Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 avril 2011 1 18 /04 /avril /2011 04:06

 

11253-on-n-est-pas-couche-eric-naulleau-remplace-plenel bis

Edwy Plenel

Edwy Plenel, journaliste et co-fondateur de Mediapart, ancien directeur de la rédaction du journal Le Monde, était un des invités de l’émission On n’est pas couché, animée par Laurent Ruquier, sur France 2. Au cours de l’émission, il s’est exprimé sur plusieurs thèmes, sur lesquels son analyse rejoint celle de Ségolène Royal, la complète, ou bien même est particulièrement intéressante pour éclairer la réflexion que nous avons :

-Christophe de Margerie, Total, l’absence de contribution au budget national de la première capitalisation boursière du CAC 40, et la « disposition très spéciale, oligarchique, que Monsieur Sarkozy a fait passer pour ses copains quand il était ministre de l’Economie » ;

-le « grand écart qui nous ridiculise » de Nicolas Sarkozy entre Aimé Césaire, la négritude, et « l’homme africain n’est pas encore rentré dans l’histoire » ; entre dire «  qu’on apporte la liberté aux Libyens » et la ‘boucémissarisation’ de tout ce qui renvoie aux « 3 mots, arabe, musulman et islam » ;

-l’hommage qu’il rend dans son dernier livre, Le Président de trop, à la candidate de l’opposition de 2007 Ségolène Royal, pour ses positions « sur les questions démocratiques à l’époque » : « Ségolène Royal a posé des questions qui sont d’aujourd’hui, sur la démocratie participative, sur des alertes sur comment partager tout cela » ;

-et, dans le débat sur la proposition de loi visant à pénaliser les « clients » de prostituées, pour la réflexion, qui éclaire notre réflexion, sur « une pornographie au cœur de notre société qui est autrement immense, pornographie de l’argent, pornographie des courtisaneries de pouvoir » ; et sur « le combat du féminisme » et des homosexuels, car « c’est fragile, c’est pas gagné ».

Enfin, je vous invite à regarder la dernière demi-heure d’émission (en cliquant ici), avec le face-à-face entre Edwy Plenel et Eric Zemmour, avec deux conceptions de la société radicalement différentes, Edwy Plenel prônant la « réconciliation » des Français, sans « mettre en permanence du piment », sans « huile de ricin », sans « guerre » ; et Eric Zemmour étalant avec une grande arrogance son « mépris » comme le remarque très justement Edwy Plenel, appelé « Père Plenel », et le public, ses « ouailles » ; Eric Zemmour prêchant « un modèle français d’assimilation et de hiérarchie culturelles ». Edwy Plenel commence à répondre à Zemmour en constatant :

« Chacun le sait ici, on n’est d’accord sur rien avec Eric Zemmour, il est pour la peine de mort […] c’est-à-dire sur des choses fondamentales, la question du droit d’une société à décider de tuer légalement quelqu’un, on a évoqué tout à l’heure, la vision d’une hiérarchie entre les sexes, parce que je vous lis, je pourrais énumérer, et j’ai parlé de la discrimination, et vous savez très bien que nous avons un gros désaccord là-dessus […] »

Personnellement, j’ai eu froid dans le dos en écoutant Zemmour, et Edwy Plenel m’a réchauffé le cœur : la « réconciliation » des Français, aujourd’hui, les Français en ont bien besoin.

Frédérick Moulin


on-n-est-pas-couche


Christophe de Margerie, Total, le CAC 40, le budget national,

et l’arrangement « spécial copains » du ministre de l’Economie Nicolas Sarkozy

Laurent Ruquier : vous avez choisi qui dans votre mur d’images, cette semaine, Edwy ?

Edwy Plenel : j’ai choisi un moustachu qui est… vers en bas, pas par…

Laurent Ruquier : le patron de chez Total, Christophe de Margerie.

Edwy Plenel : voilà, voilà, voilà. Qui est un vrai entrepreneur, qui est à la tête de la plus grosse capitalisation du CAC 40, les plus gros profits : 10 milliards. Et vous savez quoi ? Grâce à une disposition adoptée quand Nicolas Sarkozy était ministre de l’Economie, Total ne paye pas d’impôt sur les sociétés en France, scoop de Mediapart. Rien pour les hôpitaux, rien pour les routes, rien. C’est la plus grosse capitalisation, ils ne payent pas d’impôt sur les sociétés. Quelle est la ruse ? Ça a été de dire : ils payent l’impôt dans les pays où ils sont. Alors ils disent du coup : nos activités de raffinage en France sont déficitaires – mais c’est rien – du coup, comme elles sont déficitaires – mais c’est des petits millions à côté des milliards, ils ne payent pas d’impôt. C’est-à-dire qu’ils ne participent pas, alors que le prix de l’essence passe à 2 € …

[interruption de Laurent Ruquier qui rectifie : à la question du Parisien : « Le super à 2 € le litre est donc inéluctable? »Christophe de Margerie a répondu : « Cela ne fait aucun doute. La vraie question, c’est quand ? Il faut espérer que cela n’arrive pas trop vite, sinon les conséquences seront dramatiques. Qu’est-ce qui pourrait affoler encore plus les prix du baril ? Un embrasement généralisé dans d’importants pays producteurs. »grosse nuance ! Alors que les médias laissent passer des phrases sorties de leur contexte tous les jours, pour Ségolène Royal notamment, sans rien dire…]

Edwy Plenel : reste que vous avez une société qui, sur une matière première qui n’est pas ici, fait les plus gros profits qui soient, j’ai oublié de dire que sur les 10 milliards de bénéfice, ils en reversent 5 milliards à leurs actionnaires, et qui ne participent pas à la richesse nationale, qui ne contribuent pas à la richesse nationale, donc Monsieur de Margerie est un homme sensé, il devrait demander l’annulation de cette disposition. En temps de crise, où on a besoin d’appuis pour le chômage, pour les écoles, etc., il doit demander l’annulation de cette disposition, et Total doit payer un impôt sur les sociétés en France. (Applaudissements nourris du public)

Michel Fugain : j’ai entendu Eva Joly qui disait que normalement l’impôt, il se paye au lieu du siège social, le siège social est en France.

Edwy Plenel : mais je dis bien que c’est une disposition très spéciale, oligarchique, que Monsieur Sarkozy a fait passer pour ses copains quand il était ministre de l’Economie. Spécial copains, spécial copains, ça s’appelle.


Onpc 16 avril 1

Edwy Plenel, Eric Naulleau et Eric Zemmour lors du sketch de Jonathan Lambert das "On n'est pas couché" dimanche 16 avril 2011

 

Le « grand écart qui nous ridiculise » de Sarkozy sur Aimé Césaire et sur les Libyens

Laurent Ruquier : Guéant, on le retrouve dans le dessin choisi par Plenel : « Aimé Césaire au Panthéon », et on voit le ministre de l’Intérieur sous la plume de Luz, qui dit : « Les noirs devront désormais être morts pour pouvoir rester en France. »

Edwy Plenel : ça se passe de commentaire, hein. On est au cœur, j’ai bien aimé qu’on parle de Ubu, parce qu’il y a quelque chose de totalement incohérent, on dit qu’on apporte la liberté aux Libyens, qui sont, autant que je sache, majoritairement arabes, musulmans, et avec l’islam, et ici on boucémissarise tout ce qui renvoie à ces 3 mots, arabe, musulman et islam.

Et là, Aimé Césaire, c’est quand même un hommage qui a été fait à l’homme de la négritude, alors que celui qui faisait l’hommage, Monsieur Sarkozy, est celui qui a dit que l’homme africain n’est pas encore rentré dans l’histoire, bref, quand même, ce grand écart, quelque part, nous ridiculise.


3710686.jpg

Laurent Ruquier

 

Sur les « questions d’aujourd’hui » soulevées en 2007 par la candidate Ségolène Royal

Laurent Ruquier : tout à l’heure, les deux Eric commenteront et critiqueront Le Président de trop, le dernier livre d’Edwy Plenel. J’ai remarqué que Ségolène Royal –  et c’est normal puisque ce sont des chroniques écrites au fil du temps, parfois publiées sur Mediapart ou dans le journal belge Le Soir – mais, Ségolène Royal, finalement, avait assez souvent grâce à vos yeux. C’est assez rare dans la presse, de lire…

Edwy Plenel : non, ce qui avait grâce à mes yeux c’est le candidat d’opposition, c’est pas moi qui choisissait Ségolène Royal, c’étaient les socialistes.

Laurent Ruquier : oui, mais elle était souvent attaquée, même par le socialistes.

Edwy Plenel : mais bien sûr. Oui, et à tort : on voit sur les questions démocratiques à l’époque, Ségolène Royal a posé des questions qui sont d’aujourd’hui, sur la démocratie participative, sur des alertes sur comment partager tout cela.


Onpc 16 avril 2011 2

Edwy Plenel, Eric Naulleau et Eric Zemmour lors du sketch de Jonathan Lambert das "On n'est pas couché" dimanche 16 avril 2011

 

Sur le débat avec Philippe Caubère

sur la proposition de loi visant à pénaliser les « clients » de prostituées

Edwy Plenel : je suis d’accord avec quoi ? Je suis d’accord avec ce qu’il a dit : l’Etat n’a pas à se mêler de notre privauté, de notre intimité. […]

Et deuxièmement je suis d’accord également avec l’idée que c’est une immense tartufferie, qu’il y a une pornographie au cœur de notre société qui est autrement immense, pornographie de l’argent, pornographie des courtisaneries de pouvoir, des carrières faites de cette manière là, de l’appétit de l’avoir et du pouvoir. Je suis d’accord avec tout ça.

Là où je ne le suis pas, c’est le point de la discussion maintenant, c’est quand il a parlé d’une chasse à l’homme. Sincèrement, Philippe, le combat du féminisme n’est pas terminé. Ce n’est pas vrai que les femmes elles ont conquis, c’est fragile. C’est fragile, y compris sur leurs libertés, sur l’avortement, sur le droit de maîtrise de leur corps, c’est pas gagné, c’est pas gagné. C’est une telle révolution anthropologique que c’est pas gagné. Les homosexuels, pareil, dans des petites villes de province, assumer son homosexualité, c’est pas gagné encore. […]

Je suis d’accord avec le cœur de l’alerte, mais je ne suis pas d’accord avec la théorisation qui suit, de dire : « Au fond, ça y et, c’est gagné pour les homosexuels, c’est gagné pour les femmes, et du coup, vous faites la chasse à l’homme. ». Non, c’est pas gagné. C’est pas gagné, c’est trop fragile, c’est une telle révolution anthropologique, que les femmes gagnent la maîtrise. Elles ont pas gagné le pouvoir, les femmes, encore, ni dans l’entreprise, ni dans la politique, ni dans la société, ni même à la télé encore, hein.

Partager cet article

Repost 0
Published by Militants de l'Espoir à gauche - dans Actualité
commenter cet article

commentaires

Page D'accueil

  • : Militants de l'Espoir à gauche
  • Militants de l'Espoir à gauche
  • : Militants de l'Espoir à gauche réunit toutes celles et tous ceux qui soutiennent la ligne politique de Ségolène Royal pour une gauche démocratique, sociale, et écologique.
  • Contact

La fabrique AGIS !

dominique bertinotti (2)Dominique BERTINOTTI (75), Philippe ALLARD (75), Amale CHEBIB (75), Fabien SECHERRE (75), Françoise DEGOIS (75), Cyril CIBERT (86), Cécile FORTINEAU (23), christian CHOTARD (91), Eliane LEMAGNEN (64), esfand KHALAF (90), Laure BARGUILLET (87), Ahmed LAARAJ (30), Isabelle MALBERTI (75), Guy VERDIER (13012), catherine CANTAU (40), gilles CAILLET (91), Noëlle PLANCHAIS (56250), Gérard JABUT (69), Jocelyne BERDU (75), Jean-Pierre GUILBERT (75), Hélène MERMBERG, , Eric BRUN (63), Stéphanie SMANIOTTO,Eric CORNIER (33), Joelle FERAL, Gerard RAISER, Catherine RUBIO (33), Didier ANTONELLI, Nabil SANTO (75), Eliane LEMAGNEN (64), Céline LOOT, Pierre NSIMBA-DELEZAY (93), Marianne-Ségolène GINDREY (62), , Monique BONNIN (37), Jean-François THILLET (43), Jacqueline BOULET, Alain MAIRE (76), Caroline BERTRAN, Jacques MAZELLA (44), Christiane CHIROL, Rodrigue KOKOUENDO (77), Robert SIMON (75), francoise LALLIER (78), Sylvette GIRARD (28), claudine MOURET (41000), alban GUAY (37), roland ASTIER (38), mirella GOULOIS (62300), Michel CHARPENTIER (73), marie-neige PHILIPPE (44), Jean Jacques BAUGÉ (37), rachida MAZARIE (94), jacqueline LAKSANDER (2), pierrette LARDREAU (19100), martial LEHOUX (24), Rene PHILIPPEAU (91), Jean-Pierre HERY (2), Christine MALCOR (91), Jean KOMOROWSKI (33), , , Patricia VAN HALUIDYN (86), Claude BILLARDON (75), J-RAYMOND MAGUEUR (29), Claire CLAUDE (49), David VIEILLE, Laetitia DE WARREN (69), Georges RAULT (35), Michel CHATAIGNER (76), Chantal DEPUERS (6), YOLANDE PAVAN (93270), Maïté CAZAUX (33), Colette CHARBONNE (31), Hiroko KOMORI (75), M.J. SINAT (77), France-Marie NESPO-BIAIS (78000), Elisabeth HUSSON (75), Martine TREGRET (91), Andrée & Marie-Paule AUFAURE (3), Bernard JANODET (69), Yves FRUCHON (69), christiane NOUGARET (30), véronique SAINT-PAUL (75020), Marie-Noëlle VIBERT (94), Annick LE ROY (91), micheline HAREL (75), francoise QUELIN (77), jean baptiste TROUPLIN (75020), Elisabeth ARNAUD (33), Jean BRUNEL (13), Maryse MARTIN (17), Jacques ERNEST (92), Maurice BUTTIN (75015), Alain DRONEAUD (72430), Norel Houda AUMONT-GHÉDIR (75), Vanessa BAUDAT SLIMANI (45), CLAUDE TARRIERE (92500), Gérard PARCOT (91), FRANCK DAGORNE (56890), Ariane MATHIEU (77), Philippe POIGNANT (50), , Nadine AMIEL (75), Bernard FERRÉ (78), José THIOLLET (86), jerome DOUADY (38), Marcel AMIEL (75), arsene BOUTERFA (93500), sylvie SAINT PIERRE (95100), , Aurélien LONGÉ-LÉTANG (86), Fabrice BERARDI (13), Hubert TERRIGHI (47), Martine LEBRUN (94130), jean BURNELEAU (85), Marie FARRET (16), Janine CRESPIN (75013), sandrine PIERRON (86), cartier FLAVIEN (86), Dominique MENNESSON (94), Pierre BRUSSELLE (94), Eric DUCROS (86), , Romain ZARKA (75), Brigitte BEAUMANOIR (95), Olivier SALVANO-LUBESPÈRE (75), francoise ROZAN (12), Francine GILBERT REULIER (92), Christian AGON (75003), alain PIQUET (76), Laetitia CHEVROT (63), CHRISTIANE GOMEZ (86), Marc BONNICHON (33), Joëlle DE CORTE (17), Nadjet BOUCHIKHI (13), Yves FRUCHON (69), maryleine SIGRIST (5), Françoise CLEOSTRATE (34), Sébastien COUDRY (25), nicolas METIVIER (86), pierre HUYARD (17), Cécile GUILBERT (63), Bonaventure MBAYA (91), Bernard JANODET (69), Régis COTTET (86), martial LEHOUX (24), anthony ROUSSEAU (86), jean claude MAURIN (30), Jean-Claude CHEBROU (63), bruno OLIVIER (78), Jean-François VIONNET (26), ...

Pour rejoindre la fabrique socialiste AGIS : link