Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 octobre 2011 6 29 /10 /octobre /2011 17:43

 

Audit citoyen de la dette

 

Hier en fin de matinée, comme beaucoup d’entre vous, j’ai reçu une newsletter de l’Equipe de Ségolène Royal, joliment intitulée : « Signons l’appel pour un audit citoyen sur la dette. C’est la démocratie participative. » (voir l’ « Appel pour un audit citoyen de la dette publique » ci-dessous du Collectif national pour un audit de la dette publique ci-dessous).

Le collectif regroupe une vingtaine de syndicats, d’associations, et de collectifs, dans le but d’organiser un « débat démocratique au plan local, national et européen » sur la question de la dette des Etats.

La résorption des déficits et de la dette est essentielle, pour ne pas hypothéquer complètement l’avenir de nos enfants et de nos petits-enfants, Ségolène Royal l’a assez dit et répété ces derniers mois.

Mais au-delà, la première raison pour laquelle je signerai ce texte, c’est qu’il est en parfaite cohérence avec les deux premiers engagements pour la France que Ségolène Royal avait pris dans son Contrat avec la Nation :

« 1. La République nouvelle […] : un dialogue social efficace, des associations vivantes. L’intelligence des territoires sera mobilisée.

2. Pour refonder la démocratie, je m’engage à consulter la Nation chaque fois que l’intérêt supérieur du pays l’exigera. Le référendum d’initiative citoyenne sera instauré et des comités citoyens encouragés. »

 

Contrat avec la Nation Royal 2012 640x


Quand on sait qu’un des modèles pour l’audit citoyens des la dette publique est celui de l’Equateur de Correa, le « référendum d’initiative citoyenne » prend tout son sens : c’est le peuple équatorien, informé tout au long du processus, qui a tranché par ce biais sur les conclusions de l’audit.

Dans l’exemple équatorien (mais ne nous leurrons pas, dans nos ‘démocraties’ occidentales aussi, quand une partie de la population n’a plus accès à la santé ou à une éducation de qualité aujourd’hui) les besoins vitaux de la population étaient en jeu.

Deuxième raison pour laquelle je signerai cet appel, l’audit citoyen proposé, c’est donc aussi l’engagement numéro 4 pris par Ségolène Royal et en filigrane dans l’appel citoyen :

« 4. Familles, Education, Santé, Sécurité seront protégées par la Nation. »

Troisième raison pour moi d’adhérer à cet appel pour un audit citoyen de la dette, la qualité des premiers signataires, des personnalités souvent proches de nous, de nos idées, et des personnalités engagées, avec la volonté nécessaire pour piloter cet audit.

 

manif_12_10_10_209_-_Copie_2.JPG


Bien sûr il y a Ariane Mnouchkine, fondatrice du théâtre du Soleil, qu’on ne présente plus, il y a Stéphane Hessel, auteur du petit livre Indignez-vous !, et plus récemment d’un Appel de l’espérance avec Edgar Morin sur Mediapart qui accueille aujourd’hui l’appel à l’audit citoyen de la dette.

L’Equipe de Ségolène Royal cite aussi Etienne Balibar, philosophe français, engagé sur la Palestine, Frédéric Lordon, économiste, directeur de recherche au CNRS et chercheur au Centre de sociologie européenne (CSE), collaborateur du Monde Diplomatique ou la délicieuse  Susan George, militante altermondialiste, présidente d’honneur d’ATTAC (et proche à ce titre d’Esther Jeffers, autre signataire), écrivaine, auteure de Leur crise, nos solutions (2010), dont je garde un souvenir émerveillé dans une UPP de l’an dernier sur la crise de l’euro, justement.

 

Susan-MEAGSRFM-10-scratch.jpg

Susan George à l'UPP sur la crise de l'euro en janvier 2011 (@Frédérick Moulin)

« Si vous êtes Cargill, Bunge, ou même un investisseur, un hedge fund, vous pouvez vraiment prendre en main le marché. La preuve : en 2008, je crois en mars, il y a avait un jour où le prix du blé a augmenté de 31%. Ça n’est pas des gens qui fabriquent des cookies (Rires) qui ont fait augmenter le prix de 31% en 1 jour, donc c’est vraiment remettre en place les règlements qu’il y avait avant [aux États-Unis] et abroger cette loi qui a été passée par le Congrès [américain] en 2000 parce que, il y a eu du lobbying, du forcing et que, bon, on peut payer pour ça et on a les lois que l’on veut, hélas, aux Etats-Unis, ça marche comme ça. »

Il y a aussi les économistes atterrés, Philippe Askenazy du CNRS, Thomas Coutrot du conseil scientifique d'Attac, André Orléan du CNRS et de l'EHESS, président de l'Association Française d'Économie Politique et Henri Sterdyniak de l'OFCE pour les créateurs du Manifeste d’économistes atterrés (septembre 2010), auxquels il faut ajouter Philippe Légé.

Pourquoi atterrés ? Philippe Askenazy explique :

« Nous étions très surpris après l'effondrement de Lehman de voir qu'on en était revenu deux ans après aux mêmes modèles qui avaient conduit le système au bord de l'effondrement.

La sphère financière, sauvée par les États, imposait à nouveau des réformes structurelles, des ajustements brutaux aux populations. Toutes ces mesures ont été prises sans réflexion, sans mesurer les risques, sans remise en cause. »

 

frederic-lordon-rencontre-avec-les-economistes-atterres.jpeg

Rencontre avec les "économistes atterrés" organisée par Médiapart le 6 octobre dernier : au micro, Frédéric Lordon, à sa droite, Henri Sterdyniak, et deux places plus loin, Thomas Coutrot ; entre eux Julie Valentin ; au bout Benjamin Coriat et Cédric Durand

Dans Le Monde daté du 16 septembre 2010, les 4 signataires du manifeste écrivaient :

« Issus d'horizons théoriques très différents, nous avons souhaité favoriser l'expression publique des nombreux économistes qui ne se résignent pas à voir un schéma "néolibéral" réaffirmé et jugent qu'il faut changer le paradigme des politiques économiques en Europe. Nous avons rédigé un "Manifeste d'économistes atterrés".

Nous espérons que notre initiative contribuera, avec d'autres, à vivifier la réflexion sur les alternatives aux politiques actuelles, qui menacent les fondements mêmes de l'idée européenne. »

On trouve Dominique Méda également, philosophe et sociologue, qui a notamment publié en 1999 Qu’est-ce que la richesse ? , qui pointe du doigt les limite du produit intérieur brut (PIB) comme indicateur de richesse, sociale notamment, et propose une nouvelle conception de la richesse et du progrès, avec de nouveaux indicateurs de richesse.

Et puis bien d’autres encore, notamment Denis Sieffert, directeur de la publication de Politis, Pierre Khalfa, de la Fondation Copernic (et d’ATTAC), ou Pierre Tartakowsky, président de la Ligue des Droits de l’Homme (LDH).

Quatrième raison pour moi de signer cet appel citoyen pour un audit de la dette : des réunions publiques dans toute la France sont déjà fixées : la démocratie participative est déjà en marche.

-Réunion publique à Asnière le 10 novembre 2011 avec Esther Jeffers ;

-Réunion publique à Saint-Malo le 17 novembre 2011 avec Esther Jeffers ;

-« La dette odieuse », débat public à Paris 5ème le 18 novembre 2011 avec Clémentine Autain, directrice de la revue Regards, Esther Jeffers, et un représentant de la Nef, société coopérative de finances solidaires  ;

-Débat « dette et finance » à Charleville-Mézières le 25 novembre avec Bernard Teper, animateur du Réseau d’Education Populaire ;

-Comprendre les dettes publiques, avec Jean-Marie Harribey, le jeudi 1er décembre à Orléans.

Tous les détails de ces réunions ici, rubrique "Agenda".

 

Soutiens.jpg


Et enfin, cinquième et dernière raison, je signerai cet appel parce que ce mouvement citoyen, associatif et syndical, est soutenu par l’ensemble des principales forces de gauche, sauf le PS et le PRG à ce jour : Europe Ecologie-Les Verts, le NPA, le PCF, le Parti de Gauche. Et que je souhaite de toute les forces que l’ensemble de la gauche soutienne cette initiative, ou à défaut, l’ensemble des électeurs et/ou sympathisants de gauche.

Frédérick Moulin

 

Logo Mediapart


Appel pour un audit citoyen de la dette publique


Écoles, hôpitaux, hébergement d'urgence… Retraites, chômage, culture, environnement... nous vivons tous au quotidien l'austérité budgétaire et le pire est à venir. «Nous vivons au-dessus de nos moyens», telle est la rengaine que l'on nous ressasse dans les grands médias. Maintenant «il faut rembourser la dette», nous répète-t-on matin et soir. «On n’a pas le choix, il faut rassurer les marchés financiers, sauver la bonne réputation, le triple A de la France».

 

Audit-citoyen-de-la-dette-CARTES.jpg


Nous refusons ces discours culpabilisateurs. Nous ne voulons pas assister en spectateurs à la remise en cause de tout ce qui rendait encore vivables nos sociétés, en France et en Europe. Avons-nous trop dépensé pour l’école et la santé, ou bien les cadeaux fiscaux et sociaux depuis vingt ans ont-ils asséché les budgets? Cette dette a-t-elle été tout entière contractée dans l'intérêt général, ou bien peut-elle être considérée en partie comme illégitime? Qui détient ses titres et profite de l'austérité? Pourquoi les États sont-il obligés de s'endetter auprès des marchés financiers et des banques, alors que celles-ci peuvent emprunter directement et pour moins cher à la Banque centrale européenne?

 

138_morale.gif

"Une économie plus morale", texte et dessin de Martin Vidberg, 17 juin 2011 (www.martinvidberg.com)

Nous refusons que ces questions soient évacuées ou traitées dans notre dos par les experts officiels sous influence des lobbies économiques et financiers. Nous voulons y répondre nous-mêmes dans le cadre d'un vaste débat démocratique qui décidera de notre avenir commun.

En fin de compte, ne sommes-nous plus que des jouets entre les mains des actionnaires, des spéculateurs et des créanciers, ou bien encore des citoyens, capables de délibérer ensemble de notre avenir?

Nous nous mobilisons dans nos villes, nos quartiers, nos villages, nos lieux de travail, en lançant un vaste audit citoyen de la dette publique. Nous créons au plan national et local des collectifs pour un audit citoyen, avec nos syndicats et associations, avec des experts indépendants, avec nos collègues, nos voisins et concitoyens. Nous allons prendre en main nos affaires, pour que revive la démocratie.

Premiers signataires :

Marie-Laurence Bertrand (CGT); Jean-Claude Chailley (Résistance sociale); Annick Coupé (Union syndicale Solidaires); Thomas Coutrot (Attac); Pascal Franchet (CADTM); Laurent Gathier (Union SNUI-Sud Trésor Solidaires); Bernadette Groison (FSU); Pierre Khalfa (Fondation Copernic); Jean-François Largillière (Sud BPCE); Philippe Légé (Économistes atterrés); Alain Marcu (Agir contre le Chômage!); Gus Massiah (Aitec); Franck Pupunat (Utopia); Michel Rousseau (Marches européenne); Maya Surduts (Collectif national pour les droits des femmes); Pierre Tartakowsky (Ligue des droits de l'homme); Patricia Tejas (Fédération des Finances CGT); Bernard Teper (Réseau Education Populaire); Patrick Viveret (Collectif Richesse) 

Philippe Askénazy, économiste; Geneviève Azam, économiste; Étienne Balibar, philosophe; Frédéric Boccara, économiste; Alain Caillé, sociologue; François Chesnais, économiste; Benjamin Coriat, économiste; Cédric Durand, économiste; David Flacher, économiste; Susan George, écrivain; Jean-Marie Harribey, économiste; Michel Husson, économiste; Stéphane Hessel, écrivain; Esther Jeffers, économiste; Jean-Louis Laville, sociologue; Frédéric Lordon, économiste; Marc Mangenot, économiste; Dominique Méda, sociologue; Ariane Mnouchkine, artiste; André Orléan, économiste; Dominique Plihon, économiste; Christophe Ramaux, économiste; Denis Sieffert, journaliste; Henri Sterdyniak, économiste. 

Signer l'appel :

http://www.audit-citoyen.org/ 

Partager cet article

Repost 0
Published by Militants de l'Espoir à gauche - dans Débattre
commenter cet article

commentaires

Mirjossbom 29/10/2011 18:36



J'ai signé cet appel depuis déjà quelques jours et l'ai transmis à toute ma liste de diffusion, faites-en autant, plus nous serons mieux ce sera! Tweettez
aussi, non seulement à partir d'ici mais également directement du site de la pétition.



Page D'accueil

  • : Militants de l'Espoir à gauche
  • Militants de l'Espoir à gauche
  • : Militants de l'Espoir à gauche réunit toutes celles et tous ceux qui soutiennent la ligne politique de Ségolène Royal pour une gauche démocratique, sociale, et écologique.
  • Contact

La fabrique AGIS !

dominique bertinotti (2)Dominique BERTINOTTI (75), Philippe ALLARD (75), Amale CHEBIB (75), Fabien SECHERRE (75), Françoise DEGOIS (75), Cyril CIBERT (86), Cécile FORTINEAU (23), christian CHOTARD (91), Eliane LEMAGNEN (64), esfand KHALAF (90), Laure BARGUILLET (87), Ahmed LAARAJ (30), Isabelle MALBERTI (75), Guy VERDIER (13012), catherine CANTAU (40), gilles CAILLET (91), Noëlle PLANCHAIS (56250), Gérard JABUT (69), Jocelyne BERDU (75), Jean-Pierre GUILBERT (75), Hélène MERMBERG, , Eric BRUN (63), Stéphanie SMANIOTTO,Eric CORNIER (33), Joelle FERAL, Gerard RAISER, Catherine RUBIO (33), Didier ANTONELLI, Nabil SANTO (75), Eliane LEMAGNEN (64), Céline LOOT, Pierre NSIMBA-DELEZAY (93), Marianne-Ségolène GINDREY (62), , Monique BONNIN (37), Jean-François THILLET (43), Jacqueline BOULET, Alain MAIRE (76), Caroline BERTRAN, Jacques MAZELLA (44), Christiane CHIROL, Rodrigue KOKOUENDO (77), Robert SIMON (75), francoise LALLIER (78), Sylvette GIRARD (28), claudine MOURET (41000), alban GUAY (37), roland ASTIER (38), mirella GOULOIS (62300), Michel CHARPENTIER (73), marie-neige PHILIPPE (44), Jean Jacques BAUGÉ (37), rachida MAZARIE (94), jacqueline LAKSANDER (2), pierrette LARDREAU (19100), martial LEHOUX (24), Rene PHILIPPEAU (91), Jean-Pierre HERY (2), Christine MALCOR (91), Jean KOMOROWSKI (33), , , Patricia VAN HALUIDYN (86), Claude BILLARDON (75), J-RAYMOND MAGUEUR (29), Claire CLAUDE (49), David VIEILLE, Laetitia DE WARREN (69), Georges RAULT (35), Michel CHATAIGNER (76), Chantal DEPUERS (6), YOLANDE PAVAN (93270), Maïté CAZAUX (33), Colette CHARBONNE (31), Hiroko KOMORI (75), M.J. SINAT (77), France-Marie NESPO-BIAIS (78000), Elisabeth HUSSON (75), Martine TREGRET (91), Andrée & Marie-Paule AUFAURE (3), Bernard JANODET (69), Yves FRUCHON (69), christiane NOUGARET (30), véronique SAINT-PAUL (75020), Marie-Noëlle VIBERT (94), Annick LE ROY (91), micheline HAREL (75), francoise QUELIN (77), jean baptiste TROUPLIN (75020), Elisabeth ARNAUD (33), Jean BRUNEL (13), Maryse MARTIN (17), Jacques ERNEST (92), Maurice BUTTIN (75015), Alain DRONEAUD (72430), Norel Houda AUMONT-GHÉDIR (75), Vanessa BAUDAT SLIMANI (45), CLAUDE TARRIERE (92500), Gérard PARCOT (91), FRANCK DAGORNE (56890), Ariane MATHIEU (77), Philippe POIGNANT (50), , Nadine AMIEL (75), Bernard FERRÉ (78), José THIOLLET (86), jerome DOUADY (38), Marcel AMIEL (75), arsene BOUTERFA (93500), sylvie SAINT PIERRE (95100), , Aurélien LONGÉ-LÉTANG (86), Fabrice BERARDI (13), Hubert TERRIGHI (47), Martine LEBRUN (94130), jean BURNELEAU (85), Marie FARRET (16), Janine CRESPIN (75013), sandrine PIERRON (86), cartier FLAVIEN (86), Dominique MENNESSON (94), Pierre BRUSSELLE (94), Eric DUCROS (86), , Romain ZARKA (75), Brigitte BEAUMANOIR (95), Olivier SALVANO-LUBESPÈRE (75), francoise ROZAN (12), Francine GILBERT REULIER (92), Christian AGON (75003), alain PIQUET (76), Laetitia CHEVROT (63), CHRISTIANE GOMEZ (86), Marc BONNICHON (33), Joëlle DE CORTE (17), Nadjet BOUCHIKHI (13), Yves FRUCHON (69), maryleine SIGRIST (5), Françoise CLEOSTRATE (34), Sébastien COUDRY (25), nicolas METIVIER (86), pierre HUYARD (17), Cécile GUILBERT (63), Bonaventure MBAYA (91), Bernard JANODET (69), Régis COTTET (86), martial LEHOUX (24), anthony ROUSSEAU (86), jean claude MAURIN (30), Jean-Claude CHEBROU (63), bruno OLIVIER (78), Jean-François VIONNET (26), ...

Pour rejoindre la fabrique socialiste AGIS : link