Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 juin 2011 5 10 /06 /juin /2011 09:37

 

article_Sarkozy-Royal.jpg

 

Olivier Mazerolle a plaidé hier soir, au 20h de BFM TV, en faveur de la candidate Ségolène Royal, dans son analyse de la journée qui a vu se retrouver dans une joute verbale à La Rochefoucauld, en Charente, les deux rivaux du second tour de la présidentielle de 2007. Rapide résumé de la journée d’hier.

Ségolène Royal, comme elle l’avait annoncé dans un tweet juste après l’UPP sur la France mercredi soir, s’est invitée à La Rochefoucauld, à la réunion que tenait Nicolas Sarkozy sur la sécheresse. En fait, elle aurait été invitée in extremis hier 9 juin en fin de matinée par le préfet de Charente.

Ségolène Royal
Le Président de la République vient dans ma région au chevet des éleveurs. Contrairement aux usages républicains je ne suis pas conviée.

Ségolène Royal
Et bien j'ai décidé d'y aller quand même car je veux que des décisions soient prises. Quand J.Chirac venait, la courtoisie était de mise.

Autour d’une table-ronde avec ses ministres, le président s’exprimait, s’adressant au public rassemblé dans le gymnase municipal. Un public où les encartés UMP et les éleveurs et agriculteurs de la FNSEA/FDSEA (droite) avaient été amenés en masse pour « faire un public » à Nicolas Sarkozy, qui venait monologuer tranquillement. Sifflée par une poignée de militants UMP à son arrivée, Ségolène Royal a salué beaucoup de monde, serré bien des mains avant de s’asseoir au premier rang du public. Elle était chez elle.


S3

Ségolène Royal traverse la salle du gymnase municipal de La Rochefoucauld, marque une pause pour saluer quelqu'un au fond de la salle, puis serre de nombreuses mains...

Nicolas Sarkozy a, après un moment, invité Ségolène Royal à lui poser ses questions, après avoir dû calmer la meute encartée pavlovienne qu’il avait lui-même amenée, qui huait la présidente de Région.

Ségolène Royal, après avoir rassuré le président et ses ministres sur la légalité des aides  régionales d’urgence accordées, a énuméré 3 demandes, faites après concertation avec les éleveurs, les agriculteurs et les chambres d’agriculture : interdiction du broyage des pailles, blocage du prix des fourrages, et réquisition de céréales destinées à l’exportation pour nourrir les troupeaux.

Applaudissements nourris de la salle, pas l’ombre d’une critique.

Ségolène Royal
Sifflée par qq militants ump en prenant la parole, applaudie a la fin par les agriculteurs j'ai assumé mes responsabilités.

Nicolas Sarkozy a répondu point par point, mais ses réponses n’étaient clairement pas à la hauteur des demandes de la présidente.

Ségolène Royal
Les paysans très déçus par les demi-annonces de N. Sarkozy.

Au 20h de BFM TV, chaîne qui avait roulé plutôt pour Sarkozy tout au long de la journée, comme en témoigne les réactions du présentateur Thomas Sotto, Olivier Mazerolle, éditorialiste sur BFM TV après avoir longtemps animé le journal du soir, a analysé la prestation de la candidate Ségolène Royal de la journée. Et, surprise, l’analyse d’Olivier Mazerolle a été très fine, clairvoyante et (très) positive pour Ségolène Royal. Thomas Sotto, qui commençait à parler de sondages, a dû être le premier surpris. Retour sur l’analyse d’Olivier Mazerolle.

Frédérick Moulin

 

Vidéo elisa6666

 

 

Retranscription par Militants de l’Espoir À Gauche avec Ségolène Royal / F.M.

Thomas Sotto : bonsoir Olivier Mazerolle.

Olivier Mazerolle : bonsoir.

Thomas Sotto : on peut aimer ou pas Ségolène Royal, voter ou pas pour elle, ce qui est sûr, c’est qu’aujourd’hui, elle a réussi son coup.

Olivier Mazerolle : bah, elle a une très forte intuition, et une connaissance de la politique parfaite, voilà. Il y a quelques jours, un député UMP dit : « Il faut de l’encadrement militaire pour les délinquants récidivistes mineurs. », elle dit : « Mais, je l’avais déjà proposé, et je suis prête à mettre ça en application à l’essai dans ma Région Poitou-Charentes. ». Hier, l’UMP dit : « Mais, le RSA, il faut obliger les destinataires du RSA à faire 4-5 heures de travail par semaine, rémunérées. ». « Mais c’est une très bonne idée. », dit Ségolène Royal, « à condition que ça s’applique de cette manière. ».


S8.jpg

 

Mais comme elle est fine mouche, elle sait bien qu’elle doit démontrer qu’elle n’est pas à l’UMP quand même. Donc aujourd’hui elle impose sa présence dans sa Région au président de la République, qui ne souhaitait pas vraiment la voir, mais finalement elle réussit ce tour de force, elle entre sous les sifflets, elle sort sous les applaudissements.

Thomas Sotto : et avec les images du jour, elle se remet, quelque part, au centre du jeu politique, parce qu’elle se pose en rivale crédible de Nicolas Sarkozy, elle est sur l’affiche, comme si elle était déjà au deuxième tour.


S1.jpg


Olivier Mazerolle : ah bien oui. D’autant plus que là, contrairement à ce qui s’était passé au deuxième tour en 2007, elle ne s’est pas du tout énervée, elle ne s’est pas démontée, elle a fait une réponse, d’ailleurs, qui portait sur l’ensemble de l’agriculture française, et pas uniquement sur les agriculteurs de sa Région, et elle a fait une réponse argumentée, donc, à partir des propositions des éleveurs, tout à fait technique, et puis, sans s’énerver, elle a reconnu d’ailleurs que Nicolas Sarkozy faisait aussi des propositions intéressantes, bref, un dialogue entre gens responsables.

Thomas Sotto : bon, alors ça, c’est pour ce qui va bien pour elle, il y a ce qui va moins bien, ce sont les sondages, ils sont quand même très mauvais pour elle. Est-ce qu’elle peut sérieusement espérer remonter la pente d’ici les primaires socialistes cet automne ?

Olivier Mazerolle : oh, je ne sais pas, c’est vrai qu’on l’avait un peu perdue de vue, Ségolène Royal, et là, soudainement, on la voit réapparaître, parce que depuis New York, les cartes sont rebattues au PS. Mais en vérité, elle n’avait jamais abandonné la partie. Mais c’est vrai que là, maintenant, elle met la gomme, elle sent bien que c’est l’occasion ou jamais, donc ceux qui comptaient sur sa résignation se sont lourdement trompés, en réalité, c’est toujours Ségolène Royal, pugnace, persévérante, entêtée, décidée à gagner, et donc François Hollande et Martine Aubry peuvent être tranquilles, ils vont encore la trouver plusieurs semaines sur leur route.

(première photo : Philippe Wojazer/afp)

Partager cet article

Repost 0
Published by Militants de l'Espoir à gauche - dans Actualité
commenter cet article

commentaires

mirjossbom 14/06/2011 02:24



Quand Combe se transforme, il oublie qu'il y a 2"r" à Mitterrand... pour le reste...



mirjossbom 10/06/2011 16:42



Significatif! Olivier Mazerolle REdécouvre Ségolène Royal comme si elle venait de refaire son apparition parce que le locataire de l'Elysée se présente dans
" sa" région... il faudrait que ce journaliste soit un peu plus au fait de l'actualité de notre candidate! Mais, oui, elle est encore là et depuis un bon moment, labourant sa France avec
tenacité, faisant pruve d'une connaissance exemplaires des dossiers et sachant remarquablement présenter les choses... Monsieur Sarkozy, lui, l'exemple national, avait un tantinet oublié la
conjugaison française!!! Mais bien sûr, c'est un détail...



louis basset 10/06/2011 13:23



Bravo Ségolène. Refuser le mépris du locataire de l'Elysé se déplaçant en terre pi cto-charentaise dont la présidente est évincée de peur qu'elle fasse tâche parmi ces Messieurs de Paris, cela
suffit. Que cette attitude serve d'exemple aux petits marquis de Solférino louis basset



Marie-Christine 10/06/2011 09:54



Eh oui, pugnace, persévérante, ce sont des qualités qu'on lui connaît et qu'on apprécie, car nous les militants savons qu'elle résiste à tout, quoi qu'il se passe, et quoi qu'on lui fasse, et
personnellement cette force me soutient.



Page D'accueil

  • : Militants de l'Espoir à gauche
  • Militants de l'Espoir à gauche
  • : Militants de l'Espoir à gauche réunit toutes celles et tous ceux qui soutiennent la ligne politique de Ségolène Royal pour une gauche démocratique, sociale, et écologique.
  • Contact

La fabrique AGIS !

dominique bertinotti (2)Dominique BERTINOTTI (75), Philippe ALLARD (75), Amale CHEBIB (75), Fabien SECHERRE (75), Françoise DEGOIS (75), Cyril CIBERT (86), Cécile FORTINEAU (23), christian CHOTARD (91), Eliane LEMAGNEN (64), esfand KHALAF (90), Laure BARGUILLET (87), Ahmed LAARAJ (30), Isabelle MALBERTI (75), Guy VERDIER (13012), catherine CANTAU (40), gilles CAILLET (91), Noëlle PLANCHAIS (56250), Gérard JABUT (69), Jocelyne BERDU (75), Jean-Pierre GUILBERT (75), Hélène MERMBERG, , Eric BRUN (63), Stéphanie SMANIOTTO,Eric CORNIER (33), Joelle FERAL, Gerard RAISER, Catherine RUBIO (33), Didier ANTONELLI, Nabil SANTO (75), Eliane LEMAGNEN (64), Céline LOOT, Pierre NSIMBA-DELEZAY (93), Marianne-Ségolène GINDREY (62), , Monique BONNIN (37), Jean-François THILLET (43), Jacqueline BOULET, Alain MAIRE (76), Caroline BERTRAN, Jacques MAZELLA (44), Christiane CHIROL, Rodrigue KOKOUENDO (77), Robert SIMON (75), francoise LALLIER (78), Sylvette GIRARD (28), claudine MOURET (41000), alban GUAY (37), roland ASTIER (38), mirella GOULOIS (62300), Michel CHARPENTIER (73), marie-neige PHILIPPE (44), Jean Jacques BAUGÉ (37), rachida MAZARIE (94), jacqueline LAKSANDER (2), pierrette LARDREAU (19100), martial LEHOUX (24), Rene PHILIPPEAU (91), Jean-Pierre HERY (2), Christine MALCOR (91), Jean KOMOROWSKI (33), , , Patricia VAN HALUIDYN (86), Claude BILLARDON (75), J-RAYMOND MAGUEUR (29), Claire CLAUDE (49), David VIEILLE, Laetitia DE WARREN (69), Georges RAULT (35), Michel CHATAIGNER (76), Chantal DEPUERS (6), YOLANDE PAVAN (93270), Maïté CAZAUX (33), Colette CHARBONNE (31), Hiroko KOMORI (75), M.J. SINAT (77), France-Marie NESPO-BIAIS (78000), Elisabeth HUSSON (75), Martine TREGRET (91), Andrée & Marie-Paule AUFAURE (3), Bernard JANODET (69), Yves FRUCHON (69), christiane NOUGARET (30), véronique SAINT-PAUL (75020), Marie-Noëlle VIBERT (94), Annick LE ROY (91), micheline HAREL (75), francoise QUELIN (77), jean baptiste TROUPLIN (75020), Elisabeth ARNAUD (33), Jean BRUNEL (13), Maryse MARTIN (17), Jacques ERNEST (92), Maurice BUTTIN (75015), Alain DRONEAUD (72430), Norel Houda AUMONT-GHÉDIR (75), Vanessa BAUDAT SLIMANI (45), CLAUDE TARRIERE (92500), Gérard PARCOT (91), FRANCK DAGORNE (56890), Ariane MATHIEU (77), Philippe POIGNANT (50), , Nadine AMIEL (75), Bernard FERRÉ (78), José THIOLLET (86), jerome DOUADY (38), Marcel AMIEL (75), arsene BOUTERFA (93500), sylvie SAINT PIERRE (95100), , Aurélien LONGÉ-LÉTANG (86), Fabrice BERARDI (13), Hubert TERRIGHI (47), Martine LEBRUN (94130), jean BURNELEAU (85), Marie FARRET (16), Janine CRESPIN (75013), sandrine PIERRON (86), cartier FLAVIEN (86), Dominique MENNESSON (94), Pierre BRUSSELLE (94), Eric DUCROS (86), , Romain ZARKA (75), Brigitte BEAUMANOIR (95), Olivier SALVANO-LUBESPÈRE (75), francoise ROZAN (12), Francine GILBERT REULIER (92), Christian AGON (75003), alain PIQUET (76), Laetitia CHEVROT (63), CHRISTIANE GOMEZ (86), Marc BONNICHON (33), Joëlle DE CORTE (17), Nadjet BOUCHIKHI (13), Yves FRUCHON (69), maryleine SIGRIST (5), Françoise CLEOSTRATE (34), Sébastien COUDRY (25), nicolas METIVIER (86), pierre HUYARD (17), Cécile GUILBERT (63), Bonaventure MBAYA (91), Bernard JANODET (69), Régis COTTET (86), martial LEHOUX (24), anthony ROUSSEAU (86), jean claude MAURIN (30), Jean-Claude CHEBROU (63), bruno OLIVIER (78), Jean-François VIONNET (26), ...

Pour rejoindre la fabrique socialiste AGIS : link