Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 juillet 2011 5 08 /07 /juillet /2011 11:02

 

S2.jpg

 

Dans cette première partie d’un peu plus de 11 minutes, plus de 8 ont été consacrées aux retraites. D’autres thèmes ont été également abordé en fin de partie, comme les primaires ou la nécessaire exemplarité des partis politiques : « Je pense en effet qu’un parti doit être exemplaire. ». Ségolène Royal était hier matin l’invitée de Patrick Cohen dans Le 7/9 de France Inter.

Vous vous souvenez, Patrick Cohen était ce « faiseur de roi » dans le Crash Test du Grand Journal auquel Ségolène Royal a participé récemment (ici). Un des 3 qui a dit que Ségolène Royal n’avait pas de chance de remporter a primaire socialiste – « Plutôt non », avait-il dit – la démocratie française à 3 !

Pas de surprise donc, Patrick Cohen a pris le contrepied de tout ce que disait Ségolène Royal pour ne remporter aucune victoire réelle au final, frisant parfois l’insolence« Chhhhhh… » ou « Et on en a entendu parler pendant 8 minutes. » sur les retraites.

Mais les affrontements ont été particulièrement vifs entre Ségolène Royal et Patrick Cohen sur deux points en particuliers concernant les retraites et Nicolas Sarkozy. Ségolène Royal est restée courtoise mais a été ferme et combative. Et plus elle était combattue, plus elle était vive et combative. Puis jusqu’à la fin, elle a affiché un large sourire en attendant que Patrick Cohen pose ses questions, attentive et à l’aise.

Le premier point majeur de conflit a porté sur la loi Fillon de 2003 sur les retraites, Patrick Cohen soutenant que la décision de relever tout de suite la durée de cotisation légale à 41,5 ans et non en 2020 était une conséquence, « juridiquement », de la loi.

Ségolène Royal souligne le caractère inique de valider la loi Woerth le 9 décembre 2010 pour voir des statistiques INSEE sortir le même mois qui obligeraient immédiatement à un effort supplémentaire sans qu’aucune anticipation n’ait eu lieu pour des données de 10 ans d’âge, l’espérance de vie publiée alors ayant progressé de 2 ans en 10 ans.

Cohen « On a gagné 2 ans en 10 ans d’espérance de vie. » Royal « Mais c’est tout à fait faux, si c’était vrai, ça aurait été vu, écoutez, elle date de quelques mois cette loi des retraites. […] Mais c’est précisément la raison pour laquelle nous avons accepté une durée de cotisation qui passe à 41 ans en 2012 ! Et aujourd’hui, on nous dit : maintenant, ce n’est pas suffisant. »

Patrick Cohen n’en reste pas là, et veut à tout prix que la loi Fillon s’applique, et Ségolène sort un autre argument allant à l’encontre de l‘automaticité de la loi – Cohen avait dit « Elle est automatique et juridiquement … » :

Cohen « Mais c’est l’application stricte de la loi de 2003 que le gouvernement vient de mettre en œuvre. » Royal « Absolument pas. Pourquoi ? Pourquoi absolument pas ? Parce que cet allongement de la durée de cotisation ne tient pas compte de la pénibilité des tâches, et cela ça avait été promis, déjà, par la loi de 2003. La réforme des retraites avait promis la prise en compte et la négociation sur l’intégration dans le régime de retraite de la pénibilité du travail. »

Que dit la loi Fillon en son Article 12 ? Voilà ce qu’elle dit (accès à la loi ici) :

Legifrance.jpg

Loi-2003.jpg

Art-12-Loi-2003.jpg

Or aucune « négociation interprofessionnelle sur la définition et la prise en compte de la pénibilité » n’a été ouverte à ce jour : « Il y a simplement le handicap qui va être retenu, c’est quand même la moindre des choses, c’est-à-dire les travailleurs handicapés, c’est-à-dire gravement diminués », dit Ségolène Royal à Patrick Cohen.

Ségolène Royal 1 – Patrick Cohen 0 !

Deuxième point de friction, un des arguments phares de Ségolène Royal : « [Nicolas Sarkozy]  a menti [aux retraités] puisqu’il leur a promis une augmentation de 25% du niveau des retraites. » Cohen « Non ! » Royal « 25% ! ».

Ce que soutenait Patrick Cohen : « Pardon, pardon, mais Nicolas Sarkozy, dans sa campagne de 2007 a promis 25% de hausse pour le minimum vieillesse, et c’est une promesse qui a été tenue, Ségolène Royal. »

Extrait du débat télévisé entre Ségolène Royal et Nicolas Sarkozy au second tour de la présidentielle le 2 mai 2007 :

<span style="font-size: 12pt; font-family: 'times new roman', times;" _mce_style="font-size: 12pt; font-family: 'times new roman', times;"><span style="font-size: 12pt; font-family: 'times new roman', times;" _mce_style="font-size: 12pt; font-family: 'times new roman', times;"><span style="font-size: 12pt; font-family: 'times new roman', times;" _mce_style="font-size: 12pt; font-family: 'times new roman', times;"><span style="font-size: 12pt; font-family: 'times new roman', times;" _mce_style="font-size: 12pt; font-family: 'times new roman', times;"><span style="font-size: 12pt; font-family: 'times new roman', times;" _mce_style="font-size: 12pt; font-family: 'times new roman', times;"><span style="font-size: 12pt; font-family: 'times new roman', times;" _mce_style="font-size: 12pt; font-family: 'times new roman', times;"><span style="font-size: 12pt; font-family: 'times new roman', times;" _mce_style="font-size: 12pt; font-family: 'times new roman', times;"><span style="font-size: 12pt; font-family: 'times new roman', times;" _mce_style="font-size: 12pt; font-family: 'times new roman', times;"><span style="font-size: 12pt; font-family: 'times new roman', times;" _mce_style="font-size: 12pt; font-family: 'times new roman', times;"><span style="font-size: 12pt; font-family: 'times new roman', times;" _mce_style="font-size: 12pt; font-family: 'times new roman', times;"><span style="font-size: 12pt; font-family: 'times new roman', times;" _mce_style="font-size: 12pt; font-family: 'times new roman', times;"><br> <span style="font-size: 10pt;" _mce_style="font-size: 10pt;"><a href="http://www.dailymotion.com/video/x1vtoo_debat-royal-sarkozy-partie-3-9_news" _mce_href="http://www.dailymotion.com/video/x1vtoo_debat-royal-sarkozy-partie-3-9_news" target="_blank">Débat S. Royal / N. Sarkozy Retraites (1/2) </a> <em>par <a href="http://www.dailymotion.com/kamui_69" _mce_href="http://www.dailymotion.com/kamui_69" target="_blank">kamui_69</a></em></span></span></span></span></span></span></span></span></span></span></span></span>

Débat S. Royal / N. Sarkozy Retraites (1/2)  par kamui_69

 

 

Nicolas Sarkozy : « Grâce aux lois Fillon, jusqu’en 2020, on n’a pas de souci majeur à avoir quant au financement de nos retraites. […] Deuxième élément, il y a 3 millions de petites retraites, c’est-à-dire 3 millions de personnes qui sont en-dessous du minimum vieillesse. J’augmenterai de 25 % les petites retraites et je les ferai financer, par ce qu’on aura récupéré sur la réforme des régimes spéciaux. Troisièmement, je veux mettre sur la table la question des pensions de reversion ! La situation faite aux veuves est catastrophique. C'est 54% aujourd'hui, quand un mari décède, la veuve a 54% de la pension, je porterai à 60% comme un premier élément. La question des retraites est centrale. »

 

<span style="font-size: 12pt; font-family: 'times new roman', times;" _mce_style="font-size: 12pt; font-family: 'times new roman', times;"><em style="mso-bidi-font-style: normal;" _mce_style="mso-bidi-font-style: normal;"><span style="font-size: 12pt; font-family: 'times new roman', times;" _mce_style="font-size: 12pt; font-family: 'times new roman', times;"><em style="mso-bidi-font-style: normal;" _mce_style="mso-bidi-font-style: normal;"><span style="font-size: 12pt; font-family: 'times new roman', times;" _mce_style="font-size: 12pt; font-family: 'times new roman', times;"><em style="mso-bidi-font-style: normal;" _mce_style="mso-bidi-font-style: normal;"><span style="font-size: 12pt; font-family: 'times new roman', times;" _mce_style="font-size: 12pt; font-family: 'times new roman', times;"><em style="mso-bidi-font-style: normal;" _mce_style="mso-bidi-font-style: normal;"><span style="font-size: 12pt; font-family: 'times new roman', times;" _mce_style="font-size: 12pt; font-family: 'times new roman', times;"><em style="mso-bidi-font-style: normal;" _mce_style="mso-bidi-font-style: normal;"><span style="font-size: 12pt; font-family: 'times new roman', times;" _mce_style="font-size: 12pt; font-family: 'times new roman', times;"><em style="mso-bidi-font-style: normal;" _mce_style="mso-bidi-font-style: normal;"><span style="font-size: 12pt; font-family: 'times new roman', times;" _mce_style="font-size: 12pt; font-family: 'times new roman', times;"><em style="mso-bidi-font-style: normal;" _mce_style="mso-bidi-font-style: normal;"><span style="font-size: 12pt; font-family: 'times new roman', times;" _mce_style="font-size: 12pt; font-family: 'times new roman', times;"><em style="mso-bidi-font-style: normal;" _mce_style="mso-bidi-font-style: normal;"><span style="font-size: 12pt; font-family: 'times new roman', times;" _mce_style="font-size: 12pt; font-family: 'times new roman', times;"><em style="mso-bidi-font-style: normal;" _mce_style="mso-bidi-font-style: normal;"><span style="font-size: 12pt; font-family: 'times new roman', times;" _mce_style="font-size: 12pt; font-family: 'times new roman', times;"><em style="mso-bidi-font-style: normal;" _mce_style="mso-bidi-font-style: normal;"><span style="font-size: 12pt; font-family: 'times new roman', times;" _mce_style="font-size: 12pt; font-family: 'times new roman', times;"><em style="mso-bidi-font-style: normal;" _mce_style="mso-bidi-font-style: normal;"><span style="font-size: 12pt; font-family: 'times new roman', times;" _mce_style="font-size: 12pt; font-family: 'times new roman', times;"><em style="mso-bidi-font-style: normal;" _mce_style="mso-bidi-font-style: normal;"><span style="font-size: 12pt; font-family: 'times new roman', times;" _mce_style="font-size: 12pt; font-family: 'times new roman', times;"><em style="mso-bidi-font-style: normal;" _mce_style="mso-bidi-font-style: normal;"><span style="font-size: 12pt; font-family: 'times new roman', times;" _mce_style="font-size: 12pt; font-family: 'times new roman', times;"><em style="mso-bidi-font-style: normal;" _mce_style="mso-bidi-font-style: normal;"><span style="font-size: 12pt; font-family: 'times new roman', times;" _mce_style="font-size: 12pt; font-family: 'times new roman', times;"><em style="mso-bidi-font-style: normal;" _mce_style="mso-bidi-font-style: normal;"><span style="font-size: 12pt; font-family: 'times new roman', times;" _mce_style="font-size: 12pt; font-family: 'times new roman', times;"><em style="mso-bidi-font-style: normal;" _mce_style="mso-bidi-font-style: normal;"><span style="font-size: 12pt; font-family: 'times new roman', times;" _mce_style="font-size: 12pt; font-family: 'times new roman', times;"><em style="mso-bidi-font-style: normal;" _mce_style="mso-bidi-font-style: normal;"><span style="font-size: 12pt; font-family: 'times new roman', times;" _mce_style="font-size: 12pt; font-family: 'times new roman', times;"><em style="mso-bidi-font-style: normal;" _mce_style="mso-bidi-font-style: normal;"><span style="font-size: 12pt; font-family: 'times new roman', times;" _mce_style="font-size: 12pt; font-family: 'times new roman', times;"><em style="mso-bidi-font-style: normal;" _mce_style="mso-bidi-font-style: normal;"><span style="font-size: 12pt; font-family: 'times new roman', times;" _mce_style="font-size: 12pt; font-family: 'times new roman', times;"><br> <span style="font-size: 10pt;" _mce_style="font-size: 10pt;"><a href="http://www.dailymotion.com/video/x98oqt_2007-une-promesse-oubliee-les-petit_news" _mce_href="http://www.dailymotion.com/video/x98oqt_2007-une-promesse-oubliee-les-petit_news" target="_blank">2007: une promesse oubliée, les petites retraites</a> <em>par <a href="http://www.dailymotion.com/dagrouik" _mce_href="http://www.dailymotion.com/dagrouik" target="_blank">dagrouik</a></em></span></span></em></span></em></span></em></span></em></span></em></span></em></span></em></span></em></span></em></span></em></span></em></span></em></span></em></span></em></span></em></span></em></span></em></span></em></span></em></span>

 

Spot publicitaire de Nicolas Sarkozy dans sa campagne officielle en 2007 :

Nicolas Sarkozy : « Et en même temps, je sais qu’il y a beaucoup de petites retraites : les artisans, les agriculteurs, les commerçants. 3 millions d’entre vous qui ont une retraite inférieure au minimum vieillesse. J’augmenterai de 25% vos retraites. [dit et écrit] »

Ségolène Royal 2 – Patrick Cohen 0.

Soyez beau joueur, Monsieur Cohen, présentez vos excuses à Ségolène Royal !

Hier soir, Le Monde a sorti un article qui cultive l’à-peu-près et les inexactitudes et titre sur ces points et un autre dans la seconde partie de l’émission : « Retraites, smic… les imprécisions de Ségolène Royal ».

Une autre bataille commence. Ségolène Royal a riposté sur Twitter sans attendre.

Ségolène Royal  
C'est à trois millions de petits retraités que N.S. a promis une augmentation de 25pc "n'y aura pas de problèmes de financement avant 2020"
Ségolène Royal  
Par souci de vérité et je n'avais promis que 5pc. Et l'on s'étonne d'avoir perdu les voix des retraités ! Ils s'en souviendront en 2012.

Frédérick Moulin

 

<span style="font-size: 12pt; font-family: 'times new roman', times;" _mce_style="font-size: 12pt; font-family: 'times new roman', times;"><span style="font-size: 12pt; font-family: 'times new roman', times;" _mce_style="font-size: 12pt; font-family: 'times new roman', times;"><span style="font-size: 12pt; font-family: 'times new roman', times;" _mce_style="font-size: 12pt; font-family: 'times new roman', times;"><span style="font-size: 12pt; font-family: 'times new roman', times;" _mce_style="font-size: 12pt; font-family: 'times new roman', times;"><span style="font-size: 12pt; font-family: 'times new roman', times;" _mce_style="font-size: 12pt; font-family: 'times new roman', times;"><span style="font-size: 12pt; font-family: 'times new roman', times;" _mce_style="font-size: 12pt; font-family: 'times new roman', times;"><span style="font-size: 12pt; font-family: 'times new roman', times;" _mce_style="font-size: 12pt; font-family: 'times new roman', times;"><span style="font-size: 12pt; font-family: 'times new roman', times;" _mce_style="font-size: 12pt; font-family: 'times new roman', times;"><span style="font-size: 12pt; font-family: 'times new roman', times;" _mce_style="font-size: 12pt; font-family: 'times new roman', times;"><span style="font-size: 12pt; font-family: 'times new roman', times;" _mce_style="font-size: 12pt; font-family: 'times new roman', times;"><span style="font-size: 12pt; font-family: 'times new roman', times;" _mce_style="font-size: 12pt; font-family: 'times new roman', times;"><span style="font-size: 12pt; font-family: 'times new roman', times;" _mce_style="font-size: 12pt; font-family: 'times new roman', times;"><span style="font-size: 12pt; font-family: 'times new roman', times;" _mce_style="font-size: 12pt; font-family: 'times new roman', times;"><span style="font-size: 12pt; font-family: 'times new roman', times;" _mce_style="font-size: 12pt; font-family: 'times new roman', times;"><span style="font-size: 12pt; font-family: 'times new roman', times;" _mce_style="font-size: 12pt; font-family: 'times new roman', times;"><span style="font-size: 12pt; font-family: 'times new roman', times;" _mce_style="font-size: 12pt; font-family: 'times new roman', times;"><span style="font-size: 12pt; font-family: 'times new roman', times;" _mce_style="font-size: 12pt; font-family: 'times new roman', times;"><span style="font-size: 12pt; font-family: 'times new roman', times;" _mce_style="font-size: 12pt; font-family: 'times new roman', times;"><span style="font-size: 12pt; font-family: 'times new roman', times;" _mce_style="font-size: 12pt; font-family: 'times new roman', times;"><span style="font-size: 12pt; font-family: 'times new roman', times;" _mce_style="font-size: 12pt; font-family: 'times new roman', times;"><span style="font-size: 12pt; font-family: 'times new roman', times;" _mce_style="font-size: 12pt; font-family: 'times new roman', times;"><span style="font-size: 12pt; font-family: 'times new roman', times;" _mce_style="font-size: 12pt; font-family: 'times new roman', times;"><span style="font-size: 12pt; font-family: 'times new roman', times;" _mce_style="font-size: 12pt; font-family: 'times new roman', times;"><br> <span style="font-size: 10pt;" _mce_style="font-size: 10pt;"><a href="http://www.dailymotion.com/video/xjrx50_segolene-royal_news" _mce_href="http://www.dailymotion.com/video/xjrx50_segolene-royal_news" target="_blank">Ségolène Royal</a> <em>par <a href="http://www.dailymotion.com/franceinter" _mce_href="http://www.dailymotion.com/franceinter" target="_blank">franceinter</a></em></span></span></span></span></span></span></span></span></span></span></span></span></span></span></span></span></span></span></span></span></span></span></span></span>

Ségolène Royal par franceinter

 

Transcription par Militants de l’Espoir À Gauche avec Ségolène Royal / F.M.

Patrick Cohen : bonjour Ségolène Royal.

Ségolène Royal : bonjour.

Patrick Cohen : discours d’un de vos concurrents au PS, Manuel Valls, devant ses partisans hier soir : « Il n’y aura pas de retour à la retraite à 60 ans, le dire, c’est mentir aux Français. ». Vous continuez de le dire, vous, Ségolène Royal ?

Ségolène Royal : oui, je continue de le dire. Pourquoi est-ce que je continue de le dire ? Parce qu’il s’agit d’un retour à la retraite à 60 ans pour les salariés qui ont leur durée de cotisation. Aujourd’hui, la durée de cotisation, rappelons-le, est de 41 ans et de 3 trimestres…

Patrick Cohen : hmm, trois trimestres.

Ségolène Royal : … est de 40 ans et trois trimestres, elle doit passer à 41 ans en 2012, et là on a un allongement scandaleux …

Patrick Cohen : on va en parler.

Ségolène Royal, sans s’interrompre : … de la durée de cotisation, on va en parler, et donc il s’agit de permettre en effet à ceux qui ont travaillé à l’âge de 17, 18, 19 ans, de pouvoir partir à 60 ans dès lors qu’ils ont leur durée de cotisation.

Patrick Cohen : donc vous êtes certaine que les socialistes au pouvoir reviendraient sur les 60 ans ?

Ségolène Royal : je viens de vous répondre. Il ne s’agit pas de revenir aux 60 ans, il s’agit de permettre à ceux qui ont leur durée de cotisation, c’est-à-dire leurs 41 ans, à partir de 2012, de pouvoir partir à l’âge de 60 ans.

J’ajoute qu’il s’agit la plupart du temps d’ouvriers usés par le travail, nous avons en France 6 millions de salariés qui souffrent de troubles musculo-squelettiques. Essayez donc de travailler pendant 41 ans dans un abattoir, vous verrez dans quel état vous êtes à l’âge de 60 ans.

 

S5-je-me-souviens-qd-meme-ai-mene-campagne.jpg


Donc tous ceux qui caricaturent l’âge de départ à la retraite en ignorant la situation médicale de millions de salariés, je pense en particulier aussi aux femmes qui sont par exemple caissières, et qui au bout de 10 ans ont déjà des troubles musculo-squelettiques, ceux qui sont exposés aux matières chimiques dangereuses, ceux qui travaillent de nuit, regardez dans quel état ils sont à l’âge de 60 ans.

Moi je considère que la France d’aujourd’hui, malgré la crise économique, doit permettre aux salariés qui ont travaillé dur et qui sont physiquement diminués par le travail, de pouvoir profiter au moins un certain temps en bon état de santé de leur retraite.

Quand vous ajoutez à cela que les ouvriers ont une durée de vie de 7 ans inférieure aux autres, vous comprendrez qu’avoir le droit de partir à 60 ans après avoir cotisé et travaillé 41 ans, c’est-à-dire, je le répète, avoir travaillé à partir de l’âge de – la scolarité est obligatoire jusqu’à 16 ans – donc vous avez des ouvriers qui ont commencé à travailler à 17, 18, 19 ans, 19 + 41 = 60 ans.

Patrick Cohen, en même temps que Ségolène Royal, un ton en dessous : donc pour les salariés qui ont commencé … à travailler jeunes.

Ségolène Royal : voilà. Et si vous étiez ouvrier et sur la chaîne pendant 41 ans, je suis désolée, mais à l’âge de 60 ans, vous avez le droit de rester digne et de partir, au travail. Car le scandale de cette réforme, juste encore un mot, c’est de ne pas avoir tenu compte, contrairement aux promesses, de la pénibilité et de la souffrance au travail. Il y a simplement le handicap qui va être retenu, c’est quand même la moindre des choses, c’est-à-dire les travailleurs handicapés, c’est-à-dire gravement diminués, vont pouvoir continuer à partir à l’âge de 60 ans. Or il y a des millions d’ouvriers qui à 60 ans sont déjà fatigués et usés par le travail, et moi je considère que cet acquis social doit absolument être maintenu.

Patrick Cohen : vous avez parlé de millions d’ouvriers, mais, convenez-vous, Ségolène Royal, que ce retour aux 60 ans, pour ceux qui ont travaillé jeunes, qui ont commencé à travailler jeunes, ça concerne assez peu de monde et assez peu de salariés en France ?

 

S1.jpg


Ségolène Royal : raison de plus pour le faire ! Que l’on ne nous dise pas que l’on va perdre la triple notation, alors que précisément, ça concerne très peu de monde. J’ajoute que les socialistes…

Patrick Cohen, un ton en dessous : c’est une correction … marginale.

Ségolène Royal, sans s’arrêter : … j’ajoute que les socialistes ont accepté l’allongement de la durée de cotisation donc cessons de caricaturer notre position.

Patrick Cohen : alors justement, puisque vous avez accepté l’allongement de la durée de cotisation, et que cet allongement soit aligné sur l’allongement de la durée de vie, principe inscrit dans la loi de 2003, pourquoi dites-vous que cet… euh... l’allongement que vient de décider le gouvernement, à partir de la génération 1955, est scandaleux, comme vous venez de le dire ?

Ségolène Royal : parce que, comme le disent les organisations syndicales, c’est la double peine. Vous ne pouvez pas à la fois reculer – et la France est le seul pays à avoir cumulé les 2 conditions – vous ne pouvez pas à la fois reculer l’âge de la retraite, c’est-à-dire passer à 67 ans, parce qu’on parle beaucoup de la retraite à 60 ans, tellement c’est symbolique, mais n’oublions pas qu’il y a aussi la réforme de la sortie, du droit à la retraite à 65 ans, et je pourrais vous faire…

Patrick Cohen, parlant en même temps qu’elle puis lui coupant la parole : mais alors il faudrait plus toucher… à la durée de cotisation ?

Ségolène Royal : la durée de cotisation, nous avons donné notre accord pour que la durée de cotisation passe à 41,5 ans, mais ça devait se faire en 2020…

Patrick Cohen, lui coupant la parole, sûr de lui : oui, mais l’espérance de vie a … euh … progressé plus vite que prévu, ce sont les dernières statistiques de l’INSEE, on a gagné 2 ans en 10 ans d’espérance de vie …

 

S3-c-tt-a-ft-fx-lle-date-de-2-mois.jpg

Ségolène Royal : "Si c’était vrai, ça aurait été vu, écoutez, elle date de quelques mois cette loi des retraites"

Ségolène Royal, lui coupant la parole : mais c’est tout à fait faux, si c’était vrai, ça aurait été vu, écoutez, elle date de quelques mois cette loi des retraites…

Patrick Cohen, haussant le ton, parlant en même temps qu’elle puis lui coupant la parole : en 10 ans, l’espérance de vie a progressé de 2 ans pour un homme de 60 ans, on est passé de 20 à 22 ans, et pour les femmes de 25 à 27, ce sont les statistiques que l’INSEE a mises en ligne je crois en décembre dernier.

Ségolène Royal : mais c’est précisément la raison pour laquelle nous avons accepté une durée de cotisation qui passe à 41 ans en 2012 ! Et aujourd’hui, on nous dit : maintenant, ce n’est pas suffisant …

Patrick Cohen, lui coupant la parole : mais c’est l’application stricte de la loi de 2003 que le gouvernement vient de mettre en œuvre.

Ségolène Royal : absolument pas…

Patrick Cohen, lui coupant la parole : elle est automatique et juridiquement …

 

S4-tt-pas-cpte-penibilite-et-cela-avait-ete-PROMIS.jpg

Ségolène Royal : "La réforme des retraites avait promis la prise en compte et la négociation sur l’intégration dans le régime de retraite de la pénibilité du travail"

Ségolène Royal : absolument pas. Pourquoi ? Pourquoi absolument pas ? Parce que cet allongement de la durée de cotisation ne tient pas compte de la pénibilité des tâches, et cela ça avait été promis, déjà, par la loi de 2003. La réforme des retraites avait promis la prise en compte et la négociation sur l’intégration dans le régime de retraite de la pénibilité du travail.

Et cette avancée-là n’a pas été réalisée, et moi ce que je ferai, c’est [que] je rouvrirai les négociations sur les retraites pour intégrer la question de la pénibilité des tâches et de la souffrance au travail. Alors on nous dit, le gouvernement dit : « Mais il n’y a pas de critère. ».

Si, il y a des critères ! C’est le travail de nuit, c’est le travail répétitif, c’est l’exposition aux matières dangereuses, donc déjà ces critères-là doivent être intégré dans le calcul l’âge de la retraite pour que les ouvriers qui partent à le retraite partent en bon état de santé, pour qu’ils puissent au moins profiter de leurs cotisations.

Ajoutez à cela que c’est en France que le chômage des seniors est le plus élevé, donc ce que ne dit pas, ce que cache le gouvernement, c’est que l’allongement de la durée de cotisation est en fait une baisse du niveau des retraites. Voilà la vérité.

Or Nicolas Sarkozy s’est fait élire, et il a eu massivement les voix des retraités, j’en sais quelque chose, puis que c’est dans la catégorie des retraités que j’ai perdu 1 million de voix en 2007. Pourquoi est-ce qu’il a eu les voix des retraités ? Il leur a menti puisqu’il leur a promis une augmentation de 25% du niveau des retraites…

Patrick Cohen, l’interrompant immédiatement et brutalement : non !

Ségolène Royal : 25% !

Patrick Cohen : … du minimum vieillesse.

Ségolène Royal : non.

Patrick Cohen : du minimum vieillesse.

Ségolène Royal : non Monsieur, 25%, vous… non Monsieur…

Patrick Cohen, lui coupant la parole, et riant : pardon, pardon, mais Nicolas Sarkozy, dans sa campagne de 2007 a promis 25% de hausse pour le minimum vieillesse, et c’est une promesse qui a été tenue, euh, Ségolène Royal.

Ségolène Royal : non Monsieur, il a promis 25%.

Patrick Cohen : écoutez, chhhhhhhhhhhhhhhhhhh…

Ségolène Royal, sans s’arrêter : d’abord, il a promis 25% de l’augmentation du pouvoir d’achat… eh bien vous, si vous voulez vanter… (Rire)

Patrick Cohen : les auditeurs pourront vérifier, mais, euh, je vous assure que les promesses de Nicolas Sarkozy, c’était ça.

 

S7-Je-l-ai-dit-et-je-le-maint.jpg

Ségolène Royal : "écoutez, j’ai mené cette campagne contre lui, donc je me souviens quand même de ce qu’il a dit !"

Ségolène Royal, riant devant le culot : écoutez, j’ai mené cette campagne contre lui, donc je me souviens quand même de ce qu’il a dit ! Et de ce qu’il a écrit.

Patrick Cohen : il a promis 25% pour toutes les retraites ?

Ségolène Royal : bien sûr. Et 25% en plus du pouvoir d’achat des retraites. Et aujourd’hui quel est le résultat ? Non seulement on a une baisse des retraites, puisqu’avec l’allongement de la durée de cotisation, couplé avec le retard de l’âge auquel on peut prendre sa retraite, nous avons en plus avec la hausse des prix une baisse du pouvoir d’achat des retraites.

La preuve, c’est que le rapport de la Banque de France sur le surendettement des ménages faut état du fait que 1 ménage sur 3 qui est en situation de surendettement est un retraité. Donc ça veut dire qu’aujourd’hui les Français qui ont travaillé toute leur vie n’ont même plus la dignité de boucler correctement leurs fins de mois.

C’est ça qu’avait promis Nicolas Sarkozy ? Non. Il avait promis tout le contraire, et donc là, il y a quand même un grave mensonge par rapport aux engagements qui avaient été pris.

Patrick Cohen : l’affaire Dominique Strauss-Kahn, je voudrais vous soumettre ce qu’a dit Elisabeth Badinter, qui était notre invitée hier matin sur France Inter, elle s’en est pris vivement à ceux qui ont condamné Dominique Strauss-Kahn en bafouant la présomption d’innocence, et qui se sont servis de cette histoire pour lancer des débats sur le viol et le machisme : « On ne se sert pas d’une possible injustice pour faire avancer une cause. », disait-elle. Qu’en pensez-vous, Ségolène Royal ?

Ségolène Royal : je n’ai aucun commentaire à faire sur cette affaire. Voilà. Je considère aujourd’hui que les Français ont soif de débat de fond et que l’étau médiatique sur cette affaire empêche justement les Français de voir les mauvais coups que leur porte aujourd’hui le gouvernement, comme on vient de le voir avec une réforme des retraites sans débat, oui.

Patrick Cohen, en même temps que Ségolène Royal : et on en a entendu parler pendant 8 minutes, hmm. Euh, il y a un mois vous disiez dans une interview à L’Express : « Il vaut mieux être exemplaire dans sa vie privée, faire en sorte qu’elle soit cohérente avec sa vie publique. », c’était une forme de commentaire…

Ségolène Royal : eh bien voilà. Je l’avais dit. (Rire) Et je maintiens ce que j’ai dit.

Patrick Cohen : … sur Dominique Strauss-Kahn… et vous pensez…

 

S8-pas-a-le-repeter.jpg

Ségolène Royal : "Mais je n’ai pas à le répéter. Parce que les émissions, c’est quand même pour essayer d’avancer"

Ségolène Royal : mais je n’ai pas à le répéter. Parce que les émissions, c’est quand même pour essayer d’avancer.

Patrick Cohen : et vous pensez qu’il vaut mieux toujours être exemplaire dans sa vie privée ?

Ségolène Royal : je l’ai dit, et je le maintiens.

Patrick Cohen : l’exemplarité, ça vaut aussi pour un parti politique, Ségolène Royal, je pense à la situation des Bouches-du-Rhône et au rapport remis par Alain Richard concernant le fonctionnement de cette fédération du Parti socialiste. Qu’en pensez-vous ?

Ségolène Royal : je pense en effet qu’un parti doit être exemplaire. On ne peut pas prétendre améliorer la société dans laquelle nous sommes si nous-mêmes nous ne donnons pas l’exemple de cette exemplarité.

Patrick Cohen : ce qui a été décidé avant-hier vous semble juste et conforme à ce qu’on peut souhaiter de la remise en ordre d’une fédération d’un grand parti comme le PS ?

Ségolène Royal : ce qui est important aujourd’hui, c’est d’appeler les militants et les sympathisants socialistes à venir voter aux primaires. Voilà. Moi je ne m’occupe pas des questions d’appareil, il y a des instances pour cela…

Patrick Cohen, lui coupant la parole : vous ne vous en occupez plus

Ségolène Royal : je ne m’en occupe pas, puisque…

Patrick Cohen, lui coupant immédiatement la parole : plus ! Au moment du congrès de Reims vous tentiez de conquérir cet appareil, vous vous en occupiez un petit peu quand même.

Ségolène Royal : absolument. Oui, absolument, effectivement… mais ce n’est pas une question…

Patrick Cohen : vous ne vous en occupez plus, mais vous êtes vigilante sur les conditions du vote qui devra avoir lieu au mois d’octobre ?

Ségolène Royal : bien sûr. Et j’espère que ce vote sera régulier. Il n’y a aucune raison de penser qu’il ne le sera pas, et ce qui est important, c’est qu’au-delà des opérations d’appareil, parce que conquérir un parti, ce n’est pas une opération d’appareil, c’est convaincre les adhérents d’une grande organisation politique.

En revanche, les opérations d’appareil ou les manœuvres d’appareil, je ne me suis jamais reconnue dans ces phénomènes-là, et donc aujourd’hui je n’ai pas de commentaire à faire si ce n’est d’appeler les citoyens et de redire une fois de plus, merci de m’en donner l’occasion, que tout le monde peut venir voter. Je dis cela parce que 1 sympathisant de gauche sur 2 ne sait pas encore qu’il peut venir voter aux primaires, et donc tous les citoyens peuvent venir voter, tous ceux tout simplement qui veulent le changement à gauche en 2012.

Patrick Cohen : aucun doute sur la régularité du scrutin avez-vous dit malgré le précédent de 2008.

 

S9-lecon-a-titrer-de-2008.jpg

Ségolène Royal : "Mais j’espère justement que la leçon sera tirée, de 2008"

Ségolène Royal : mais j’espère justement que la leçon sera tirée, de 2008. (la voix de Ségolène Royal est éraillée, elle tousse) Pardon.

Patrick Cohen : et vous en êtes sûre ?

Ségolène Royal : oui nous mettons en place, il y a un comité d’organisation national des primaires qui se réunit, et puis je pense que les votants et les militants auront à cœur de siéger dans les bureaux de vote, et de faire en sorte que ce vote soit transparent, sincère et honnête.

Patrick Cohen : Ségolène Royal, invitée de France Inter jusqu’à neuf heures moins cinq, avec les questions des auditeurs d’Inter au standard 01 45 24 7000, place à la revue de presse il est 8h32.

Partager cet article

Repost 0
Published by Militants de l'Espoir à gauche - dans Actualité
commenter cet article

commentaires

mirjossbom 09/07/2011 16:55



Merci pour ce remarquable travail de restitution...


Quelle tenacité, quelle pugnacité, exemplaires de Ségolène Royal qui ne se laisse jamais submerger par un journalisme un tantinet piteux! C'est elle qui
relève le débat et lui donne son sens...



almaviva 08/07/2011 23:27



Pat rick Cohen à France inter,a tenté de piéger Ségolène,au lieu de l'interroger sur le fond.Il essaie de la mettre en difficulté sur les contradictions et les manoeuvres du PS;en plus, il
défénd les promesses fallacieuses de Sarkozy



SYLVAIN 08/07/2011 18:29



Merci !


Avec dans la 2è vidéo du débat, à 10:55, la perle du financement "périn" des retraites jusqu'à 2020 !!!



Page D'accueil

  • : Militants de l'Espoir à gauche
  • Militants de l'Espoir à gauche
  • : Militants de l'Espoir à gauche réunit toutes celles et tous ceux qui soutiennent la ligne politique de Ségolène Royal pour une gauche démocratique, sociale, et écologique.
  • Contact

La fabrique AGIS !

dominique bertinotti (2)Dominique BERTINOTTI (75), Philippe ALLARD (75), Amale CHEBIB (75), Fabien SECHERRE (75), Françoise DEGOIS (75), Cyril CIBERT (86), Cécile FORTINEAU (23), christian CHOTARD (91), Eliane LEMAGNEN (64), esfand KHALAF (90), Laure BARGUILLET (87), Ahmed LAARAJ (30), Isabelle MALBERTI (75), Guy VERDIER (13012), catherine CANTAU (40), gilles CAILLET (91), Noëlle PLANCHAIS (56250), Gérard JABUT (69), Jocelyne BERDU (75), Jean-Pierre GUILBERT (75), Hélène MERMBERG, , Eric BRUN (63), Stéphanie SMANIOTTO,Eric CORNIER (33), Joelle FERAL, Gerard RAISER, Catherine RUBIO (33), Didier ANTONELLI, Nabil SANTO (75), Eliane LEMAGNEN (64), Céline LOOT, Pierre NSIMBA-DELEZAY (93), Marianne-Ségolène GINDREY (62), , Monique BONNIN (37), Jean-François THILLET (43), Jacqueline BOULET, Alain MAIRE (76), Caroline BERTRAN, Jacques MAZELLA (44), Christiane CHIROL, Rodrigue KOKOUENDO (77), Robert SIMON (75), francoise LALLIER (78), Sylvette GIRARD (28), claudine MOURET (41000), alban GUAY (37), roland ASTIER (38), mirella GOULOIS (62300), Michel CHARPENTIER (73), marie-neige PHILIPPE (44), Jean Jacques BAUGÉ (37), rachida MAZARIE (94), jacqueline LAKSANDER (2), pierrette LARDREAU (19100), martial LEHOUX (24), Rene PHILIPPEAU (91), Jean-Pierre HERY (2), Christine MALCOR (91), Jean KOMOROWSKI (33), , , Patricia VAN HALUIDYN (86), Claude BILLARDON (75), J-RAYMOND MAGUEUR (29), Claire CLAUDE (49), David VIEILLE, Laetitia DE WARREN (69), Georges RAULT (35), Michel CHATAIGNER (76), Chantal DEPUERS (6), YOLANDE PAVAN (93270), Maïté CAZAUX (33), Colette CHARBONNE (31), Hiroko KOMORI (75), M.J. SINAT (77), France-Marie NESPO-BIAIS (78000), Elisabeth HUSSON (75), Martine TREGRET (91), Andrée & Marie-Paule AUFAURE (3), Bernard JANODET (69), Yves FRUCHON (69), christiane NOUGARET (30), véronique SAINT-PAUL (75020), Marie-Noëlle VIBERT (94), Annick LE ROY (91), micheline HAREL (75), francoise QUELIN (77), jean baptiste TROUPLIN (75020), Elisabeth ARNAUD (33), Jean BRUNEL (13), Maryse MARTIN (17), Jacques ERNEST (92), Maurice BUTTIN (75015), Alain DRONEAUD (72430), Norel Houda AUMONT-GHÉDIR (75), Vanessa BAUDAT SLIMANI (45), CLAUDE TARRIERE (92500), Gérard PARCOT (91), FRANCK DAGORNE (56890), Ariane MATHIEU (77), Philippe POIGNANT (50), , Nadine AMIEL (75), Bernard FERRÉ (78), José THIOLLET (86), jerome DOUADY (38), Marcel AMIEL (75), arsene BOUTERFA (93500), sylvie SAINT PIERRE (95100), , Aurélien LONGÉ-LÉTANG (86), Fabrice BERARDI (13), Hubert TERRIGHI (47), Martine LEBRUN (94130), jean BURNELEAU (85), Marie FARRET (16), Janine CRESPIN (75013), sandrine PIERRON (86), cartier FLAVIEN (86), Dominique MENNESSON (94), Pierre BRUSSELLE (94), Eric DUCROS (86), , Romain ZARKA (75), Brigitte BEAUMANOIR (95), Olivier SALVANO-LUBESPÈRE (75), francoise ROZAN (12), Francine GILBERT REULIER (92), Christian AGON (75003), alain PIQUET (76), Laetitia CHEVROT (63), CHRISTIANE GOMEZ (86), Marc BONNICHON (33), Joëlle DE CORTE (17), Nadjet BOUCHIKHI (13), Yves FRUCHON (69), maryleine SIGRIST (5), Françoise CLEOSTRATE (34), Sébastien COUDRY (25), nicolas METIVIER (86), pierre HUYARD (17), Cécile GUILBERT (63), Bonaventure MBAYA (91), Bernard JANODET (69), Régis COTTET (86), martial LEHOUX (24), anthony ROUSSEAU (86), jean claude MAURIN (30), Jean-Claude CHEBROU (63), bruno OLIVIER (78), Jean-François VIONNET (26), ...

Pour rejoindre la fabrique socialiste AGIS : link