Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 octobre 2010 7 03 /10 /octobre /2010 15:18

 

A priori, ça n’a rien de vraiment surprenant. Qu’un leader incontournable de la gauche parle d’économie, ça semble aller de soi. Qu’une personnalité qui dirige une région et a représenté la gauche au second tour de l’élection présidentielle, défende son approche de la fiscalité, quoi de plus naturel. Et pourtant, quel événement !

Pour une fois, cette semaine, les lecteurs du journal économique Les Echos ont eu accès à une analyse de l’économie qu’ils n’ont pas l’habitude de lire. Pour une fois, les éternelles visions libérales du monde et le mépris pour ses dysfonctionnements ont laissé un peu d’espace. Suffisamment rare pour qu’ils le lisent. Suffisamment rare pour qu’on le dise. Cette semaine, Les Echos sont allés interviewer Ségolène Royal.

 

Et ces messieurs en cravates et ces dames en tailleur en ont pour leur argent.

Comme toujours, en quelques phrases finement ciselées, c’est une logique de gauche qui s’impose : avec le budget à venir, « les intérêts de la nation sont sacrifiés à l'intérêt électoral ».

Pour la droite, timide dans la remise en cause des niches et obstinée dans son maintien du bouclier fiscal couteux, injuste et inefficace, la loi des finances en discussion, c’est un budget de précampagne.

L’économie ? C’est effectivement le cadet des soucis de Sarkozy et du gouvernement Fillon agonisant. Seul compte le marketing électoral pour regagner des points sur des segments d’une population sondée en permanence.

 

Alors, Les échos osent LA question : « qu’aurait-il fallu faire ? »

« Comme d'autres pays l'ont fait, il faut tout d'abord remettre à plat tout notre système fiscal. »

 Bien sûr, la gauche défend les PME exposées à la concurrence internationale et qui créent des emplois contrairement à Sarkozy qui leur supprime les exonérations de cotisations.

Bien sûr, il faut encadrer correctement les nouvelles taxes, pour qu’elles ne soient pas répercutées sur les clients.

Bien sûr, nous devons enclencher, enfin, la conversion écologique de l’économie, « enjeu de croissance et de compétitivité pour la France. »

Mais c’est l’ensemble de la fiscalité que Ségolène Royal propose de reconstruire. Transparence, égalité, progressivité, pour Ségolène Royal, ça devrait être la nouvelle devise de la fiscalité française.

Progressivité : en fusionnant l’impôt sur le revenu et la CSG à prélèvement constant. Egalité : à revenu égal, impôt égal pour les revenus du travail, des placements et du patrimoine. Transparence parce que notre système fiscal, devenu parfaitement incompréhensible, est devenu logiquement très inégalitaire.

 

Les lecteurs des Echos devaient en revanche s’attendre à ce que Ségolène Royal s’oppose à la fameuse suppression d’un poste de fonctionnaire partant en retraite sur deux. Mais là où elle a du les bluffer, c’est sur les arguments.

Car comme elle le dit très justement, supprimer 30.000 postes de fonctionnaires en 2011, ça revient à fragiliser nos services publics alors qu’ils sont en France peut-être plus qu’ailleurs, des leviers du développement économique, « comme le soulignent régulièrement les investisseurs étrangers ». « Ne détruisons pas cet atout du modèle français. »

Mais Sarkozy peut être très constant. Méthodiquement, quelque soit le domaine, il abîme la France. C’est vrai aussi en matière économique.

 

Rémi

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Militants de l'Espoir à gauche - dans Regards sur la semaine
commenter cet article

commentaires

louis basset 03/10/2010 19:01



Une fois de plus Ségolène montre qu'elle est capable de parler économie, n'en déplaise aux petits princes ou barons de Solférino, cette fois-ci il ne faudra pas lui demander :"Qui gardera les
enfants?" Quoi qu'il en soit ils sont bien grands! Bravo pour cette nouvelle preuve de ses qualités, Ségolène est en marche. Louis Basset DA 29



Page D'accueil

  • : Militants de l'Espoir à gauche
  • Militants de l'Espoir à gauche
  • : Militants de l'Espoir à gauche réunit toutes celles et tous ceux qui soutiennent la ligne politique de Ségolène Royal pour une gauche démocratique, sociale, et écologique.
  • Contact

La fabrique AGIS !

dominique bertinotti (2)Dominique BERTINOTTI (75), Philippe ALLARD (75), Amale CHEBIB (75), Fabien SECHERRE (75), Françoise DEGOIS (75), Cyril CIBERT (86), Cécile FORTINEAU (23), christian CHOTARD (91), Eliane LEMAGNEN (64), esfand KHALAF (90), Laure BARGUILLET (87), Ahmed LAARAJ (30), Isabelle MALBERTI (75), Guy VERDIER (13012), catherine CANTAU (40), gilles CAILLET (91), Noëlle PLANCHAIS (56250), Gérard JABUT (69), Jocelyne BERDU (75), Jean-Pierre GUILBERT (75), Hélène MERMBERG, , Eric BRUN (63), Stéphanie SMANIOTTO,Eric CORNIER (33), Joelle FERAL, Gerard RAISER, Catherine RUBIO (33), Didier ANTONELLI, Nabil SANTO (75), Eliane LEMAGNEN (64), Céline LOOT, Pierre NSIMBA-DELEZAY (93), Marianne-Ségolène GINDREY (62), , Monique BONNIN (37), Jean-François THILLET (43), Jacqueline BOULET, Alain MAIRE (76), Caroline BERTRAN, Jacques MAZELLA (44), Christiane CHIROL, Rodrigue KOKOUENDO (77), Robert SIMON (75), francoise LALLIER (78), Sylvette GIRARD (28), claudine MOURET (41000), alban GUAY (37), roland ASTIER (38), mirella GOULOIS (62300), Michel CHARPENTIER (73), marie-neige PHILIPPE (44), Jean Jacques BAUGÉ (37), rachida MAZARIE (94), jacqueline LAKSANDER (2), pierrette LARDREAU (19100), martial LEHOUX (24), Rene PHILIPPEAU (91), Jean-Pierre HERY (2), Christine MALCOR (91), Jean KOMOROWSKI (33), , , Patricia VAN HALUIDYN (86), Claude BILLARDON (75), J-RAYMOND MAGUEUR (29), Claire CLAUDE (49), David VIEILLE, Laetitia DE WARREN (69), Georges RAULT (35), Michel CHATAIGNER (76), Chantal DEPUERS (6), YOLANDE PAVAN (93270), Maïté CAZAUX (33), Colette CHARBONNE (31), Hiroko KOMORI (75), M.J. SINAT (77), France-Marie NESPO-BIAIS (78000), Elisabeth HUSSON (75), Martine TREGRET (91), Andrée & Marie-Paule AUFAURE (3), Bernard JANODET (69), Yves FRUCHON (69), christiane NOUGARET (30), véronique SAINT-PAUL (75020), Marie-Noëlle VIBERT (94), Annick LE ROY (91), micheline HAREL (75), francoise QUELIN (77), jean baptiste TROUPLIN (75020), Elisabeth ARNAUD (33), Jean BRUNEL (13), Maryse MARTIN (17), Jacques ERNEST (92), Maurice BUTTIN (75015), Alain DRONEAUD (72430), Norel Houda AUMONT-GHÉDIR (75), Vanessa BAUDAT SLIMANI (45), CLAUDE TARRIERE (92500), Gérard PARCOT (91), FRANCK DAGORNE (56890), Ariane MATHIEU (77), Philippe POIGNANT (50), , Nadine AMIEL (75), Bernard FERRÉ (78), José THIOLLET (86), jerome DOUADY (38), Marcel AMIEL (75), arsene BOUTERFA (93500), sylvie SAINT PIERRE (95100), , Aurélien LONGÉ-LÉTANG (86), Fabrice BERARDI (13), Hubert TERRIGHI (47), Martine LEBRUN (94130), jean BURNELEAU (85), Marie FARRET (16), Janine CRESPIN (75013), sandrine PIERRON (86), cartier FLAVIEN (86), Dominique MENNESSON (94), Pierre BRUSSELLE (94), Eric DUCROS (86), , Romain ZARKA (75), Brigitte BEAUMANOIR (95), Olivier SALVANO-LUBESPÈRE (75), francoise ROZAN (12), Francine GILBERT REULIER (92), Christian AGON (75003), alain PIQUET (76), Laetitia CHEVROT (63), CHRISTIANE GOMEZ (86), Marc BONNICHON (33), Joëlle DE CORTE (17), Nadjet BOUCHIKHI (13), Yves FRUCHON (69), maryleine SIGRIST (5), Françoise CLEOSTRATE (34), Sébastien COUDRY (25), nicolas METIVIER (86), pierre HUYARD (17), Cécile GUILBERT (63), Bonaventure MBAYA (91), Bernard JANODET (69), Régis COTTET (86), martial LEHOUX (24), anthony ROUSSEAU (86), jean claude MAURIN (30), Jean-Claude CHEBROU (63), bruno OLIVIER (78), Jean-François VIONNET (26), ...

Pour rejoindre la fabrique socialiste AGIS : link