Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 juillet 2011 2 05 /07 /juillet /2011 22:53

2011-330.JPGOn entend peu les politiques intervenir sur la question agricole, alors qu’il s ‘agit d’un thème très important. L’agriculture, c’est une activité économique essentielle. C’est aussi sur elle que repose la qualité de notre alimentation, l’usage de nos ressources en eau, l’entretien d’une grande partie de nos paysages notamment dans des régions désertées.

 

Ce qui fait la différence de Ségolène Royal par rapport à ses concurrents c’est cette longueur d’avance qu’elle a acquise tout simplement parce qu’elle a déjà mené une campagne présidentielle au premier et au deuxième tour. C’est d’ailleurs la seule socialiste qui ait cette expérience. Elle a donc gagné cette maîtrise de la campagne qui lui fait d’abord réfléchir aux enjeux majeurs. L’élection présidentielle n’est pas le temps pour se choisir un premier ministre, mais c’est le temps pour fixer les grandes orientations politiques. Ségolène Royal est aujourd’hui prête pour aborder sereinement et avec conviction cette élection présidentielle, pour proposer un projet ambitieux et réaliste à la France pour 2012.

 

Ségolène Royal porte un grand dessein pour conduire la mutation de l’agriculture. La candidate socialiste ne prépare pas une simple gestion de l’agriculture.  Son travail régional, lui a permis d’aborder concrètement tous ces dossiers. Elle propose un grand projet pour accompagner la mutation indispensable. La Présidente de région sait que c’est maintenant qu’il faut mener cette mutation. Il faudra en effet une personnalité forte et convaincue pour mener cette bataille essentielle. Des colloques et de beaux discours ne suffiront pas, il va falloir un Etat volontaire.

 

On se souvient de l’échange entre Ségolène Royal et le Président de la République Nicolas Sarkozy, lors de son déplacement à la Rochefoucauld dans sa région. N’ayant pas été invitée pour cet échange avec les agriculteurs de sa région, la Présidente de région socialiste avait réussi à imposer sa présence. Les médias retiendront surtout cette détermination de Ségolène Royal qui est intervenue pour interpeller le Président de la République. Au final, Ségolène Royal sifflée à son entrée par les militants UMP, sera applaudie par les agriculteurs. Mais dans cet échange, dans cette joute, c’est surtout l’opposition entre deux conceptions de l’Etat qu’il faut retenir, entre un Etat libéral du laisser faire défendu par Nicolas Sarkozy et un Etat volontariste défendu par Ségolène Royal.

 

Pour accomplir les mutations, il nous faut au sommet de l’Etat une personnalité forte, convaincue du rôle de l’Etat, et déterminée pour agir.

 

Philippe Allard

 

Annick et Lucile nous rappellent les points forts des propositions de Ségolène Royal :

Ségolène Royal a une vision de l’agriculture qui s’inscrit dans une politique de civilisation pour le XXIème siècle.

Ségolène Royal est porteuse d’une vision d’avenir :

 Des 1992 au sommet de la Terre à RIO, alors Ministre Socialiste de   l’environnement : « Il s’agit avant tout de savoir si nous acceptons dans les pays riches mais aussi chacun d’entre nous de revoir nos modes de civilisation, nos modes de vie, de remettre en cause cette fuite en avant  du toujours plus de voitures, toujours plus de camions, toujours plus de routes, toujours plus d’eau à consommer, d’air à polluer… ".

 

Ségolène Royal est porteuse d’une vision d’avenir de l’agriculture sans OGM:

Dés 2004 la Région Poitou-Charentes a décidé l'interdiction des cultures d'organismes génétiquement modifiés (OGM) en plein champ. En 2007 son Pacte présidentiel reprend la proposition d’arrêter les essais d’OGM en plein champ.

 En juin 2011, José Bové appelle Ségolène Royal, présidente de la région qui s’est positionnée contre la culture des OGM en plein champ, comme témoin dans son procès. Tous les deux concluent à la nécessité de mener le combat ensemble pour une agriculture sans pesticides. Et la relaxe des faucheurs d’OGM est obtenue.

 

. Ségolène Royal est porteuse d’une vision d’avenir de l’agriculture sans pesticides, une agriculture qui ne détruit pas les sols car

  « un sol, c’est un organisme vivant, et que, pour fabriquer de l’humus, que le sol soit fertile, et ça nos amis agriculteurs le savent très bien, il faut de la vie dans le sol, c'est-à-dire des nématodes (des vers de terre), il faut des insectes – des milliers d’insectes différents sont dans le sol, pour fabriquer cet humus – et il faut bien sûr des bactéries et des champignons ».

  En 2009 ce fut un des thèmes de l’Université Populaire Participative sur les pesticides

 

Ségolène Royal est porteuse d’une vision d’avenir de l’agriculture économe en eau

Ségolène Royal préconise, devant une ressource devenue rare et polluée, la « désirrigation ». A partir de son plan d’urgence, Ségolène Royal appelle à un changement des méthodes et habitudes agricoles : « la réorientation d’un certain nombre de pratiques agricoles pour que soient plantées des espèces fourragères qui soient beaucoup plus résistantes à la sécheresse ». Elle dit « Je pense que c’est rendre service aux éleveurs que de leur dire : aujourd’hui, je vous donne des aides, et vous savez, on va faire du donnant/donnant, c’est-à-dire que vous allez vous orienter vers des cultures beaucoup plus économes en eau, par exemple, la luzerne, le sorgho, certaines espèces de maïs qui sont très économes en eau, qui n’ont pas besoin d’être arrosées, et on va vous accompagner dans cette mutation, pour que l’année prochaine – c’est maintenant que l’on prépare l’année prochaine – vous puissiez être beaucoup moins dépendants des cultures irriguées. Les agriculteurs sont satisfaits, parce qu’ils attendent depuis très longtemps justement que l’on sorte de cette agriculture industrialisée, qui a conduit à planter du maïs irrigué dans des zones de marais ou dans des zones humides, c’est à dire dans des zones qui étaient auparavant consacrées à l’élevage, uniquement parce que les aides économiques sont plus importantes sur le maïs irrigué que sur l’élevage. Le gouvernement n’a toujours pas changé cette politique-là qui fait que 80% des aides agricoles vont aux 20% des agriculteurs les plus riches, les céréaliers irrigants, qui en plus exportent sur le marché mondial, c’est scandaleux. »

 

Ségolène Royal est porteuse à partir du monde agricole d’un  nouveau modèle d’une société qui se préoccupe de ses déchets, agricoles et agroalimentaires, et en fait une énergie nouvelle par méthanisation

 Ségolène Royal apporte par la preuve qu’elle est porteuse d’un  nouveau modèle agricole efficace et juste, garantie de sécurité alimentaire.

 « Nous avons besoin d’une alimentation saine, d’une agriculture vivante et d'agriculteurs qui vivent dignement. Il est plus que jamais nécessaire de mettre en œuvre une loi d’orientation agricole d’ampleur, d'accompagner l'agriculture française dans sa mutation économique et écologique, et de promouvoir les circuits courts qui permettent de justes rémunérations du travail agricole ».

Partager cet article

Repost 0
Published by Militants de l'Espoir à gauche - dans Ségolène Royal - ses engagements pour 2012
commenter cet article

commentaires

Page D'accueil

  • : Militants de l'Espoir à gauche
  • Militants de l'Espoir à gauche
  • : Militants de l'Espoir à gauche réunit toutes celles et tous ceux qui soutiennent la ligne politique de Ségolène Royal pour une gauche démocratique, sociale, et écologique.
  • Contact

La fabrique AGIS !

dominique bertinotti (2)Dominique BERTINOTTI (75), Philippe ALLARD (75), Amale CHEBIB (75), Fabien SECHERRE (75), Françoise DEGOIS (75), Cyril CIBERT (86), Cécile FORTINEAU (23), christian CHOTARD (91), Eliane LEMAGNEN (64), esfand KHALAF (90), Laure BARGUILLET (87), Ahmed LAARAJ (30), Isabelle MALBERTI (75), Guy VERDIER (13012), catherine CANTAU (40), gilles CAILLET (91), Noëlle PLANCHAIS (56250), Gérard JABUT (69), Jocelyne BERDU (75), Jean-Pierre GUILBERT (75), Hélène MERMBERG, , Eric BRUN (63), Stéphanie SMANIOTTO,Eric CORNIER (33), Joelle FERAL, Gerard RAISER, Catherine RUBIO (33), Didier ANTONELLI, Nabil SANTO (75), Eliane LEMAGNEN (64), Céline LOOT, Pierre NSIMBA-DELEZAY (93), Marianne-Ségolène GINDREY (62), , Monique BONNIN (37), Jean-François THILLET (43), Jacqueline BOULET, Alain MAIRE (76), Caroline BERTRAN, Jacques MAZELLA (44), Christiane CHIROL, Rodrigue KOKOUENDO (77), Robert SIMON (75), francoise LALLIER (78), Sylvette GIRARD (28), claudine MOURET (41000), alban GUAY (37), roland ASTIER (38), mirella GOULOIS (62300), Michel CHARPENTIER (73), marie-neige PHILIPPE (44), Jean Jacques BAUGÉ (37), rachida MAZARIE (94), jacqueline LAKSANDER (2), pierrette LARDREAU (19100), martial LEHOUX (24), Rene PHILIPPEAU (91), Jean-Pierre HERY (2), Christine MALCOR (91), Jean KOMOROWSKI (33), , , Patricia VAN HALUIDYN (86), Claude BILLARDON (75), J-RAYMOND MAGUEUR (29), Claire CLAUDE (49), David VIEILLE, Laetitia DE WARREN (69), Georges RAULT (35), Michel CHATAIGNER (76), Chantal DEPUERS (6), YOLANDE PAVAN (93270), Maïté CAZAUX (33), Colette CHARBONNE (31), Hiroko KOMORI (75), M.J. SINAT (77), France-Marie NESPO-BIAIS (78000), Elisabeth HUSSON (75), Martine TREGRET (91), Andrée & Marie-Paule AUFAURE (3), Bernard JANODET (69), Yves FRUCHON (69), christiane NOUGARET (30), véronique SAINT-PAUL (75020), Marie-Noëlle VIBERT (94), Annick LE ROY (91), micheline HAREL (75), francoise QUELIN (77), jean baptiste TROUPLIN (75020), Elisabeth ARNAUD (33), Jean BRUNEL (13), Maryse MARTIN (17), Jacques ERNEST (92), Maurice BUTTIN (75015), Alain DRONEAUD (72430), Norel Houda AUMONT-GHÉDIR (75), Vanessa BAUDAT SLIMANI (45), CLAUDE TARRIERE (92500), Gérard PARCOT (91), FRANCK DAGORNE (56890), Ariane MATHIEU (77), Philippe POIGNANT (50), , Nadine AMIEL (75), Bernard FERRÉ (78), José THIOLLET (86), jerome DOUADY (38), Marcel AMIEL (75), arsene BOUTERFA (93500), sylvie SAINT PIERRE (95100), , Aurélien LONGÉ-LÉTANG (86), Fabrice BERARDI (13), Hubert TERRIGHI (47), Martine LEBRUN (94130), jean BURNELEAU (85), Marie FARRET (16), Janine CRESPIN (75013), sandrine PIERRON (86), cartier FLAVIEN (86), Dominique MENNESSON (94), Pierre BRUSSELLE (94), Eric DUCROS (86), , Romain ZARKA (75), Brigitte BEAUMANOIR (95), Olivier SALVANO-LUBESPÈRE (75), francoise ROZAN (12), Francine GILBERT REULIER (92), Christian AGON (75003), alain PIQUET (76), Laetitia CHEVROT (63), CHRISTIANE GOMEZ (86), Marc BONNICHON (33), Joëlle DE CORTE (17), Nadjet BOUCHIKHI (13), Yves FRUCHON (69), maryleine SIGRIST (5), Françoise CLEOSTRATE (34), Sébastien COUDRY (25), nicolas METIVIER (86), pierre HUYARD (17), Cécile GUILBERT (63), Bonaventure MBAYA (91), Bernard JANODET (69), Régis COTTET (86), martial LEHOUX (24), anthony ROUSSEAU (86), jean claude MAURIN (30), Jean-Claude CHEBROU (63), bruno OLIVIER (78), Jean-François VIONNET (26), ...

Pour rejoindre la fabrique socialiste AGIS : link