Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 janvier 2011 7 16 /01 /janvier /2011 09:37

FOLESP400-28e1d

L'entrée du Théâtre du Soleil à La Cartoucherie

L’UPP « Quel avenir pour l’éducation ? » s’est tenue hier à La Cartoucherie de Vincennes, dans les splendides locaux du Théâtre du Soleil, fondé et animé par Ariane Mnouchkine. Une douzaine d'intervenants étaient présents, mais l’Université Populaire a commencé par une brève intervention de Ségolène Royal sur la Tunisie – « Que vive la Tunisie libre et démocratique ! » – suivie d’une courte intervention d’Ariane Mnouchkine, puis d’une introduction de Ségolène Royal. Dominique Bertinotti, maire du IVème arrondissement et proche de Ségolène Royal, animait les débats.

Le Théâtre du Soleil joue actuellement Les Naufragés du Fol Espoir, pièce de théâtre « librement inspirée d’un mystérieux roman de Jules Verne » :

« Et si nous y allions ? Si nous cherchions la lune sur la terre ? De quoi aurait-elle l’air ? Elle serait blanche, brillante et vierge. Ce serait une île. Imaginons. On pourrait y tracer le modèle de l’humanité future. On dessinerait la démocratie idéale trois mille ans après Eschyle. », explique Hélène Cixous, qui a « mi-écrit » la création. Sur la page du site du Théâtre du Soleil présentant la pièce, un billet daté du 13 novembre 2010 qui commence par cette citation, qu’un intervenant de l’UPP reprendra :

« Si vous trouvez que l’éducation coûte cher, essayez l’ignorance. », Abraham Lincoln, 16ème président des Etats-Unis, assassiné en 1865 à la sortie d'un théâtre de Washington par un activiste sudiste esclavagiste et nativiste, c'est-à dire opposé à toute immigration aux Etats-Unis.

Frédérick Moulin

Sego-intro-1.jpg

(MEAGSR/F.M.)

Transcription des interventions réalisée par MEAGSR/F.M.

Ségolène Royal : bonjour mes chers amis.

Je salue l’ensemble des participants à cette belle Université Populaire sur l’éducation et bien sûr je remercie très chaleureusement Ariane à qui je vais passer dans quelques instants la parole pour cet accueil. (Applaudissement, acclamations)

Je voudrais tout d’abord saluer la victoire du peuple tunisien … (Applaudissements, acclamations) la victoire du peuple tunisien qui ne doit qu’à son courage la fin d’un pouvoir brutal et corrompu. (Applaudissements)

Que vive la Tunisie libre et démocratique ! (Applaudissements)

 


envoyé par segolene-royal

 

 

J'exprime aussi du fond du cœur mes condoléances attristées aux familles des victimes tombées pour défendre la liberté du peuple tunisien.

 Je demande au gouvernement transitoire de libérer immédiatement les prisonniers politiques, (Applaudissements) de rétablir la liberté de la presse et d'organiser sans tarder des élections libres et démocratiques. 

(Applaudissements)

La France, pays de la Révolution de 1789, se doit de soutenir efficacement le processus démocratique et d'aider le peuple tunisien à retrouver paix et prospérité.

Je vous propose donc maintenant de passer à notre Université Populaire et je passe tout de suite la parole à Ariane Mnouchkine. Merci beaucoup. (Applaudissements)

Ariane.jpg

(MEAGSR/F.M.)

Ariane Mnouchkine : bon écoutez, d’abord soyez vraiment les très bienvenus. Nous sommes très heureux de vous accueillir, Ségolène Royal, et d’accueillir une des sessions des Universités Populaires et Participatives de Désirs d’avenir, particulièrement celle-ci, dont le thème, l’éducation, est certainement celui qui nous tient le plus à cœur, car il contient tous les autres, y compris ceux de la justice sociale et de la lutte contre la violence.

En effet, pour nos enfants, ces enfants que nous prétendons éduquer, ceux que nous avons la responsabilité et l’impératif d’éduquer, car ils sont l’avenir de notre pays et du monde, pour eux, de quoi s’agit-il ?

Il s’agit de forme et de fond. Il s’agit de la langue, de la langue française, et des autres. Il s’agit de compréhension. Il s’agit d’aspiration au beau, de discipline et de pratique de la liberté. Donc il s’agit d’apprentissage de la démocratie, et donc de la responsabilité.

Il s’agira de la préservation de notre air, de notre eau, de nos arbres. Il s’agira de notre nourriture, de nos médicaments, de nos maisons, de nos rivages, de nos élevages, de nos trains, de nos navires, de nos futurs avions, de nos théâtres, de nos cinémas et bibliothèques, de la musique, oui, car il s’agit aussi d’esthétique et d’art.

Il s’agit du progrès réel de chaque jour. Il s’agit du pain de chaque jour, celui de l’esprit et du corps. Il s’agit de bienveillance, de bon vouloir, d’effort, de prévoyance, de providence réciproque, de Sécurité sociale, de retraite, de partage. Il s’agit de morale.

Il s’agit de temps, offert aux professeurs pour permettre la contemplation, et éveiller la compréhension, et stimuler les forces pour l’action, car pour eux, pour nos enfants, il va s’agir de faire de grandes découvertes.

S’ils savaient combien nous comptons sur eux pour cela, ils seraient fiers, j’en suis sûr. Nous devrions leur dire mieux et plus souvent.

J’ai été voir dans le Robert, « Education nationale », et j’ai vu que lorsque nous disons « Education nationale », énoncé qui date du XVIIIème siècle, de quoi s’agit-il ? Eh bien il s’agit justement des lumières. Il s’agit d’éduquer les citoyens d’une nation véritablement républicaine.

Certains disent maintenant que c’était un grand rêve. Moi, je préfère dire que c’est un grand projet. Soyez les bienvenus. (Applaudissements, « Bravo ! »)

Dominique Bertinotti : Ségolène Royal, pour quelques mots d’abord, sur justement ce thème de l’éducation.

Sego-intro-2.jpg

(MEAGSR/F.M.)

Ségolène Royal : je voudrais d’abord remercier une nouvelle fois très, très chaleureusement Ariane de nous accueillir ici dans ce lieu magique bien sûr baigné de mots… (Applaudissements) de mots et de phrases toujours d’une très grande profondeur qu’elle vient de nous adresser une fois de plus. Je vous encourage à aller voir son spectacle Les Naufragés du Fol Espoir, pour ceux qui ne l’ont pas encore fait, c’est un spectacle extraordinaire qui circule dans la France entière et dans le monde entier.

Et c’est vrai qu’il y a un lien très étonnant entre l’éducation et la culture. Je voudrais juste dire quelques phrases, parce que nos invités sont nombreux, sont d’immense qualité, et je les en remercie, dans leur diversité, en plus de prise de parole. C’est avec vous qu’ils sont venus dialoguer, vous connaissez le sens de nos Universités Populaires Participatives à Désirs d’avenir, c’est notre ambition de mettre à la portée de tous l’excellence du savoir et de la connaissance. L’excellence du savoir et de la connaissance que nous avons ici rassemblée sur cette table ronde va se dérouler en deux parties, avec la première partie sur le malaise éducatif, et la seconde sur quel avenir et quel espoir pour l’école de la République.

C’est bien sûr un chantier qui ne sera pas achevé aujourd’hui, que nous avons déjà commencé depuis longtemps, que nous poursuivrons après ce débat, mais aujourd’hui c’est un moment très fort, très dense, passionnant, qui est retransmis bien sûr intégralement sur le site de Désirs d’avenir, qui nourrit ensuite des forums de discussion, et c’est à partir de tout cela que nous progressons ensemble pour pouvoir faire des propositions.

Juste un mot pour rappeler à quel point l’éducation est l’un des piliers de la République, et ça rejoint ce que nous disions tout à l’heure à propos de l’aspiration des peuples à plus de liberté, plus de démocratie, plus de maîtrise sur leur vie, plus de contrôle, plus de participation aux décisions qui les concernent, tout cela serait impossible sans l’éducation.

Sans accès à l’éducation pour tous, il ne peut pas y avoir de civilisation humaine.

Et ici je crois que nous nous reconnaissons tous dans l’idéal d’une République, où comme le disait Jaurès aux lycéens d’Albi, tous les citoyens seraient à la fois des praticiens et des philosophes, et c’est la raison pour laquelle la liberté de l’école et la liberté d’opinion sont les deux piliers républicains de la formation du jugement qui nous tiennent tant à cœur, et nous refusons ici bien sur, si nous sommes là, ce que fait le gouvernement actuel à l’école et de l’école, aggravant les dysfonctionnements et démoralisant les enseignants.

Et donc le débat est aujourd’hui ouvert. Merci de votre présence, de votre intelligence, de votre dialogue, et à tout à l’heure puisque nous en tirerons les conclusions après ce débat extrêmement riche et extrêmement fructueux. À tout à l’heure. (Applaudissements)

Partager cet article

Repost 0
Published by Militants de l'Espoir à gauche - dans Actualité
commenter cet article

commentaires

Page D'accueil

  • : Militants de l'Espoir à gauche
  • Militants de l'Espoir à gauche
  • : Militants de l'Espoir à gauche réunit toutes celles et tous ceux qui soutiennent la ligne politique de Ségolène Royal pour une gauche démocratique, sociale, et écologique.
  • Contact

La fabrique AGIS !

dominique bertinotti (2)Dominique BERTINOTTI (75), Philippe ALLARD (75), Amale CHEBIB (75), Fabien SECHERRE (75), Françoise DEGOIS (75), Cyril CIBERT (86), Cécile FORTINEAU (23), christian CHOTARD (91), Eliane LEMAGNEN (64), esfand KHALAF (90), Laure BARGUILLET (87), Ahmed LAARAJ (30), Isabelle MALBERTI (75), Guy VERDIER (13012), catherine CANTAU (40), gilles CAILLET (91), Noëlle PLANCHAIS (56250), Gérard JABUT (69), Jocelyne BERDU (75), Jean-Pierre GUILBERT (75), Hélène MERMBERG, , Eric BRUN (63), Stéphanie SMANIOTTO,Eric CORNIER (33), Joelle FERAL, Gerard RAISER, Catherine RUBIO (33), Didier ANTONELLI, Nabil SANTO (75), Eliane LEMAGNEN (64), Céline LOOT, Pierre NSIMBA-DELEZAY (93), Marianne-Ségolène GINDREY (62), , Monique BONNIN (37), Jean-François THILLET (43), Jacqueline BOULET, Alain MAIRE (76), Caroline BERTRAN, Jacques MAZELLA (44), Christiane CHIROL, Rodrigue KOKOUENDO (77), Robert SIMON (75), francoise LALLIER (78), Sylvette GIRARD (28), claudine MOURET (41000), alban GUAY (37), roland ASTIER (38), mirella GOULOIS (62300), Michel CHARPENTIER (73), marie-neige PHILIPPE (44), Jean Jacques BAUGÉ (37), rachida MAZARIE (94), jacqueline LAKSANDER (2), pierrette LARDREAU (19100), martial LEHOUX (24), Rene PHILIPPEAU (91), Jean-Pierre HERY (2), Christine MALCOR (91), Jean KOMOROWSKI (33), , , Patricia VAN HALUIDYN (86), Claude BILLARDON (75), J-RAYMOND MAGUEUR (29), Claire CLAUDE (49), David VIEILLE, Laetitia DE WARREN (69), Georges RAULT (35), Michel CHATAIGNER (76), Chantal DEPUERS (6), YOLANDE PAVAN (93270), Maïté CAZAUX (33), Colette CHARBONNE (31), Hiroko KOMORI (75), M.J. SINAT (77), France-Marie NESPO-BIAIS (78000), Elisabeth HUSSON (75), Martine TREGRET (91), Andrée & Marie-Paule AUFAURE (3), Bernard JANODET (69), Yves FRUCHON (69), christiane NOUGARET (30), véronique SAINT-PAUL (75020), Marie-Noëlle VIBERT (94), Annick LE ROY (91), micheline HAREL (75), francoise QUELIN (77), jean baptiste TROUPLIN (75020), Elisabeth ARNAUD (33), Jean BRUNEL (13), Maryse MARTIN (17), Jacques ERNEST (92), Maurice BUTTIN (75015), Alain DRONEAUD (72430), Norel Houda AUMONT-GHÉDIR (75), Vanessa BAUDAT SLIMANI (45), CLAUDE TARRIERE (92500), Gérard PARCOT (91), FRANCK DAGORNE (56890), Ariane MATHIEU (77), Philippe POIGNANT (50), , Nadine AMIEL (75), Bernard FERRÉ (78), José THIOLLET (86), jerome DOUADY (38), Marcel AMIEL (75), arsene BOUTERFA (93500), sylvie SAINT PIERRE (95100), , Aurélien LONGÉ-LÉTANG (86), Fabrice BERARDI (13), Hubert TERRIGHI (47), Martine LEBRUN (94130), jean BURNELEAU (85), Marie FARRET (16), Janine CRESPIN (75013), sandrine PIERRON (86), cartier FLAVIEN (86), Dominique MENNESSON (94), Pierre BRUSSELLE (94), Eric DUCROS (86), , Romain ZARKA (75), Brigitte BEAUMANOIR (95), Olivier SALVANO-LUBESPÈRE (75), francoise ROZAN (12), Francine GILBERT REULIER (92), Christian AGON (75003), alain PIQUET (76), Laetitia CHEVROT (63), CHRISTIANE GOMEZ (86), Marc BONNICHON (33), Joëlle DE CORTE (17), Nadjet BOUCHIKHI (13), Yves FRUCHON (69), maryleine SIGRIST (5), Françoise CLEOSTRATE (34), Sébastien COUDRY (25), nicolas METIVIER (86), pierre HUYARD (17), Cécile GUILBERT (63), Bonaventure MBAYA (91), Bernard JANODET (69), Régis COTTET (86), martial LEHOUX (24), anthony ROUSSEAU (86), jean claude MAURIN (30), Jean-Claude CHEBROU (63), bruno OLIVIER (78), Jean-François VIONNET (26), ...

Pour rejoindre la fabrique socialiste AGIS : link