Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 août 2011 2 23 /08 /août /2011 08:24

 

6066090455 4d3e902b00 z

(@Razak)

Ségolène Royal était à Saint-Nazaire dimanche, sur le marché de Saint-Marc-sur-Mer, avec la caravane des primaires organisées par le PS, avec les syndicalistes des chantiers navals STX, et sur la ‘plage de Monsieur Hulot’, où le célèbre film de Jacques Tati a été tourné, et où Ségolène Royal a salué la statue de ce personnage célèbre, installée en 1999.

 

6067412574 0812a0aa1b z

Ségolène Royal et Laurianne Deniaud, la présidente des MJS, au contact des habitanst aux marché de Saint-Marc (@Razak)

Laurianne Deniaud était présente aux côtés de Ségolène Royal, en cet endroit où la vie publique de la présidente des Jeunes Socialistes s’entrechoquait avec sa vie privée, puisqu’elle était là pour faire la promotion des primaires socialistes avec la caravane, dans cette ville où elle est née, où elle s’est présentée en tant que suppléante du socialiste Philippe Grosvalet aux dernières élections cantonales, sur ce marché où hier sa mère et sa petite sœur étaient dans la foule.

 

6066873671 76df380c84 z

(@Razak)

Philippe Grosvalet, qui est devenu président du Conseil général de Loire-Atlantique après le départ de Patrick Mareschal qui ne se représentait pas aux dernières cantonales, était également aux côtés de Ségolène Royal, avec la députée socialiste Marie-Odile Bouillé. Sur l'estrade de la caravane des primaires, aux côtés de Laurianne Deniaud, de Marie-Odile Bouillé et de Philippe Grosvalet, se trouvait aussi Patrick Mareschal, à qui Ségolène Royal avait rendu hommage début mars à Nantes, juste avant qu'il ne quitte ses fonctions au Conseil général.

 

SR-Melon-Charente.jpg

Dégustation de melon charentais au marché de Saint-Marc pour la présidente de la Région Poitou-Charentes (@Razak)

Ségolène Royal a rendu visite au marché de Saint-Marc, où on lui a proposé de goûter un petit bout de melon – charentais ! – et où elle a reçu un accueil enthousiaste.

 

6066868255 f071ea602c z

Ségolène Royal parle pesticides avec un apiculteur professionnel qui tient un stand sur le marché de Saint-Marc, un thème qu'elle connaît bien pour l'avoir traité lors d'une UPP (@Razak)

Elle a également discuté avec un apiculteur qui avait un stand sur le marché et qui lui a parlé des dégâts causés par les pesticides, un sujet que la présidente de Désirs d'avenir connaît bien, pour avoir organisé une Université Populaire participative sur le sujet.

 

Ségolène Royal à Saint-Nazaire par segolene-royal

 

Interrogée par France 3 Pays de la Loire sur les pseudo-‘sondages’, la candidate a répondu, entourée des nombreux Français présents :

« C’est mon sondage quotidien. Vous voyez, par rapport aux sondages parisiens, moi je crois qu’il n’y a qu’une chose qui est dans la vérité des citoyens, c’est leur présence sur le terrain, c’est leur engagement. […]

 

6066869227 cec5099d1b z

(@Razak)

C’est quoi la confiance ? C’est dire que chacun saura ce qu’il a à faire, que tout le monde aura les mêmes droits et les mêmes devoirs, et pas une petite minorité de gens privilégiés qui continuent à s’enrichir aux dépens du plus grand nombre, ça, ça ne ressemble à rien ça !

Et quand je vois partout sur le territoire des Français qui veulent avancer, qui veulent créer, qui veulent s’engager, moi je veux qu’ils aient les moyens d’avancer et de redresser la France. »

 

6066871341 24d03a5c51 z

Ségolène Royal regarde, comme la statue du célèbre personnage de Jacques Tati, réalisée par Emmanuel Debarre, la 'plage de Monsieur Hulot'. Sa pipe, si caractéristique, a été cassée peu après la pose de la statue, et n'a jamais été remplacée (@Razak)

Après avoir salué la statue du célèbre Monsieur Hulot, Ségolène Royal a organisé une table ronde avec les syndicalistes des chantiers navals STX, la réunion n’ayant pas pu se tenir sur leur lieu de travail.

 

6066875461 747ac6712a z

À gauche, de bas en haut, Philippe Grosvalet, cheveux blancs, Ségolène Royal et Marie-Odile Bouillé ; à droite les syndicalistes ; derrière Marie-Odile Bouillé, debout, Laurianne Deniaud et Dominique Bertinotti, directrice de campagne de Ségolène Royal (@Razak)

La candidate s’est dite concernée par les chantiers navals, un « fleuron industriel de grande valeur », et a rappelé sa détermination à permettre à la France de devenir « un pays d’entrepreneurs », notamment grâce à l’entrée de l’Etat au capital des entreprises stratégiques et à la création d’une banque publique d’investissement, notamment pour financer les entreprises innovantes et les PME.

 

6066876449 4ff1e1dcc9 z

Ségolène Royal écoute les syndicalistes des chantiers navals STX et prend des notes (@Razak)

Ségolène Royal a écouté les syndicalistes et pris des notes. « Madame Royal, on n’a pas le droit d’échouer ! » s’est exclamé Marc de la Cfdt. Le représentant de la Cgt a ajouté : « On n'est même plus au service de l'emploi, on est au service de la finance. ». La candidate a conclu dans le même sens : « On ne peut pas nous raconter qu’il n’y a plus que le marché ! ».

 

6066879087 0db3793275 z

Ségolène Royal offre son livre à paraître aux syndicalistes (@Razak)

Puis elle a offert un exemplaire de son livre à paraître, dédicacé sur place, Lettre à tous les résignés et indignés qui veulent des solutions. à chacun des syndicalistes des chantiers navals.

 

 

 

Et c’est tout naturellement qu’elle a poursuivi sur l’estrade de la caravane des primaires organisée par le PS, aux côtés de Laurianne Deniaud, de Philippe Grosvalet, de Marie-odile Bouillé et de Patrick Mareschal :

« [Je veux vous dire] à l’issue de cette table ronde avec les représentants des organisations syndicales des chantiers navals, qui sont toujours présents, à quel point à travers eux ont sent ce que la France attend pour 2012 : c’est enfin passer des discours aux actes, et c’est tenir la parole, dans ce que j’appelle la morale de l’action, pour que dès 2012 quelque chose de concret change dans la vie des gens, dans la vie quotidienne des gens, pour qu’il y ait une vie meilleure.

C’est ça, la fonction de la gauche, le message de la gauche, l’obligation de la gauche. Et il n’y a aucune raison de baisser les bras devant la crise.

Méfiez-vous de tous les discours qui nous disent qu’on est au bord du gouffre ! Méfiez-vous de tous les discours qui nous disent qu’on ne peut rien faire ! Méfiez-vous de tous les discours qui nous disent que la situation est si grave qu’il faut sacrifier les retraites, sacrifier l’école, sacrifier l’hôpital public, sacrifier le niveau des salaires, sacrifier l’emploi !

 

6067426638 b2e2c8810d z

Ségolène Royal pendant son discours sur l'estrade de la caravane des primaires, au fonds, veste bleu marine, Patrick Mareschal (@Razak)

Dans ma propre région, dans une entreprise, les Fonderies du Poitou, on a donné le choix aux salariés de partir, de délocaliser, ou alors d’accepter de baisser leurs salaires de 15% ! Est-ce que c’est seulement tolérable ? (Le public : « Nan ! ») Est-ce que c’est tolérable ici, que dans les chantiers navals, on n’ait pas une visibilité industrielle puissante alors que, comme le disent les représentants des salariés, il y a tellement de choses à faire sur les autoroutes de la mer, sur le remplacement des ferries qui ne correspondent plus aux normes de sécurité, sur la recherche sur l’éco-construction, et donc la construction d’une nouvelle génération de navires et de transporteurs, sur les navires qui vont aller installer les éoliennes en mer, sur les plates-formes en mer ?

Mais on a un potentiel industriel considérable ! Encore faut-il qu’on ait un Etat visionnaire, et nous l’aurons en 2012.

Encore faut-il qu’on ait une volonté politique, avec une présidente de la République qui fait de l’industrie et de l’entreprise notre première priorité, parce qu’en contrepartie des aides publiques, en contrepartie des obligations qui seront données aux banques de financer les entreprises au lieu d’aller s’enrichir sur les marchés spéculatifs, en contrepartie de tout cela, eh bien nous demanderons aux entreprises d’embaucher, d’augmenter les salaires, de prendre des jeunes en alternance. (Le public : « C’est bien ! » « Bravo ! »)

 

S4

Ségolène Royal en plein discours sur l'estrade de la caravnne des primaires, avec de gauche à droite Ségolène Royal, Marie-Odile Bouillé, Laurianne Deniaud, et à droite, Philippe Grosvalet (@Razak)

C’est ça, ce que j’appelle la société du ‘donnant-donnant’, et il n’y a aucune raison que la mondialisation négative soit une fatalité. Il n’y a aucune raison que la dette et le déficit caracolent, en nous disant, vous allez voir encore dans quelques jours, ils vont nous annoncer encore une restriction des services publics, une restriction des dépenses publiques alors que c’est tout le contraire qu’il faut faire.

Il faut que l’Etat devienne un acteur majeur du développement économique, (Applaudissements) comme je l’ai fait dans la région que je préside, où j’ai pu démontrer – on me disait que c’était impossible – je suis la seule présidente de région à avoir décidé, pour empêcher la fermeture et la délocalisation de l’entreprise qui fabrique les voitures électriques, [d’entrer] au capital de cette entreprise. (Applaudissements)

Alors pourquoi, si c’est possible ici, ça ne serait pas possible dans toutes les régions ? Eh bien si je suis élue, toutes les régions auront le pouvoir, sans passer par le Conseil d’Etat, auront un pouvoir indépendant, autonome, comme l’ont les Länder allemands. »

 

 

 

Puis devant les caméras de Ouest-France, Ségolène Royal a conclu par un vibrant appel aux citoyens, à nous, à moi, à vous :

« Faites voter autour de vous, il n’y a pas besoin d’être adhérent au Partis socialiste pour voter, mais dites-le, parce qu’il y a plein de Français qui ne le savent pas. Voilà.

C’est pour ça que les sondages sont ridicules, vous avez vu, puisque les Français ne savent même pas qu’ils peuvent venir voter ! Un Français sur deux ne sait pas qu’il peut venir voter !

Alors c’est vous, mon équipe de campagne, c’est vous ! Faites-le savoir, pousser les portes, faites du porte-à-porte, allez-y, avancez, allez chercher les citoyens, pour qu’ils viennent participer à la force citoyenne ! (Applaudissement, « Ségolène ! »)

 

SR1

Une partie du public à la fin du discours de Ségolène Royal

La force citoyenne, c’est vous, et on va gagner ! (Applaudissements, « On va gagner, on va gagner ! ») »

 

SR5

Une autre partie du public à la fin du discours de Ségolène Royal

Frédérick Moulin

Partager cet article

Repost 0
Published by Militants de l'Espoir à gauche - dans Actualité
commenter cet article

commentaires

Page D'accueil

  • : Militants de l'Espoir à gauche
  • Militants de l'Espoir à gauche
  • : Militants de l'Espoir à gauche réunit toutes celles et tous ceux qui soutiennent la ligne politique de Ségolène Royal pour une gauche démocratique, sociale, et écologique.
  • Contact

La fabrique AGIS !

dominique bertinotti (2)Dominique BERTINOTTI (75), Philippe ALLARD (75), Amale CHEBIB (75), Fabien SECHERRE (75), Françoise DEGOIS (75), Cyril CIBERT (86), Cécile FORTINEAU (23), christian CHOTARD (91), Eliane LEMAGNEN (64), esfand KHALAF (90), Laure BARGUILLET (87), Ahmed LAARAJ (30), Isabelle MALBERTI (75), Guy VERDIER (13012), catherine CANTAU (40), gilles CAILLET (91), Noëlle PLANCHAIS (56250), Gérard JABUT (69), Jocelyne BERDU (75), Jean-Pierre GUILBERT (75), Hélène MERMBERG, , Eric BRUN (63), Stéphanie SMANIOTTO,Eric CORNIER (33), Joelle FERAL, Gerard RAISER, Catherine RUBIO (33), Didier ANTONELLI, Nabil SANTO (75), Eliane LEMAGNEN (64), Céline LOOT, Pierre NSIMBA-DELEZAY (93), Marianne-Ségolène GINDREY (62), , Monique BONNIN (37), Jean-François THILLET (43), Jacqueline BOULET, Alain MAIRE (76), Caroline BERTRAN, Jacques MAZELLA (44), Christiane CHIROL, Rodrigue KOKOUENDO (77), Robert SIMON (75), francoise LALLIER (78), Sylvette GIRARD (28), claudine MOURET (41000), alban GUAY (37), roland ASTIER (38), mirella GOULOIS (62300), Michel CHARPENTIER (73), marie-neige PHILIPPE (44), Jean Jacques BAUGÉ (37), rachida MAZARIE (94), jacqueline LAKSANDER (2), pierrette LARDREAU (19100), martial LEHOUX (24), Rene PHILIPPEAU (91), Jean-Pierre HERY (2), Christine MALCOR (91), Jean KOMOROWSKI (33), , , Patricia VAN HALUIDYN (86), Claude BILLARDON (75), J-RAYMOND MAGUEUR (29), Claire CLAUDE (49), David VIEILLE, Laetitia DE WARREN (69), Georges RAULT (35), Michel CHATAIGNER (76), Chantal DEPUERS (6), YOLANDE PAVAN (93270), Maïté CAZAUX (33), Colette CHARBONNE (31), Hiroko KOMORI (75), M.J. SINAT (77), France-Marie NESPO-BIAIS (78000), Elisabeth HUSSON (75), Martine TREGRET (91), Andrée & Marie-Paule AUFAURE (3), Bernard JANODET (69), Yves FRUCHON (69), christiane NOUGARET (30), véronique SAINT-PAUL (75020), Marie-Noëlle VIBERT (94), Annick LE ROY (91), micheline HAREL (75), francoise QUELIN (77), jean baptiste TROUPLIN (75020), Elisabeth ARNAUD (33), Jean BRUNEL (13), Maryse MARTIN (17), Jacques ERNEST (92), Maurice BUTTIN (75015), Alain DRONEAUD (72430), Norel Houda AUMONT-GHÉDIR (75), Vanessa BAUDAT SLIMANI (45), CLAUDE TARRIERE (92500), Gérard PARCOT (91), FRANCK DAGORNE (56890), Ariane MATHIEU (77), Philippe POIGNANT (50), , Nadine AMIEL (75), Bernard FERRÉ (78), José THIOLLET (86), jerome DOUADY (38), Marcel AMIEL (75), arsene BOUTERFA (93500), sylvie SAINT PIERRE (95100), , Aurélien LONGÉ-LÉTANG (86), Fabrice BERARDI (13), Hubert TERRIGHI (47), Martine LEBRUN (94130), jean BURNELEAU (85), Marie FARRET (16), Janine CRESPIN (75013), sandrine PIERRON (86), cartier FLAVIEN (86), Dominique MENNESSON (94), Pierre BRUSSELLE (94), Eric DUCROS (86), , Romain ZARKA (75), Brigitte BEAUMANOIR (95), Olivier SALVANO-LUBESPÈRE (75), francoise ROZAN (12), Francine GILBERT REULIER (92), Christian AGON (75003), alain PIQUET (76), Laetitia CHEVROT (63), CHRISTIANE GOMEZ (86), Marc BONNICHON (33), Joëlle DE CORTE (17), Nadjet BOUCHIKHI (13), Yves FRUCHON (69), maryleine SIGRIST (5), Françoise CLEOSTRATE (34), Sébastien COUDRY (25), nicolas METIVIER (86), pierre HUYARD (17), Cécile GUILBERT (63), Bonaventure MBAYA (91), Bernard JANODET (69), Régis COTTET (86), martial LEHOUX (24), anthony ROUSSEAU (86), jean claude MAURIN (30), Jean-Claude CHEBROU (63), bruno OLIVIER (78), Jean-François VIONNET (26), ...

Pour rejoindre la fabrique socialiste AGIS : link