante pour le pays, quel bel exemple d'appel à la citoyenneté, quelle volonté affichée d'élever le débat et de faire comprendre les enjeux !

Enfin, détail  encore plus ahurissant, l'auteur de ce portrait imaginaire est une femme : Sabrina Champenois. Libre à elle  de ne pas apprécier le parcours et l'action de Ségolène Royal mais est-ce une raison que de verser uniquement dans le registre de la tambouille  condescendante ? Se serait -elle autorisée la même véhémence, les mêmes sarcasmes à l'égard d'un homme politique, lui aurait-elle fait  tenir le même type de propos? Pas sur.

Comment s'étonner dès lors que pour les femmes en France l'accès à la vie politique reste encore une tache si compliquée, quand des manoeuvres  aussi peu reluisantes visant principalement à les décrédibiliser d'emblée se perpétuent !

 

 

Eric Sternhac

Repost 0
Published by Militants de l'Espoir à gauche - dans La parole aux militants
commenter cet article
24 août 2011 3 24 /08 /août /2011 00:47

martine_aubry-1-.jpg Lundi soir au journal de 20 heures sur TF1, interrogée par Laurence Ferrari sur l’abandon des poursuites contre Dominique Strauss-Kahn, Martine Aubry, candidate aux Primaires a déclaré :

« C’est pour moi un immense soulagement. Je suis très heureuse pour Dominique Strauss-Kahn et Anne Sinclair. Je le dis profondément. »

 

Seulement voilà l’abandon des poursuites ne veut pas dire que Dominique Strauss-Kahn est lavé de tout soupçon. On ne saura jamais en fait réellement ce qui s’est passé dans la chambre du Sofitel. Or dans les propos de Martine Aubry Dominique Strauss-Kahn ressort totalement blanchi de cette affaire.

 

Elle a ajouté « J’espère que ceci nous amènera aussi à respecter la parole de Dominique Strauss-Kahn, à le laisser faire ce qu’il souhaite le plus, c’est à dire, revivre normalement ».

 

Certes Martine Aubry se déclare l’amie du couple Strauss-Kahn, certes Martine Aubry a passé un pacte politique avec Dominique à Marrakech, mais est-ce suffisant pour rayer aussi facilement, d‘un trait de plume, une affaire aussi grave ?

 

L’affaire est en effet très sensible parce qu’elle touche des sujets difficiles : le viol impuni d’une femme, le pouvoir qui vous fait croire que vous êtes intouchable, au-dessus de la loi, l’argent roi.

 

Un fin politique aurait su qu’il faut faire attention aux mots que l‘on utilise dans des affaires aussi délicates, aussi sensibles. Martine Aubry s’est comportée comme un éléphant dans un magasin de porcelaine. Elle a fait passer un sentiment personnel, mais est-ce vraiment ce qu’on attend d’une femme politique qui brigue la plus haute charge de l’Etat ? La fonction n’impose-t-elle pas une retenue, une capacité à maîtriser ses propres sentiments pour comprendre le sens des choses avant de se prononcer ?

 

Avec ces propos quelque chose s’est brisée qu’il sera difficile de recoller.

 

Philippe Allard

Repost 0
Published by Militants de l'Espoir à gauche - dans La parole aux militants
commenter cet article
23 août 2011 2 23 /08 /août /2011 17:48

embouteillage-a-la-photocopieuse-1-.jpgMartine Aubry l’a annoncé lundi soir au journal de 20 heures sur TF1, elle va faire diffuser à 1 million d’exemplaires une lettre aux Français pour leur parler de la France ! Pas celle que nous connaissons tous, mais sa France ...

 

Alors faisons les comptes …

Selon la décision de la direction du Parti qu’elle dirigeait, les candidats(es) aux Primaires disposent d’une somme de 30000 euros.

Martine Aubry veut faire photocopier 1 million d’une lettre de 8 pages soit  8 millions de photocopies. Combien coûte une photocopie pour Martine Aubry ?

 

Martine Aubry ayant dépensé 30000 euros pour faire tirer 8 millions de photocopies, on obtient :

0,0037 centime la photocopie !

 

Alors qu’on annonce une augmentation du coût de la rentrée scolaire pour les étudiants, je propose à Martine Aubry de donner le nom de son fournisseur. C’est le prix le plus bas du marché !

 

Si Martine Aubry ne gagne pas les primaires elle pourra toujours se recycler dans la photocopie à bas coût !

 

Philippe Allard

 

P.S En fait rien ne change vraiment pour certains au PS il y a la règle … et puis surtout tout ce qu’on peut faire hors de la règle ! Et là tout est permis …

Repost 0
Published by Militants de l'Espoir à gauche - dans La parole aux militants
commenter cet article
9 août 2011 2 09 /08 /août /2011 14:57

223160 10150266665009909 810579908 7232088 876467 n[1] « Je ne pourrai pas venir à la Rochelle, j’en ai pas les moyens. C’est trop cher pour moi, 50 euros c’est pas possible » ! Combien de fois ai-je entendu cette expression parmi mes camarades socialistes ?

Car pour les Universités d’été de la Rochelle, il y a deux écoles :

- Ceux qui réussissent, grâce au système du clientélisme, à obtenir des places gratuites et ils ne s’en privent pas les petits marquis de Solferino !

- Les autres, « les cons », comme me l‘a sorti l’an dernier un camarade, qui vont payer leur droit d’entrée !

Moi, je fais partie « des cons », j’ai payé mes 50 euros et je serai à la Rochelle car c’est l’occasion de retrouver des camarades de toute la France. Mais je n’en suis pas très fier pour tous les camarades qui ne pourront pas y être.

 

Quand je pense que Martine Aubry a osé nous parler de la rénovation de A à Z du Parti ! Quelle arnaque ! Mais c’est vrai, c’est trop simple ces choses de la vie courante, comment s’intéresser à ce bas monde des militants … on n’est pas dans le même milieu. Car en politique, il y a les grands et les petits et c’est bien connu les petits il faut que ça trinque, même au Parti socialiste ! Qu’ils payent les gueux s’ils veulent venir nous voir, nous les grands nous leur dirons ce qu’ils doivent penser et dire, nous leur parlerons du monde car nous savons comment il marche le monde …

J’ai soutenu la volonté de rénovation de Ségolène Royal au dernier Congrès. Comme j’ai eu raison ! Oui il faut ouvrir les portes et les fenêtres de ce Parti ! Oui il faut refuser que la principale force de gauche finisse dans un club privé bien-pensant pour élite conformiste ! Dommage qu’on lui ait volé sa victoire ! Ce Parti a toujours besoin d’une rénovation de A à Z car avant PRI de Primaire il y a CI de citoyen et PEU de Peuple !

 

C’est-ce qui m’a séduit, et me séduit toujours, chez Ségolène Royal, où je retrouve ce socialisme humaniste de Jaurès, ce regard tout simplement humain sur les gens. Cette écoute, ce regard, cette préoccupation de la situation des hommes et des femmes de ce pays pour agir avec justice et efficacité. Ce que d’autres voient comme de la sensiblerie est pour moi essentiel en politique si l’on ne veut pas que cet engagement finisse dans une tour d’ivoire.

Condamnant les fermetures d’usine en pensant à la situation des ouvriers que l’on jette, condamnant le sort de ces jeunes filles qui n’ont pas accès à la contraception, condamnant une réforme des retraites qui va contraindre les ouvriers à travailler plus longuement, condamnant une politique qui ne permet pas aux enfants handicapés d’accéder à l’école, …. Il y a toujours dans ces combats, le sens de l’humanité.  Ce n’est peut-être pas dans la conformité du politique macro-économicus d’aujourd’hui relié seulement sur les cours de la bourse. Mais moi c’est-ce que je soutiens … ce sens de l’humain, ce socialisme, en politique.

 

Rendez-vous donc à la Rochelle avec toutes celles et tous ceux qui peuvent et pour les autres croyez-moi je ne laisserai pas ma langue dans la poche car ce parti c’est le nôtre, celui du peuple de gauche et nous ne devons pas laisser une clique s’en emparer pour en faire un parti doré pour clientèle chic !

 

Philippe Allard

Repost 0
Published by Militants de l'Espoir à gauche - dans La parole aux militants
commenter cet article
8 août 2011 1 08 /08 /août /2011 16:26

 

marianne p1 et p2

Marianne n°746, du 6 au 12 août 2011

Un article dont on sort abasourdi. Dont je sors abasourdi. Comment le journal Marianne, que je lisais il y a encore 5 ans, Marianne que j’admirais, peut-il faire des articles au ton mi-égrillard, mi-‘people trash’, sur des personnes ? Nul n’en sort grandi, ni Ségolène Royal la « chipie », ni François Hollande, le « crâne d’œuf », « Flanby François » (sic), ni Martine Aubry, « la Maire-emptoire », ni Arnaud Montebourg le « primairiste ». L’absence de réels débats, télévisés, entre les candidats, demandés encore et encore par Ségolène Royal, hélas, contribue à cette ambiance délétère.

Pourtant, la trame de fonds n’était pas sans intérêt : au second tour des primaires, Ségolène Royal pourra avoir besoin de François Hollande (ou des autres candidats), et François Hollande pourra avoir besoin de Ségolène Royal (ou des autres candidats). Il paraît même que ça s’appelle le rassemblement, qui a fait si cruellement défaut à Ségolène Royal en 2007.

La-Sarah-Palin-de-la-gauche.jpg

Mais, hein, il ne faut jamais être trop gentil avec celle qui préfère « respirer le chabichou du Poitou », ça paraîtrait louche.

De-la-vendetta-a-la-rivalite.jpg

Et à Marianne, on doit penser que ça ne ferait pas vendre aussi bien que les sous-titres « La Sarah Palin de la gauche », « De la vendetta à la rivalité », ou « Ça sent le mépris social … » - on est loin du respect !-  partie où on parle de Martine Aubry, ou encore « Les petites phrases qui tuent ».

Ca-sent-le-mepris-social.jpg

Les petites phrases qui tuent

On retiendra quand même le dernier paragraphe de ces 6 pages, où la seule hypothèse envisagée était le ralliement de Ségolène Royal à François Hollande au second tour des primaires :

« Quoi qu’il advienne, la campagne, qui débouchera sur le vote des 9 et 16 octobre, ne battra pas son plein avant la rentrée. Aujourd’hui, le jeu est si peu figé que Ségolène Royal n’envisage qu’une seule hypothèse : démentir les sondages, à la faveur des débats contradictoires télévisés, et sortir en tête ! Comme au congrès de Reims et comme Eva Joly face au favori Nicolas Hulot, dans la primaire écolo. Ce serait alors à François Hollande d’épauler l’ex-« femme de [sa] vie ». Ou pas. »

Frédérick Moulin


Marianne-2-coversheets-def.jpg


Rétablir la vérité : Droit de réponse à Marianne

Malgré les nuages qui recouvrent la France en cette période de vacances estivales, certains pigistes de Marianne semblent avoir pris un sacré coup de chaud cette semaine.

Après la publication il y a deux semaines d’un numéro  consacré aux fantasmes des Français, le magazine Marianne nous offre cette semaine l’épisode 2: les fantasmes des commentateurs, dans un article long de 5 pages. A leur décharge, il faut admettre que le refus de certains candidats de débattre n’aide pas le débat d’idées !

Nous voulons rappeler que la seule relation qui fonde l’engagement politique de Ségolène Royal est celle qu’elle a construite avec les Français au cours des 30 années passées à leur service en tant que conseillère de François Mitterrand, députée, Ministre, Présidente de Région. Cette espérance que les Français placent en elle ne tolère aucune des petites bassesses que vous inventez.

Eleanor Roosevelt disait: « Les grands esprits débattent des idées, les esprits moyens débattent des événements, les petits esprits débattent des personnes ». Ségolène Royal appartient à la première catégorie, comme le prouve encore les solutions qu’elle propose dans son nouveau livre sur son projet pour la France, qui paraitra le 20 Août en librairie.
 Bonne occasion d’un débat d’idées pour Marianne!

L’équipe de Ségolène Royal

Le Blog officiel de Ségolène Royal, dimanche 7 août 2011

Repost 0
Published by Militants de l'Espoir à gauche - dans La parole aux militants
commenter cet article
8 août 2011 1 08 /08 /août /2011 12:26

ok[1]  Les Etats occidentaux et le monde tremblent sous les notes des agences de notation !

Mais que sont devenus ces Etats, si faibles pour se montrer aussi ridicules ? Comment en est-on arrivé à ce que des agences de notation puissent ainsi mettre en difficulté des Etats ? Où sont-elles installées d’ailleurs ces agences de notation pour déclarer leur guerre, leur Financial Wars, et réussir à terroriser nos Etats démocratiques ? Ne sont-elles pas justement installées confortablement dans les tours de verre d’une grande démocratie que sont les Etats-Unis ? 

Les grandes fortunes dans le monde se portent bien, se portent très bien même, merci pour elles. Le champagne coule à flot, les palaces ne désemplissent pas, les yachts sont de sortie sur les mers et les océans, ils voguent vers les horizons où il fait toujours beau.

Mais il pleut à Paris, il fait un temps de chien. Les médias annoncent la catastrophe, c’est la guerre financière. Les Etats démocratiques sont en crise. Ils croulent sous leurs dettes. Nous allons être en faillite, le monde est au bord du gouffre.

 

 En France, Petit président, à la tête de l’Etat depuis quatre ans, n’a pas fait autre chose que suivre les injonctions des grands financiers. Face à sa rivale de 2007, Ségolène Royal, déclarée incompétente, Petit président nous a vanté le remède miracle pour créer de la richesse pour tous. Il fallait tout simplement baisser les impôts pour que les plus riches aiment davantage la France, que nous travaillons tous davantage pour que les riches puissent être encore plus riches et qu’ils aiment toujours plus la France. Enrichissez-vous en France, on vous aime les riches !

Mais la crise est là et que fait Petit président ? Il a le ton qui monte, le verbe haut, car il tremble aussi Petit président, il a peur qu’on lui baisse sa note. Alors, il annonce que c‘est plus possible, qu‘il va faire, qu‘il fera, qu’il rencontrera même il ou elle, et qu’ensemble on va voir ce qu’on va voir. Il s’agite Petit homme et puis … et puis rien … pas grand-chose … On entend les rires sous les cocotiers … ils peuvent être tranquilles ce n’est pas Petit président qui viendra les gêner. Bien au contraire, il va même leur accorder de nouvelles baisses d’impôts.

 

Et qu’avons-nous entendu au Parti socialiste, le premier Parti de gauche ? Il y en a eu des mots d’écrits, des réunions, des discours, des conventions, des « on dit cela » et « on est tous ensemble parce que nous on travaille bien ensemble maintenant ». Et puis pour comment va le monde, il faudra attendre… On ne peut rien dire, vous comprenez, le monde il fonctionne comme ça, c’est le monde et il tourne ainsi. Nous on se fait petit, on ne veut rien bousculer, on veut être seulement Président ou Présidente pour faire gagner notre Parti, le Parti.

Mais nous on s’en fout de ça, on veut que ça change ! On veut un autre gouvernement pour une autre politique. On veut une autre voix de la France dans le monde, car la France elle compte, elle compte encore, on l’entend. Alors qu’avez-vous à nous dire ? Que proposez-vous ? D’augmenter le budget de la culture ou de remplacer le Petit Président par le Normal Président ! Mais ce n’est pas ce qu’on vous demande ! 

 

Silence alors … pas tout à fait, car dans ce grand silence une petite voix a réussi tout de même à se faire entendre … une petite voix parfois maladroite, me dit-on, mais une petite voix engagée, convaincue, décidée, volontaire pour ne pas se résigner et faire naître un grand espoir.

Une petite voix s’est élevée, une petite voix que l’on voulait faire taire mais qui ne s’est pas tue, contre « les prédateurs de la finance » qui voudraient nous imposer leur loi contre celle des peuples. Qui voudraient imposer toujours moins d’Etat pour qu’ils puissent tranquillement s’enrichir. Qui voudraient baisser les dépenses sociales pour être encore plus riches. Qui voudraient que l’on dresse les peuples contre les peuples pour que la misère des autres devienne acceptable.

 

Alors, quand vont-ils comprendre à gauche que cette voix il faut la soutenir, car cette voie que nous propose d’ouvrir, Ségolène Royal, malgré les conformismes et les peurs, est celle que nous devons prendre. Réveillez-vous camarades !

 

Philippe Allard

Repost 0
Published by Militants de l'Espoir à gauche - dans La parole aux militants
commenter cet article
27 juillet 2011 3 27 /07 /juillet /2011 14:25

5401_8fe8384dd0e0cecdf3d3f04608cecb91-1-.jpgDepuis quatre ans au pouvoir en France, Nicolas Sarkozy n’a pas cessé de creuser la dette publique.

Les données pour rappel :

2007 : 1218 milliards de dette soit 65,9 % du PIB
2008 : 1327 milliards de dette soit 68,1 % du PIB
2009 : 1489 milliards de dette soit 77,6% du PIB
2010 : 1591 milliards de dette soit 81,7 % du PIB

C’est un échec cuisant de la politique menée par l’actuel locataire de l’Elysée.

 

Mais celui-ci ne manque pas d’air et propose aujourd’hui d’inscrire en « règle d’or » dans la constitution la question de l’équilibre budgétaire. Il a besoin pour cela des voix de parlementaires de l’opposition pour obtenir les 2/3 des voix. Pour obtenir leur soutien, Nicolas Sarkozy leur a adressé une lettre dans laquelle il évoque une politique « exemplaire dans la remise en ordre » des comptes publics, c’est-à-dire l’inverse de la politique qu’il a menée jusqu’ici. 

 

Quels seront les parlementaires de gauche qui vont se laisser berner par le stratagème de Nicolas Sarkozy ?

 

Un stratagème pour camoufler l’échec d’une politique :

 

Depuis 2007 Nicolas Sarkozy a choisi de réduire les recettes de l’Etat avec la baisse des prélèvements pour les plus riches, c’était le bouclier fiscal. Pour compenser la baisse des recettes, Nicolas Sarkozy proposait de réduire les dépenses par un désengagement de l’Etat.

Les résultats de cette politique sont catastrophiques à deux niveaux :

- la dette a explosé

- l’Etat n’a pas engagé les politiques nécessaires pour dynamiser l’économie française, contrairement à l’Allemagne, et permettre ainsi de faire rentrer plus de recettes.

 

C’est la politique inverse que proposait d’engager la candidate de la gauche, Ségolène Royal, en 2007.

- Elle avait fait de la question de la dette un thème de sa campagne provoquant des attaques dans son propre camp, notamment de l’aile gauche du PS qui soutient aujourd’hui la candidature de Martine Aubry. Malgré cette opposition interne, la candidate socialiste a tenu bon, expliquant qu’une mauvaise gestion des fonds publics se retourne inévitablement vers les catégories les plus fragiles. 

La proposition de Martine Aubry d’accroître le budget de la culture a ravivé dernièrement les tensions internes au PS sur ce sujet provoquant les foudres des partisans de Hollande et le malaise des soutiens strauss-kahniens.

- Mais parallèlement à cette volonté de maîtrise du budget de l’Etat, Ségolène Royal refuse tout désengagement de l’Etat, considérant qu’il faut au contraire un Etat plus volontaire pour soutenir l’innovation et mener la mutation écologique. En développant les nouvelles activités, l’Etat sera gagnant grâce à l’augmentation des recettes.

C’est cette politique qu’elle a suivie dans sa région. En rééquilibrant les dépenses régionales, Ségolène Royal a pu engager des politiques nouvelles, encourager l’innovation, sans alourdir les impôts.

 

Finalement, la question politique à l’ordre du jour est simple : les Françaises et les Français vont-ils à nouveau se laisser bercer par les illusions de Nicolas Sarkozy et son «  travailler plus pour gagner plus », vont-ils se laisser berner par une campagne de désinformation, ou vont-ils écouter avec plus d’attention les propositions de la candidate socialiste Ségolène Royal ? C’est tout l’enjeu de cette campagne des Primaires, Ségolène Royal doit convaincre pour engager une nouvelle politique.

 

Philippe Allard

Repost 0
Published by Militants de l'Espoir à gauche - dans La parole aux militants
commenter cet article

Page D'accueil

  • : Militants de l'Espoir à gauche
  • Militants de l'Espoir à gauche
  • : Militants de l'Espoir à gauche réunit toutes celles et tous ceux qui soutiennent la ligne politique de Ségolène Royal pour une gauche démocratique, sociale, et écologique.
  • Contact

La fabrique AGIS !

dominique bertinotti (2)Dominique BERTINOTTI (75), Philippe ALLARD (75), Amale CHEBIB (75), Fabien SECHERRE (75), Françoise DEGOIS (75), Cyril CIBERT (86), Cécile FORTINEAU (23), christian CHOTARD (91), Eliane LEMAGNEN (64), esfand KHALAF (90), Laure BARGUILLET (87), Ahmed LAARAJ (30), Isabelle MALBERTI (75), Guy VERDIER (13012), catherine CANTAU (40), gilles CAILLET (91), Noëlle PLANCHAIS (56250), Gérard JABUT (69), Jocelyne BERDU (75), Jean-Pierre GUILBERT (75), Hélène MERMBERG, , Eric BRUN (63), Stéphanie SMANIOTTO,Eric CORNIER (33), Joelle FERAL, Gerard RAISER, Catherine RUBIO (33), Didier ANTONELLI, Nabil SANTO (75), Eliane LEMAGNEN (64), Céline LOOT, Pierre NSIMBA-DELEZAY (93), Marianne-Ségolène GINDREY (62), , Monique BONNIN (37), Jean-François THILLET (43), Jacqueline BOULET, Alain MAIRE (76), Caroline BERTRAN, Jacques MAZELLA (44), Christiane CHIROL, Rodrigue KOKOUENDO (77), Robert SIMON (75), francoise LALLIER (78), Sylvette GIRARD (28), claudine MOURET (41000), alban GUAY (37), roland ASTIER (38), mirella GOULOIS (62300), Michel CHARPENTIER (73), marie-neige PHILIPPE (44), Jean Jacques BAUGÉ (37), rachida MAZARIE (94), jacqueline LAKSANDER (2), pierrette LARDREAU (19100), martial LEHOUX (24), Rene PHILIPPEAU (91), Jean-Pierre HERY (2), Christine MALCOR (91), Jean KOMOROWSKI (33), , , Patricia VAN HALUIDYN (86), Claude BILLARDON (75), J-RAYMOND MAGUEUR (29), Claire CLAUDE (49), David VIEILLE, Laetitia DE WARREN (69), Georges RAULT (35), Michel CHATAIGNER (76), Chantal DEPUERS (6), YOLANDE PAVAN (93270), Maïté CAZAUX (33), Colette CHARBONNE (31), Hiroko KOMORI (75), M.J. SINAT (77), France-Marie NESPO-BIAIS (78000), Elisabeth HUSSON (75), Martine TREGRET (91), Andrée & Marie-Paule AUFAURE (3), Bernard JANODET (69), Yves FRUCHON (69), christiane NOUGARET (30), véronique SAINT-PAUL (75020), Marie-Noëlle VIBERT (94), Annick LE ROY (91), micheline HAREL (75), francoise QUELIN (77), jean baptiste TROUPLIN (75020), Elisabeth ARNAUD (33), Jean BRUNEL (13), Maryse MARTIN (17), Jacques ERNEST (92), Maurice BUTTIN (75015), Alain DRONEAUD (72430), Norel Houda AUMONT-GHÉDIR (75), Vanessa BAUDAT SLIMANI (45), CLAUDE TARRIERE (92500), Gérard PARCOT (91), FRANCK DAGORNE (56890), Ariane MATHIEU (77), Philippe POIGNANT (50), , Nadine AMIEL (75), Bernard FERRÉ (78), José THIOLLET (86), jerome DOUADY (38), Marcel AMIEL (75), arsene BOUTERFA (93500), sylvie SAINT PIERRE (95100), , Aurélien LONGÉ-LÉTANG (86), Fabrice BERARDI (13), Hubert TERRIGHI (47), Martine LEBRUN (94130), jean BURNELEAU (85), Marie FARRET (16), Janine CRESPIN (75013), sandrine PIERRON (86), cartier FLAVIEN (86), Dominique MENNESSON (94), Pierre BRUSSELLE (94), Eric DUCROS (86), , Romain ZARKA (75), Brigitte BEAUMANOIR (95), Olivier SALVANO-LUBESPÈRE (75), francoise ROZAN (12), Francine GILBERT REULIER (92), Christian AGON (75003), alain PIQUET (76), Laetitia CHEVROT (63), CHRISTIANE GOMEZ (86), Marc BONNICHON (33), Joëlle DE CORTE (17), Nadjet BOUCHIKHI (13), Yves FRUCHON (69), maryleine SIGRIST (5), Françoise CLEOSTRATE (34), Sébastien COUDRY (25), nicolas METIVIER (86), pierre HUYARD (17), Cécile GUILBERT (63), Bonaventure MBAYA (91), Bernard JANODET (69), Régis COTTET (86), martial LEHOUX (24), anthony ROUSSEAU (86), jean claude MAURIN (30), Jean-Claude CHEBROU (63), bruno OLIVIER (78), Jean-François VIONNET (26), ...

Pour rejoindre la fabrique socialiste AGIS : link