Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 janvier 2011 4 06 /01 /janvier /2011 01:05

ALeqM5iy0wMJX2hC7MVDspQhKvoHI4tT1A-AFP.jpeg

Ségolène Royal à Bagneux le 5 janvier 2011 lors d'une discussion avec des familles monoparentales et des associations (AFP)

Ségolène Royal était hier en visite à Bagneux, dans les Hauts-de-Seine, pour rencontrer des familles monoparentales et des associations familiales. Avec elles, elle a discuté pendant une heure et demie de ces familles monoparentales. Elle a notamment préconisé de « vraies politiques familiales », déplorant la suppression du ministère de la Famille lors de la formation du gouvernement Fillon III. On en voit une brève image au début de la vidéo ci-dessous.

En marge de cette visite, interrogée par de nombreux journalistes de façon pressante sur les déclarations de Manuel Valls qui préconise de « déverrouiller » les 35 heures, elle a répondu devant la caméra de LCI, sans jamais prononcer le nom de Manuel Valls :

« Je n’accepte pas que l’on remette en cause la protection sociale dans notre pays, et la durée légale du travail est un élément structurant très important de la protection sociale.

Donc il n’est pour moi pas question d’accepter la remise en cause de la durée légale du travail. Et d’ailleurs, je n’ai jamais rencontré un chef d’entreprise – vous savez qu’en tant que présidente de région, je suis chargée de l’aide économique aux entreprises – je n’ai jamais rencontré un chef d’entreprise qui m’a demandé de remettre en cause la durée légale du travail. »

 


Elle a ajouté, selon Libération :

« Il n'est pas question de revenir sur une avancée sociale importante, celle de la durée du travail […]. On ne va pas rouvrir des conflits sociaux dans l'ensemble des entreprises du pays, pour des raisons dogmatiques.

Il n'y a pas de tabou, on peut évoquer tout. Mais une proposition doit servir à résoudre un problème. Est ce que les Français en ont parlé, de la durée du travail? Les chefs d'entreprise? Non. ».

Selon Europe 1, elle a complété ses propos en ajoutant : « Il n'y a aucun sujet interdit. Chacun s’exprime en fonction de ses convictions, tous les sujets peuvent être abordés, et heureusement, il y a encore une liberté de parole. Les électeurs trancheront. »

Devant les micros de l’AFP, Ségolène Royal a poursuivi :

« Il a deux problèmes prioritaires: le chômage. Une remise en cause de la durée légale aggraverait le chômage. Et l'amélioration de la compétitivité économique des entreprises.

Il faut alléger les charges sur le coût du travail, ce qui permettrait d'augmenter les bas salaires. Ma priorité est de proposer des solutions qui permettent d'alléger les charges sur le travail pour les transférer sur le capital. »

Interrogée sur ses propres réserves concernant les 35 heures, exprimées lors de la dernière présidentielle, elle a expliqué : « En 2007, j'avais dit que dans certaines entreprises le passage aux 35 heures avait entraîné une dégradation des conditions de travail. »

Sego-MEAGSR-1.jpg

Complétant son raisonnement, elle a déclaré au micro de RMC : « Ce n'est pas se désavouer que de réajuster certaines réformes pour gommer leurs effets négatifs. C'est cela aussi la rénovation de la politique. »

À l’attention des journalistes qui la pressaient de question, elle a rappelé le but de sa visite à Bagneux et a souligné : «Je ne rentre pas dans les débats internes au Parti socialiste. Moi, ce qui m'intéresse, ce n'est pas ce qui se passe à l'intérieur du PS, mais dans le pays. »

Frédérick Moulin

Partager cet article

Repost 0
Published by Militants de l'Espoir à gauche - dans Actualité
commenter cet article

commentaires

Monie 06/01/2011 15:57



Ce matin, sur France Inter, au journal de 8h, Patrick Cohen, a cité la réaction de Ségolène Royal sur la non-"remise en cause des 35 heures". Normal. C'est une info intéressante. Mais il a
cru bon d'ajouter aussitôt, avec une pointe de raillerie, que, pendant la campagne présidentielle de 2007, elle avait soutenu le contraire, laissant penser qu'elle faisait une fois de
plus preuve d'incohérence. Cette dernière remarque m'a heurtée : elle s'ajoute, il me semble, au détestable ségobashing. Je suis heureuse de lire que Ségolène elle-même a rétabli les choses au
micro de RTL !



Philippe Allard 06/01/2011 07:34









Philippe Allard A nouveau, Ségolène Royal donne de la hauteur au sujet. Refusant d'entrer dans une attaque contre Valls
c'est sur les idées qu'elle entend réagir pour refuser toute remise en cause des acquis sociaux. S'il y a eu des erreurs de gestion dans la mise en place de cette réforme, il ne s'agit pas de
remettre en cause l'acquis social. Poursuivant son analyse sur la question économique, la présidente de région rappelle qu'aujourd'hui les problèmes essentiels sont ceux du chômage et de la
compétitivité des entreprises. C'est sur ces deux points qu'elle entend intevenir.




Page D'accueil

  • : Militants de l'Espoir à gauche
  • Militants de l'Espoir à gauche
  • : Militants de l'Espoir à gauche réunit toutes celles et tous ceux qui soutiennent la ligne politique de Ségolène Royal pour une gauche démocratique, sociale, et écologique.
  • Contact

La fabrique AGIS !

dominique bertinotti (2)Dominique BERTINOTTI (75), Philippe ALLARD (75), Amale CHEBIB (75), Fabien SECHERRE (75), Françoise DEGOIS (75), Cyril CIBERT (86), Cécile FORTINEAU (23), christian CHOTARD (91), Eliane LEMAGNEN (64), esfand KHALAF (90), Laure BARGUILLET (87), Ahmed LAARAJ (30), Isabelle MALBERTI (75), Guy VERDIER (13012), catherine CANTAU (40), gilles CAILLET (91), Noëlle PLANCHAIS (56250), Gérard JABUT (69), Jocelyne BERDU (75), Jean-Pierre GUILBERT (75), Hélène MERMBERG, , Eric BRUN (63), Stéphanie SMANIOTTO,Eric CORNIER (33), Joelle FERAL, Gerard RAISER, Catherine RUBIO (33), Didier ANTONELLI, Nabil SANTO (75), Eliane LEMAGNEN (64), Céline LOOT, Pierre NSIMBA-DELEZAY (93), Marianne-Ségolène GINDREY (62), , Monique BONNIN (37), Jean-François THILLET (43), Jacqueline BOULET, Alain MAIRE (76), Caroline BERTRAN, Jacques MAZELLA (44), Christiane CHIROL, Rodrigue KOKOUENDO (77), Robert SIMON (75), francoise LALLIER (78), Sylvette GIRARD (28), claudine MOURET (41000), alban GUAY (37), roland ASTIER (38), mirella GOULOIS (62300), Michel CHARPENTIER (73), marie-neige PHILIPPE (44), Jean Jacques BAUGÉ (37), rachida MAZARIE (94), jacqueline LAKSANDER (2), pierrette LARDREAU (19100), martial LEHOUX (24), Rene PHILIPPEAU (91), Jean-Pierre HERY (2), Christine MALCOR (91), Jean KOMOROWSKI (33), , , Patricia VAN HALUIDYN (86), Claude BILLARDON (75), J-RAYMOND MAGUEUR (29), Claire CLAUDE (49), David VIEILLE, Laetitia DE WARREN (69), Georges RAULT (35), Michel CHATAIGNER (76), Chantal DEPUERS (6), YOLANDE PAVAN (93270), Maïté CAZAUX (33), Colette CHARBONNE (31), Hiroko KOMORI (75), M.J. SINAT (77), France-Marie NESPO-BIAIS (78000), Elisabeth HUSSON (75), Martine TREGRET (91), Andrée & Marie-Paule AUFAURE (3), Bernard JANODET (69), Yves FRUCHON (69), christiane NOUGARET (30), véronique SAINT-PAUL (75020), Marie-Noëlle VIBERT (94), Annick LE ROY (91), micheline HAREL (75), francoise QUELIN (77), jean baptiste TROUPLIN (75020), Elisabeth ARNAUD (33), Jean BRUNEL (13), Maryse MARTIN (17), Jacques ERNEST (92), Maurice BUTTIN (75015), Alain DRONEAUD (72430), Norel Houda AUMONT-GHÉDIR (75), Vanessa BAUDAT SLIMANI (45), CLAUDE TARRIERE (92500), Gérard PARCOT (91), FRANCK DAGORNE (56890), Ariane MATHIEU (77), Philippe POIGNANT (50), , Nadine AMIEL (75), Bernard FERRÉ (78), José THIOLLET (86), jerome DOUADY (38), Marcel AMIEL (75), arsene BOUTERFA (93500), sylvie SAINT PIERRE (95100), , Aurélien LONGÉ-LÉTANG (86), Fabrice BERARDI (13), Hubert TERRIGHI (47), Martine LEBRUN (94130), jean BURNELEAU (85), Marie FARRET (16), Janine CRESPIN (75013), sandrine PIERRON (86), cartier FLAVIEN (86), Dominique MENNESSON (94), Pierre BRUSSELLE (94), Eric DUCROS (86), , Romain ZARKA (75), Brigitte BEAUMANOIR (95), Olivier SALVANO-LUBESPÈRE (75), francoise ROZAN (12), Francine GILBERT REULIER (92), Christian AGON (75003), alain PIQUET (76), Laetitia CHEVROT (63), CHRISTIANE GOMEZ (86), Marc BONNICHON (33), Joëlle DE CORTE (17), Nadjet BOUCHIKHI (13), Yves FRUCHON (69), maryleine SIGRIST (5), Françoise CLEOSTRATE (34), Sébastien COUDRY (25), nicolas METIVIER (86), pierre HUYARD (17), Cécile GUILBERT (63), Bonaventure MBAYA (91), Bernard JANODET (69), Régis COTTET (86), martial LEHOUX (24), anthony ROUSSEAU (86), jean claude MAURIN (30), Jean-Claude CHEBROU (63), bruno OLIVIER (78), Jean-François VIONNET (26), ...

Pour rejoindre la fabrique socialiste AGIS : link