Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 septembre 2011 1 12 /09 /septembre /2011 22:37

 

S9 Et kje me bats pour cela

"Et je me bats pour cela"

Ségolène Royal était l’invitée d’Europe 1 Matin ce matin dans L’interview de Bruce Toussaint, animée par le journaliste éponyme. Elle est revenue sur l’affaire Bourgi, ces « règlements  de comptes nauséabonds », comme venait de le dire Arlette Chabot, et a rapidement conclu : « il est temps et de changer, et de président de la République, et de gouvernement, […] de remettre ce que j'appelle de l'ordre moral juste ».

« À ce stade d'accumulation d'affaires et d'atteintes graves portées à la morale publique, vraiment, je pense que la seule solution, c'est un bon coup de balai à ceux qui aujourd'hui dirigent si mal le pays, font honte à la France », a ajouté la candidate.

Naturellement, elle en est venue à parler du Contrat avec la Nation qu’elle a présenté aux 2000 participants du meeting de Montreuil : « Ma volonté c'est de réaliser la République du Respect, de construire avec les Français cette République du Respect. ».

Puis Ségolène Royal a abordé le thème des primaires, des débats« c'est le cœur de la démocratie » - du travail intense qu’elle a effectué depuis 2007, condensé dans son dernier livre, son livre-projet pour la France, « que j'ai pris la peine d'écrire », glisse-t-elle au passage, soulignant sa différence, du « poison » des sondages, pour conclure, souriante et confiante, devant un Bruce Toussaint éberlué :

« Vous pensez que vous êtes mieux armée pour être candidate ? » / « Beaucoup mieux » / « Qu'en 2007, et donc pour gagner ? » / « Beaucoup mieux » / « Si vous n'êtes pas qualifiée pour le second tour des primaires, vous faites quoi, Ségolène Royal ? » / « Je le serai. » / « Vous y avez forcément pensé à l'éventualité de ne pas être qualifiée ? » / « Non, j'ai pensé uniquement à l'hypothèse d'être qualifiée, figurez-vous. (Silence) Et je me bats pour cela. »

Frédérick Moulin

 

Affaire Bourgi : "un spectacle affligeant" par Europe1fr

 


Transcription par Militants de l’Espoir À Gauche avec Ségolène Royal / F.M.

et Ségolène Royal Vidéos (Omar) sur FB

Bruce Toussaint : bonjour Ségolène Royal.

Ségolène Royal : bonjour.

Bruce Toussaint : vous êtes candidate à la primaire socialiste, on en parlait à l'instant avec Arlette Chabot. Croyez-vous aux accusations de Robert Bourgi, l'ancien conseiller de Dominique de Villepin et Jacques Chirac ?

Ségolène Royal : écoutez, ce que je vois surtout, ce sont des règlements  de comptes nauséabonds, comme vient de le dire Arlette Chabot. Je crois que les Français sont fatigués de toutes ces histoires, et à un moment où ils souffrent à la fois du chômage et de la vie chère, au moment où la France est dans une situation économique très difficile, ce spectacle est affligeant, et je crois qu'il est temps et de changer, et de président de la République, et de gouvernement, et de se mobiliser vraiment pour la prochaine élection présidentielle, afin de remettre ce que j'appelle de l'ordre moral juste.

Bruce Toussaint : mais est-ce que c'est un secret de Polichinelle, comme le disait d'ailleurs tout à l'heure maitre William Bourdon sur notre antenne ?

Ségolène Royal : je l'ignore. Je pense que la justice ...

Bruce Toussaint, lui coupant la parole : vous n'étiez pas au courant de ce genre de pratique ?

Ségolène Royal : non. Vous savez, je ne m'occupe pas de ce genre de pratique, voilà. Moi je m'occupe des Français, je leur ai présenté il y a deux jours le Contrat avec la Nation ; j'ai distribué aux 2000 personnes qui était là à Montreuil, ce Contrat avec la Nation. Ma volonté c'est de réaliser la République du Respect, de construire avec les Français cette République du Respect, avec ...

Bruce Toussaint, lui coupant la parole : ce n'est pas un sujet donc cette affaire africaine, françafricaine, ce n'est pas un sujet pour vous ?

Ségolène Royal : c'est une grave affaire, je l'ai dit bien sûr. C'est une très grave affaire qui révèle des mœurs politiques totalement dégradées, des règlements de comptes ...

Bruce Toussaint, lui coupant la parole : vous souhaitez l’ouverture d’une enquête par exemple ?

Ségolène Royal : oui je l'ai déjà dit, bien sûr. Vous savez à ce stade d'accumulation d'affaires et d'atteintes graves portées à la morale publique, vraiment, je pense que la seule solution, c'est un bon coup de balai à ceux qui aujourd'hui dirigent si mal le pays, font honte à la France.

Et je pense que les Français vont vraiment changer de système, changer de régime. Et je souhaite que la France retrouve ses bases, renoue avec son histoire, noble et rayonnante, et que je puisse construire avec l'ordre social juste, et la participation active des citoyens, cette République du Respect qui remettra les fondamentaux de notre République dans le bon ordre.

Bruce Toussaint : cette semaine sera marqué par le premier débat entre les candidats à la primaire socialiste. Vous êtes aujourd'hui challenger dans les sondages, toujours donnée en troisième position, ça veut dire que vous allez passer à l'attaque jeudi soir sur France 2 ?

Ségolène Royal : passer à l'attaque, je ne sais pas. En tous cas passer à l'attaque pour défendre les Français, oui, pour faire connaitre le projet qui est le mien, d'ailleurs, que j'ai pris la peine d'écrire. Donc tous les Français, tous les électeurs potentiels aux primaires ...

Bruce Toussaint, lui coupant à nouveau la parole : Lettre aux résignés et aux indignés ...


S2 importany de se présenter

"Je crois que c'est un important de se présenter devant les Français en ayant des idées claires, une vision cohérente de la France et des engagements précis, ce que justement j'ai mise en application, ces 10 engagements dans le Contrat pour la Nation"

Ségolène Royal : ... qui veulent des solutions efficaces et justes. Je crois que c'est un important de se présenter devant les Français en ayant des idées claires, une vision cohérente de la France et des engagements précis, ce que justement j'ai mise en application, ces 10 engagements dans le Contrat pour la Nation.

Bruce Toussaint : dans quel état d'esprit abordez-vous ce premier débat ? Au fond, est-ce que c'est une bonne idée, ces débats ?


S3 c'est le coeur de la démocr

"C'est indispensable de débattre, c'est le cœur de la démocratie"

Ségolène Royal : c'est indispensable de débattre, c'est le cœur de la démocratie, que les citoyens ...

Bruce Toussaint, lui coupant la parole : vous gardez un bon souvenir des débats de 2006, avec Dominique Strauss-Kahn et Laurent Fabius ?

Ségolène Royal : je pense que nous ne sommes plus dans la même époque, en plus j'ai beaucoup changé depuis cette époque …

Bruce Toussaint, l’interrompant : vous avez changé ?


S4 beacoup oui 1

"Vous avez changé ?" "Beaucoup oui, j'aborde ces débats différemment, bien sûr"

Ségolène Royal : beaucoup oui, j'aborde ces débats différemment, bien sûr, avec ...

Bruce Toussaint, l’interrompant encore : en quoi avez-vous changé ?

Ségolène Royal : ah, j'ai changé en maturité, en profondeur, j'ai travaillé très dur pour être là, devant vous, et tout à l’heure devant les débats, et bientôt devant les Français. J'ai analysé les forces et les faiblesses qui sont les miennes. J'ai approfondi quelle était la situation de la France aujourd'hui, ce qu'attendaient les Français. Je me suis beaucoup déplacé sur la scène internationale. J'ai travaillé dans les universités populaires, et j'ai fais de ma Région un laboratoire qui me donne aujourd'hui la force de prouver aux Français que je traduirai mes discours par des actes.

Bruce Toussaint : vous pensez que vous êtes mieux armée pour être candidate ?

Ségolène Royal : beaucoup mieux

Bruce Toussaint : qu'en 2007, et donc pour gagner ?

Ségolène Royal : beaucoup mieux

Bruce Toussaint : et pourquoi êtes-vous distancée dans les sondages, alors ?

Ségolène Royal : ha, ha, justement. (Rire) Mais vous savez, Monsieur Balladur aussi devait être élu dans les sondages Oui, vous savez ...

Bruce Toussaint : oui ohhh, ça vous le dites souvent, c'est ...

Ségolène Royal : c'était la vérité, non ? (Rires)

Bruce Toussaint : c'est pas le meilleur argument ! (Rire) 

Ségolène Royal : ah bon, vous trouvez ?

Bruce Toussaint : non !

 

S5 c'est une fome de poison

"Actuellement, on ne sait pas qui sont les Français qui vont venir voter, donc les sondages ne savent rien, c'est un matraquage permanent, c'est une forme de poison. Mais vous voyez je suis très solide"

Ségolène Royal : bien écoutez, chaque fois que les sondages se sont trompés … Vous savez les Français sont libres, les Français regardent, les Français vont choisir. Et actuellement, on ne sait pas qui sont les Français qui vont venir voter, donc les sondages ne savent rien, c'est un matraquage permanent, c'est une forme de poison. Mais vous voyez je suis très solide …

Bruce Toussaint : les sondages, c'est un poison ?

Ségolène Royal : c'est un poison, oui.

Bruce Toussaint : enfin, en 2006, c'était pas un poison pour vous, puisqu'ils vous mettaient largement en tête ...

 

S6 on va pas revenir sur etéernelles

"On ne va pas revenir sur ces éternelles questions ..."

Ségolène Royal : on ne va pas revenir sur ces éternelles questions ...

Bruce Toussaint : ah, ça marchait avec Balladur, mais ça ne marchait pas en 2006, d'accord !

Ségolène Royal : pas du tout ...

Bruce Toussaint, sans s’arrêter : ... euh, vous avez présenté un Contrat à la Nation ...

Ségolène Royal, sans s’arrêter : … pas du tout, non mais attendez … Non mais attendez, je veux bien répondre (Rire) je ne veux pas qu’on dise ensuite que je fuis les questions.

Mais en 2006 d'abord les débats avaient commencé, et ensuite le socle électoral était beaucoup plus restreint, puisqu'il fallait être adhérent du Parti socialiste. Aujourd'hui je rappelle, à votre antenne, que tous les Français qui sont inscrits sur les listes électorales peuvent venir voter, j'espère qu'ils seront très nombreux.

Bruce Toussaint : si vous n'êtes pas qualifiée pour le second tour des primaires, vous faites quoi, Ségolène Royal ?

 

S7 je le serai

"Si vous n'êtes pas qualifiée pour le second tour des primaires, vous faites quoi, Ségolène Royal ?" "Je le serai"

Ségolène Royal : je le serai.

Bruce Toussaint : vous y avez forcément pensé à l'éventualité de ne pas être qualifiée ?

 

S8 figurez vous

"Non, j'ai pensé uniquement à l'hypothèse d'être qualifiée, figurez-vous. (Silence)"

Ségolène Royal : non, j'ai pensé uniquement à l'hypothèse d'être qualifiée, figurez-vous. (Silence) Et je me bats pour cela.


S9 Et kje me bats pour cela

"Et je me bats pour cela"

Bruce Toussaint : la détermination de Ségolène Royal et de ce Contrat à la Nation, que vous avez présenté ce week-end à Montreuil. Merci beaucoup Ségolène Royal.

Partager cet article

Repost 0
Published by Militants de l'Espoir à gauche - dans Actualité
commenter cet article

commentaires

Page D'accueil

  • : Militants de l'Espoir à gauche
  • Militants de l'Espoir à gauche
  • : Militants de l'Espoir à gauche réunit toutes celles et tous ceux qui soutiennent la ligne politique de Ségolène Royal pour une gauche démocratique, sociale, et écologique.
  • Contact

La fabrique AGIS !

dominique bertinotti (2)Dominique BERTINOTTI (75), Philippe ALLARD (75), Amale CHEBIB (75), Fabien SECHERRE (75), Françoise DEGOIS (75), Cyril CIBERT (86), Cécile FORTINEAU (23), christian CHOTARD (91), Eliane LEMAGNEN (64), esfand KHALAF (90), Laure BARGUILLET (87), Ahmed LAARAJ (30), Isabelle MALBERTI (75), Guy VERDIER (13012), catherine CANTAU (40), gilles CAILLET (91), Noëlle PLANCHAIS (56250), Gérard JABUT (69), Jocelyne BERDU (75), Jean-Pierre GUILBERT (75), Hélène MERMBERG, , Eric BRUN (63), Stéphanie SMANIOTTO,Eric CORNIER (33), Joelle FERAL, Gerard RAISER, Catherine RUBIO (33), Didier ANTONELLI, Nabil SANTO (75), Eliane LEMAGNEN (64), Céline LOOT, Pierre NSIMBA-DELEZAY (93), Marianne-Ségolène GINDREY (62), , Monique BONNIN (37), Jean-François THILLET (43), Jacqueline BOULET, Alain MAIRE (76), Caroline BERTRAN, Jacques MAZELLA (44), Christiane CHIROL, Rodrigue KOKOUENDO (77), Robert SIMON (75), francoise LALLIER (78), Sylvette GIRARD (28), claudine MOURET (41000), alban GUAY (37), roland ASTIER (38), mirella GOULOIS (62300), Michel CHARPENTIER (73), marie-neige PHILIPPE (44), Jean Jacques BAUGÉ (37), rachida MAZARIE (94), jacqueline LAKSANDER (2), pierrette LARDREAU (19100), martial LEHOUX (24), Rene PHILIPPEAU (91), Jean-Pierre HERY (2), Christine MALCOR (91), Jean KOMOROWSKI (33), , , Patricia VAN HALUIDYN (86), Claude BILLARDON (75), J-RAYMOND MAGUEUR (29), Claire CLAUDE (49), David VIEILLE, Laetitia DE WARREN (69), Georges RAULT (35), Michel CHATAIGNER (76), Chantal DEPUERS (6), YOLANDE PAVAN (93270), Maïté CAZAUX (33), Colette CHARBONNE (31), Hiroko KOMORI (75), M.J. SINAT (77), France-Marie NESPO-BIAIS (78000), Elisabeth HUSSON (75), Martine TREGRET (91), Andrée & Marie-Paule AUFAURE (3), Bernard JANODET (69), Yves FRUCHON (69), christiane NOUGARET (30), véronique SAINT-PAUL (75020), Marie-Noëlle VIBERT (94), Annick LE ROY (91), micheline HAREL (75), francoise QUELIN (77), jean baptiste TROUPLIN (75020), Elisabeth ARNAUD (33), Jean BRUNEL (13), Maryse MARTIN (17), Jacques ERNEST (92), Maurice BUTTIN (75015), Alain DRONEAUD (72430), Norel Houda AUMONT-GHÉDIR (75), Vanessa BAUDAT SLIMANI (45), CLAUDE TARRIERE (92500), Gérard PARCOT (91), FRANCK DAGORNE (56890), Ariane MATHIEU (77), Philippe POIGNANT (50), , Nadine AMIEL (75), Bernard FERRÉ (78), José THIOLLET (86), jerome DOUADY (38), Marcel AMIEL (75), arsene BOUTERFA (93500), sylvie SAINT PIERRE (95100), , Aurélien LONGÉ-LÉTANG (86), Fabrice BERARDI (13), Hubert TERRIGHI (47), Martine LEBRUN (94130), jean BURNELEAU (85), Marie FARRET (16), Janine CRESPIN (75013), sandrine PIERRON (86), cartier FLAVIEN (86), Dominique MENNESSON (94), Pierre BRUSSELLE (94), Eric DUCROS (86), , Romain ZARKA (75), Brigitte BEAUMANOIR (95), Olivier SALVANO-LUBESPÈRE (75), francoise ROZAN (12), Francine GILBERT REULIER (92), Christian AGON (75003), alain PIQUET (76), Laetitia CHEVROT (63), CHRISTIANE GOMEZ (86), Marc BONNICHON (33), Joëlle DE CORTE (17), Nadjet BOUCHIKHI (13), Yves FRUCHON (69), maryleine SIGRIST (5), Françoise CLEOSTRATE (34), Sébastien COUDRY (25), nicolas METIVIER (86), pierre HUYARD (17), Cécile GUILBERT (63), Bonaventure MBAYA (91), Bernard JANODET (69), Régis COTTET (86), martial LEHOUX (24), anthony ROUSSEAU (86), jean claude MAURIN (30), Jean-Claude CHEBROU (63), bruno OLIVIER (78), Jean-François VIONNET (26), ...

Pour rejoindre la fabrique socialiste AGIS : link