Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 juillet 2011 7 24 /07 /juillet /2011 17:55

 

5964208407_9e368ae284_z.jpg

(@Razak)

« Eh bien non. Moi je considère que c’est cet été que les réformes structurelles doivent être mises en place. Parce que sinon la rentrée sera très difficile. Et l’on voit bien que partout les mouvements sociaux se lèvent. », a martelé Ségolène Royal avec force à la fin de cette troisième partie de sa conférence de presse à Solferino, alors qu’elle venait de constater, une fois de plus :

« À chaque fois, je le répète, de sommet en sommet, elles sont reportées au sommet suivant, et ça fait la 23ème fois qu’on nous dit : "On colmate les brèches, mais rassurez-vous, à la rentrée prochaine, nous allons mettre en place les réformes structurelles". »

Au-delà de l’Europe, c’est bien la politique de Sarkozy en France qui est visée, celle de l’inéquité sociale et de l’inertie, à l‘exact opposé de l’ordre juste prôné par Ségolène Royal :

« Alors on met la ceinture de sauvetage, mais on ne colmate pas les brèches, c’est-à-dire, on ne reconstruit pas le ‘bateau France’. Ce n’est pas en mettant une ceinture de sauvetage que l’on continue à pouvoir faire avancer le bateau France. Certainement pas. Ce n’est pas en colmatant les fuites, en colmatant les brèches, c’est en redonnant de la structure à des équipes, de la solidité à cette équipe ! Je fixe cette comparaison, parce qu’elle est tellement illustrative. »

Et Ségolène Royal de conclure sur les valeurs de la République Française, mais qui sont également celles qui, depuis le siècle des Lumières, éclairent l’Europe, et le monde :

« C’est l’Europe aussi qui a une responsabilité à l’égard des principes de liberté, d’égalité, de fraternité. Où sont-ils ces principes aujourd’hui, à un moment où nous sommes uniquement soumis à la spéculation financière, et où des choses si timides ont été prises sans que nous soyons capables, sans que les dirigeants aient été capables d’imposer une volonté politique, pour que la politique s’impose aux logiques financières ? »

Frédérick Moulin

 

S. Royal : "C'est le 23ème sommet où l'on... par segolene-royal

 

              Transcription par Militants de l’Espoir À Gauche avec Ségolène Royal / F.M.

Et je pense que vis-à-vis des peuples d’Europe, les dirigeants d’Europe doivent montrer autre chose que des sommets européens qui durent 24 heures et 48 heures, et qui à chaque fois, à chaque fois, c’est le 23ème sommet, où l’on reporte à plus tard les décision structurelles.

J’ai regardé hier l’ensemble des communiqués qui sont sortis de ces 23 sommets qui se sont réunis depuis le début de la crise. Ils se ressemblent tous : on colmate les brèches, on prend des décisions in extremis, et on dit : mais c’est au prochain sommet que l’on va régler les problèmes structurels. À chaque fois. Donc ça a été dit 22 fois.

Et une 23ème fois hier. On prend les décisions d’urgence, parce qu’il faut absolument, comme ça a été dit dans un journal grec, « mettre la ceinture de sauvetage » : « Accord-gilet de sauvetage pour la Grèce et pour l’euro » [Ethnos, quotidien de centre gauche, NdlR]. Voilà.

 

S1-on-ne-reconstruit-pas-le-bateau-France.jpg

"Alors on met la ceinture de sauvetage, mais on ne colmate pas les brèches, c’est-à-dire, on ne reconstruit pas le ‘bateau France’ "

Alors on met la ceinture de sauvetage, mais on ne colmate pas les brèches, c’est-à-dire, on ne reconstruit pas le ‘bateau France’. Ce n’est pas en mettant une ceinture de sauvetage que l’on continue à pouvoir faire avancer le bateau France. Certainement pas. Ce n’est pas en colmatant les fuites, en colmatant les brèches, c’est en redonnant de la structure à des équipes, de la solidité à cette équipe !

 

S3-affiche-un-cap.jpg

"Il est très important que le ‘bateau Europe’ continue, non seulement se reconstruise, repose ses fondamentaux, resserre ses équipes, affiche un cap"

Je fixe cette comparaison, parce qu’elle est tellement illustrative. Et donc il est très important que le ‘bateau Europe’ continue, non seulement se reconstruise, repose ses fondamentaux, resserre ses équipes, affiche un cap. Là, on ne sait plus dans quelle direction le bateau Europe [va], on bouche les trous, on met des gilets de sauvetage. Mais on n’en est plus là !

 

S6-et-moi-je-cons-et-chacun-le-sait.jpg

"Et moi je considère, et chacun le sait, que pour chacun des pays européens, il n’y a pas d’avenir en dehors de l’Europe. Vous connaissez ma position. Je plaide à chaque fois pour la construction des Etats-Unis d’Europe"

Et plus le temps passe, plus les choses seront difficiles. Et plus le temps passe, plus les peuples vont se détourner de l’Europe. Et moi je considère, et chacun le sait, que pour chacun des pays européens, il n’y a pas d’avenir en dehors de l’Europe. Vous connaissez ma position. Je plaide à chaque fois pour la construction des Etats-Unis d’Europe.

 

S7-ce-rassemblement-des-EU-d-Eur.jpg

"Il faut poser, pierre après pierre étape après étape, ce qui va consolider ce rassemblement des Etats-Unis d’Europe, pour qu’un jour nous puissions parler d’une même voix, et pour qu’un jour, enfin, la finance soit au service de l’économie, et l’économie au service du bien-être des hommes et des femmes qui travaillent dans les entreprises. Voilà quel est notre objectif de civilisation"

Mais il y a des étapes avant cela, et si c’est ça notre objectif, et voilà un bel objectif à réaliser, ça veut dire qu’il faut poser, pierre après pierre étape après étape, ce qui va consolider ce rassemblement des Etats-Unis d’Europe, pour qu’un jour nous puissions parler d’une même voix, et pour qu’un jour, enfin, la finance soit au service de l’économie, et l’économie au service du bien-être des hommes et des femmes qui travaillent dans les entreprises. Voilà quel est notre objectif de civilisation.

Donc ça, ça demande du courage, et hier ce courage, nous ne l’avons pas eu. Nous n’avons pas eu des dirigeants courageux qui ont mis en place les réformes structurelles de lutte contre la spéculation, je le répète, d’actions communes pour la relance économique, de création d’une agence de notation publique, qui fassent en sorte que nos nations ne dépendent pas d’agences de notation financières.

Et donc les propositions, elles sont simples, elles sont sur la table depuis 2008. Et à chaque fois, je le répète, de sommet en sommet, elles sont reportées au sommet suivant, et ça fait la 23ème fois qu’on nous dit : « On colmate les brèches, mais rassurez-vous, à la rentrée prochaine, nous allons mettre en place les réformes structurelles. ».

 

S8-et-ca-fait-la-23eme.jpg

"Et ça fait la 23ème fois qu’on nous dit : « On colmate les brèches, mais rassurez-vous, à la rentrée prochaine, nous allons mettre en place les réformes structurelles. ». Eh bien non. Moi je considère que c’est cet été que les réformes structurelles doivent être mises en place. Parce que sinon la rentrée sera très difficile. Et l’on voit bien que partout les mouvements sociaux se lèvent"

Eh bien non. Moi je considère que c’est cet été que les réformes structurelles doivent être mises en place. Parce que sinon la rentrée sera très difficile. Et l’on voit bien que partout les mouvements sociaux se lèvent. Et si le chômage s’aggrave, si les jeunes ont autant de difficultés à se loger que c’est le cas aujourd’hui, si la désespérance s’installe, alors ce sera très difficile de sauver l’Europe.

Et nous, nous devons sauver l’Europe, parce que c’est notre avenir commun. Et nous devons sauver l’Europe, parce que c’est là que nous pouvons reprendre la main sur notre destin commun. Nous devons sauver l’Europe avec des réformes structurelles, courageuses, parce que nous avons des choses formidables, au niveau européen, à construire ensemble, que ce soit dans le domaine des transports propres, je l’ai dit, des énergies renouvelables, de l’investissement dans l’enseignement supérieur, des biotechnologies, des progressions de la santé, des progressions de l’éducation, de l’ensemble des services publics, d’une vision du monde.

 

S10-si-timides.jpg

"Où sont-ils ces principes aujourd’hui, à un moment où nous sommes uniquement soumis à la spéculation financière, et où des choses si timides ont été prises sans que nous soyons capables, sans que les dirigeants aient été capables d’imposer une volonté politique, pour que la politique s’impose aux logiques financières ?"

C’est l’Europe aussi qui a une responsabilité à l’égard des principes de liberté, d’égalité, de fraternité. Où sont-ils ces principes aujourd’hui, à un moment où nous sommes uniquement soumis à la spéculation financière, et où des choses si timides ont été prises sans que nous soyons capables, sans que les dirigeants aient été capables d’imposer une volonté politique, pour que la politique s’impose aux logiques financières ?

Voilà ce que je voulais dire aujourd’hui sur ce sommet européen. Mais je suis prête à répondre à vos questions. (Sourire)

Partager cet article

Repost 0
Published by Militants de l'Espoir à gauche - dans Actualité
commenter cet article

commentaires

mirjossbom 24/07/2011 18:15



Merci frédérick, encore une fois.


J'en connais qui devrait l'écouter, la lire... enfin, pas trop!


Tous ensemble vers 2012!



Page D'accueil

  • : Militants de l'Espoir à gauche
  • Militants de l'Espoir à gauche
  • : Militants de l'Espoir à gauche réunit toutes celles et tous ceux qui soutiennent la ligne politique de Ségolène Royal pour une gauche démocratique, sociale, et écologique.
  • Contact

La fabrique AGIS !

dominique bertinotti (2)Dominique BERTINOTTI (75), Philippe ALLARD (75), Amale CHEBIB (75), Fabien SECHERRE (75), Françoise DEGOIS (75), Cyril CIBERT (86), Cécile FORTINEAU (23), christian CHOTARD (91), Eliane LEMAGNEN (64), esfand KHALAF (90), Laure BARGUILLET (87), Ahmed LAARAJ (30), Isabelle MALBERTI (75), Guy VERDIER (13012), catherine CANTAU (40), gilles CAILLET (91), Noëlle PLANCHAIS (56250), Gérard JABUT (69), Jocelyne BERDU (75), Jean-Pierre GUILBERT (75), Hélène MERMBERG, , Eric BRUN (63), Stéphanie SMANIOTTO,Eric CORNIER (33), Joelle FERAL, Gerard RAISER, Catherine RUBIO (33), Didier ANTONELLI, Nabil SANTO (75), Eliane LEMAGNEN (64), Céline LOOT, Pierre NSIMBA-DELEZAY (93), Marianne-Ségolène GINDREY (62), , Monique BONNIN (37), Jean-François THILLET (43), Jacqueline BOULET, Alain MAIRE (76), Caroline BERTRAN, Jacques MAZELLA (44), Christiane CHIROL, Rodrigue KOKOUENDO (77), Robert SIMON (75), francoise LALLIER (78), Sylvette GIRARD (28), claudine MOURET (41000), alban GUAY (37), roland ASTIER (38), mirella GOULOIS (62300), Michel CHARPENTIER (73), marie-neige PHILIPPE (44), Jean Jacques BAUGÉ (37), rachida MAZARIE (94), jacqueline LAKSANDER (2), pierrette LARDREAU (19100), martial LEHOUX (24), Rene PHILIPPEAU (91), Jean-Pierre HERY (2), Christine MALCOR (91), Jean KOMOROWSKI (33), , , Patricia VAN HALUIDYN (86), Claude BILLARDON (75), J-RAYMOND MAGUEUR (29), Claire CLAUDE (49), David VIEILLE, Laetitia DE WARREN (69), Georges RAULT (35), Michel CHATAIGNER (76), Chantal DEPUERS (6), YOLANDE PAVAN (93270), Maïté CAZAUX (33), Colette CHARBONNE (31), Hiroko KOMORI (75), M.J. SINAT (77), France-Marie NESPO-BIAIS (78000), Elisabeth HUSSON (75), Martine TREGRET (91), Andrée & Marie-Paule AUFAURE (3), Bernard JANODET (69), Yves FRUCHON (69), christiane NOUGARET (30), véronique SAINT-PAUL (75020), Marie-Noëlle VIBERT (94), Annick LE ROY (91), micheline HAREL (75), francoise QUELIN (77), jean baptiste TROUPLIN (75020), Elisabeth ARNAUD (33), Jean BRUNEL (13), Maryse MARTIN (17), Jacques ERNEST (92), Maurice BUTTIN (75015), Alain DRONEAUD (72430), Norel Houda AUMONT-GHÉDIR (75), Vanessa BAUDAT SLIMANI (45), CLAUDE TARRIERE (92500), Gérard PARCOT (91), FRANCK DAGORNE (56890), Ariane MATHIEU (77), Philippe POIGNANT (50), , Nadine AMIEL (75), Bernard FERRÉ (78), José THIOLLET (86), jerome DOUADY (38), Marcel AMIEL (75), arsene BOUTERFA (93500), sylvie SAINT PIERRE (95100), , Aurélien LONGÉ-LÉTANG (86), Fabrice BERARDI (13), Hubert TERRIGHI (47), Martine LEBRUN (94130), jean BURNELEAU (85), Marie FARRET (16), Janine CRESPIN (75013), sandrine PIERRON (86), cartier FLAVIEN (86), Dominique MENNESSON (94), Pierre BRUSSELLE (94), Eric DUCROS (86), , Romain ZARKA (75), Brigitte BEAUMANOIR (95), Olivier SALVANO-LUBESPÈRE (75), francoise ROZAN (12), Francine GILBERT REULIER (92), Christian AGON (75003), alain PIQUET (76), Laetitia CHEVROT (63), CHRISTIANE GOMEZ (86), Marc BONNICHON (33), Joëlle DE CORTE (17), Nadjet BOUCHIKHI (13), Yves FRUCHON (69), maryleine SIGRIST (5), Françoise CLEOSTRATE (34), Sébastien COUDRY (25), nicolas METIVIER (86), pierre HUYARD (17), Cécile GUILBERT (63), Bonaventure MBAYA (91), Bernard JANODET (69), Régis COTTET (86), martial LEHOUX (24), anthony ROUSSEAU (86), jean claude MAURIN (30), Jean-Claude CHEBROU (63), bruno OLIVIER (78), Jean-François VIONNET (26), ...

Pour rejoindre la fabrique socialiste AGIS : link