Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 février 2012 1 06 /02 /février /2012 17:02

6102289677_a45e3a4587-1-.jpgSégolène Royal a réuni, samedi à Paris, les adhérentes et les adhérents de l’association Désirs d’avenir, dans une salle prévue trop petite pour le nombre de militantes et de militants présents.

Revenant sur ses combats depuis cinq ans, rien ne semble pouvoir atteindre la volonté d’avancer de cette femme politique hors du commun. Malgré les attaques, malgré les défaites, Ségolène Royal garde la flamme de ses convictions.

Engagée dans la vie politique, elle en a fait sa vie. Mais ne lui demandez pas de se ranger. Ségolène Royal est là pour faire bouger les lignes. Elle n’a pas peur de braver les conformismes pour faire avancer les idées de la gauche et pour lui redonner le sens de son combat, pour l’humanité.

Elle bouscule, elle agace, elle se lève, dénonce, pourfend, elle propose, met en forme dans sa région, prouve qu’elle avait raison, ses idées s’imposent, ses idées sont largement reprises mais jamais sous son nom. Certains, au sein même de son parti, tentent de la supprimer des photos officielles, mais on n’efface pas une pensée.

 

Malgré les dires de ses détracteurs, Ségolène Royal impose une ligne politique à gauche qui lui vaut de conserver des soutiens fidèles. Considérés comme « ségolâtres », ces femmes et ces hommes, engagés, défendent une autre façon de faire de la politique. Mal à l’aise dans les luttes de pouvoir internes au PS, ils préfèrent parler de politique, proposer, participer. Ségolène Royal trace la route, ils se retrouvent dans les orientations qu’elle défend. On peut parler de Ségolénisme.

 

            « Je crois, moi, aux idées qui aident à imaginer un autre avenir crédible et à l’action obstinée, ancrée dans le réel, pour faire bouger les choses ». Ségolène Royal, 26 août 2005. 

 

            On lui doit d’avoir cerner l’importance du combat pour la démocratie au XXIè.s. Alors que Nicolas Sarkozy préférait ouvrir grand les portes de l’Elysée aux dictateurs, Ségolène Royal relançait le combat pour la démocratie, contre tous les pouvoirs aristocratiques ou oligarchiques. Après les révolutions arabes, avec les aspirations des peuples du monde, qui peut aujourd’hui douter de l’importance de ce combat au XXIè.s ?

Ségolène Royal propose de poursuivre cette grande aventure sous toutes ses formes : la démocratie sociale dans l’entreprise, la démocratie parlementaire, la démocratie participative et la démocratie locale.

Ségolène Royal a su redonner à la France des lumières cette grande aspiration, car elle a toujours été convaincue qu’il ne peut y avoir de bonne gouvernance sans une démocratie qui fonctionne bien. Mais le combat est loin d’être achevé, il reste encore beaucoup à faire pour « faire entendre la voix des sans voix ». Le Ségolénisme est d’abord un combat pour la démocratie.

 

            On lui doit d’avoir redonner du sens au combat pour les valeurs de la République : pour la liberté, pour l’égalité et pour la fraternité. La gauche a toujours été dans ces combats. Ségolène Royal rappelle l’importance de lier la liberté et l’égalité, fondement de notre République. Elle s’est battue pour redonner toute sa place au combat pour la fraternité, le lien essentiel de la nation. Cette fraternité qui nous fait refuser le chacun pour soi, l’égoïsme de celui qui peut gagner plus, sans penser à celui qui aura moins.

La gauche défend une idée de la nation qui n’est pas partagée par tous, pour la reconnaissance de la France métissée, de ce peuple nourri de toutes ces richesses humaines.

Ce fut un combat essentiel pour Ségolène Royal, pour redonner à la gauche le sens de notre République, le sens de ces valeurs, le sens des combats de notre histoire, avec ses heures de gloires et ses temps de malheurs. La gauche ne doit pas avoir peur d’arborer notre drapeau, et de chanter notre hymne, la Marseillaise, car ils sont les symboles du combat d’une nation pour la République. Le Ségolénisme c’est aussi un combat pour les valeurs humaines de la République. 

 

            On lui doit l’ouverture des nouvelles perspectives de la gauche, pour un socialisme du XXIè.s. Le ségolénisme propose une vision progressiste.

C’est d’abord l’excellence environnementale. Ségolène Royal en a fait sa priorité pour la protection de l’environnement mais aussi pour la dynamique économique avec la croissance verte et pour la justice sociale car cette mutation ne doit pas se faire contre les catégories les plus fragiles.

C’est ensuite l’ordre juste : qui peut aujourd’hui avec la crise internationale contester cette expression face à un capitalisme financier prédateur ? Le rôle des Etats est fondamental pour instaurer un ordre contre la loi du plus riche. Ségolène Royal redonne à l’Etat sa place centrale. 

C’est également, dans ce bouleversement du monde avec la mondialisation, la volonté de combattre pour imposer une mondialisation plus humaine et refuser la résignation face aux forces de l’argent. 

C’est enfin la farouche volonté de poursuivre la construction européenne pour les Etats-Unis d’Europe, pour une Europe « sociale et humaniste », une Europe pour les peuples, une Europe modèle pour vaincre « l’ensauvagement du monde ».

Le Ségolénisme c’est également un combat pour un socialisme du XXIè. Siècle, pour refuser la résignation, pour ouvrir de nouvelles perspectives.

 

            La politique est un engagement long et difficile, un combat, avec ses victoires et ses défaites. Il ne faut pas avoir peur des défaites lorsqu’on a des convictions à défendre. Samedi, Ségolène Royal est repartie au combat. « Nous, socialistes, avons plus que jamais le devoir de ne pas nous résigner » Ségolène Royal

 

Philippe Allard

Partager cet article

Repost 0
Published by Militants de l'Espoir à gauche - dans Parti socialiste
commenter cet article

commentaires

moscovici 13/02/2012 00:00


pas nul, mais vaseux


Hier soir c'était Moscovici qui représentait Hollande chez Ruquier. Eh oui Hollande est tellement dans une "posture présidentielle" qu'il ne peut plus s'abaisser à aller dans ce genre
d'émissions! Quand A.Pulvar a demandé à Moscovici pourquoi, la seule chose qu'il ait trouvé à dire, c'est " Et Sarkozy, il viendra?" Il oublie juste une chose: qu'on l'aime ou pas Sarkozy est Le
Président de la république, il y a une petite différence ! ! ! ! Mais Hollande s'y croit déjà.
Autre moment caractéristique: la laïcité. "On va l'inscrire dans la constitution". Question de N Polony (en gros): Qu'est-ce que ça va changer dans les faits alors que les socialistes ont par
exemple refusé de voter contre le voile intégra?" Réponse un peu ennuyée: "ah gnan gnan ah gnin gnin stigmatisation, a gnin gnin.
Sur l'école, aucun changement de fond: on amène des postes et on recrée les IUFM, mais on continue de se soumettre aux "pédagogistes", et surtout on ne fait aucune promotion de la
discipline.Pourtant sans elle, on peut toujours verser des milliers de profs dans le système, il n'y aura aucune amélioration, ce qu'a fait d'ailleurs remarquer N Polony.
HOLLANDE EST FAVORABLE A TOUT du moment que c'est contre la politique actuelle! Pas un jour ne se passe sans qu'on lise: Hollande est favorable à....Les lobbies le pressent de tous côtés, il
répond oui-oui et voila, c'est fait, aucune étude, aucune réflexion. De toutes façons son équipe n'a bossé que l'économie, on voit que sur les questions de société, c'est juste oui-oui, il suit
les groupes de pression, pour plaire à tous et se faire élire. Tout n'est pas mauvais mais cela promet des lendemains qui déchantent après l'élection quand tout le monde va vouloir retirer ses
billes! Je me demande comment il se fait que beaucoup de Français ne voient pas la tromperie, le manque de rigueur intellectuelle, le peu d'envergure du personnage

couilles dures 12/02/2012 02:04


Ségolène ROYAL, toujours « sous tutelle » du système GUERINI












Aujourd'hui Madame ROYAL était en visite à Marseille ou plus exactement dans le fief de son ancien directeur de campagne Patrick MENNUCCI.

Elle a soigneusement évité son ancien soutien de poids dans les Bouches-du-Rhône, Monsieur Jean-Noël GUERINI.


Il faut cesser avec cette mascarade qui consiste pour le Parti socialiste à jeter un voile sur le système GUERINI, qui a prospéré sous la direction de François HOLLANDE, dont Madame
ROYAL était proche et qui ne pouvait donc ignorer la situation, puis sous l'ère AUBRY.

Madame ROYAL a profité, en 2007, comme tous les autres socialistes, des voix de la Fédération socialiste des Bouches-du-Rhône amenées sur un plateau par Jean Noël
GUERINI.

Trahie en 2008 au profit de Madame AUBRY pour laquelle la section PS d’Allauch a voté comme un seul homme à deux heures du matin, Madame ROYAL n’aura toujours pas le courage politique
de dénoncer le système qu’elle connaît pourtant.

Il ne sert à rien aujourd’hui de s’afficher avec un « enfant du système » - qui a lui-même grandi dans l’ombre de son mentor avant de quitter le navire - pour s’acquitter de ses
obligations politiques.




Madame ROYAL ainsi que le candidat HOLLANDE et l’ensemble de la direction du PS n’ont rien fait pour écarter Monsieur GUERINI de son siège du Conseil Général alors que de très graves
accusations pèsent toujours sur lui.

Cette situation empêche le bon fonctionnement de nos institutions dans les Bouches-du-Rhône et pénalise au premier chef les marseillais.

Par son manque de courage ou son incompétence, Madame ROYAL est responsable de cette situation qui perdure.

Décidément la direction du PS, Madame ROYAL et le candidat HOLANDE sont prêts à tous les doubles langages et toutes les génuflexions pour garder en place leur ami Jean-Noël
GUERINI.

Ségolène est toujours « sous tutelle » du système GUERINI. Les marseillais sauront s’en rappeler


MARIE 09/02/2012 00:45


 


Bonsoir,


Les discours de soutien de Ségolène Royal à la campagne de François Hollande sont ils pertinents ????


Ségolène Royal, Dominique Strauss-Kahn et Eva Joly sont les trois personnalités politiques qui "agacent" le plus les Français, selon un sondage en ligne réalisé pour VSD par Harris ( décembre 2011 ) et constaté Pae son échec aux
primaires.


Ségolène Royal arrive en tête avec 68%, devant Dominique Strauss-Kahn (64%) et Eva Joly (63%) !


Par ailleurs, il est manifeste qu' après avoir dénoncé publiquement l'
inexpérience de son ex lors des primaires et de conclure " Celui qui ne fait rien est souvent populaire", elle se fait porte parole en dehors de Moscovoci et des 4 porte paroles officiels de le campagne.  Certains, en dehors de son arrivisme notoire, la
trouverons fausse au point de renier le programme qu’elle avait défendu la main sur le cœur lors des primaires, pour se rallier à Hollande
qui ne fera rien pour la moralisation de la Gauche. !


Les électeurs la trouverons  hypocrite, manipulatrice, C' est une reddition sans conditions, mais non dénuée d' arrières pensées politiciennes lorsque l' on connaît ses ambitions personnelles ! 


Il n' est pas la peine de rajouter, qu' en dehors de ses futilités vestimentaires ( dont on a atteint le sommet au Zenith
),  elle aime parler à la place des autres, avec une verve intarissable en se gargarisant de ses propres propos et non de ce que François HoLLANDE aura exprimé ou voulu. Elle recommence le match !!!


 
Le P.S. prend le risque de voir les propos et ses intentions de François Hollande déformés pas la fougue de son ex.

l'utilisation outrancières des médias par
Ségolène Royal et sa mauvaise image vont brouiller son image et elle pratique le baiser du lépreux.


Salutations.


 


 


 

Mirjossbom 08/02/2012 15:35


UNE FEMME EXEMPLAIRE, UNE FEMME DEBOUT, UNE FEMME VRAIE, pourtant celle dont on s'efforce de ne pas reconnaître les vraies idées novatrices, celle que l'on
"oublie" par inadvertance sans doute! Celle qui a fait ce qu'elle avait dit, loyalement, et qui s'engage remarquablement comme toujours...


Seulement un petit parallèle : candidate au 2nd tour des présidentielles, battue avec 47% des voix, elle rebondit ; candidate à la primaire, et quelle
candidate! Mais face à un parti qui depuis toujours la rejette, la fuite de ses anciens "soutiens" (...), et elle rebondit! Quelle exemple... 2002, un candidat, même pas au 2nd tour et qui plaque
tout le monde dès le soir des résultats... et que l'on montre aujourd'hui comme un  presque "héros"... Simplement, je souris.


Un jour, il faudra bien dire MERCI à Ségolène Royal pour tout ce qu'elle aura apporté mais, ce jour là... certains auront appris à regarder au-delà de leur
nombril et nous n'y sommes pas!


Dommage que l'on ne trouve pas ici le compte-rendu du forum de Libération au cours duquel Jacques Julliard a rendu hommage, et quel hommage à Ségolène Royal.
Quelle belle représentation de la France!

Gilda 06/02/2012 20:34


J'ai soutenu Madame Royal en allant sur le terrain lors de la campagne pour les primaires qui se sont terminées par le résultat que l'on sait. J'approuve ce qui est dit dans cet article et je
pense que Madame Royal aurait été la Présidente dont les Français, la France et l'Europe ont besoin. Dans l'état actuel des choses, je ressents le besoin de peser très fort à gauche tant le
candidat du parti socialiste semble inféodé aux puissances de l'argent. C'est donc vers Monsieur Mélenchon que je me tourne, c'est à dire celui qui incarne la vraie gauche, un vrai changement
pour redonner sa dignité au peuple et sa grandeur à notre pays.

Page D'accueil

  • : Militants de l'Espoir à gauche
  • Militants de l'Espoir à gauche
  • : Militants de l'Espoir à gauche réunit toutes celles et tous ceux qui soutiennent la ligne politique de Ségolène Royal pour une gauche démocratique, sociale, et écologique.
  • Contact

La fabrique AGIS !

dominique bertinotti (2)Dominique BERTINOTTI (75), Philippe ALLARD (75), Amale CHEBIB (75), Fabien SECHERRE (75), Françoise DEGOIS (75), Cyril CIBERT (86), Cécile FORTINEAU (23), christian CHOTARD (91), Eliane LEMAGNEN (64), esfand KHALAF (90), Laure BARGUILLET (87), Ahmed LAARAJ (30), Isabelle MALBERTI (75), Guy VERDIER (13012), catherine CANTAU (40), gilles CAILLET (91), Noëlle PLANCHAIS (56250), Gérard JABUT (69), Jocelyne BERDU (75), Jean-Pierre GUILBERT (75), Hélène MERMBERG, , Eric BRUN (63), Stéphanie SMANIOTTO,Eric CORNIER (33), Joelle FERAL, Gerard RAISER, Catherine RUBIO (33), Didier ANTONELLI, Nabil SANTO (75), Eliane LEMAGNEN (64), Céline LOOT, Pierre NSIMBA-DELEZAY (93), Marianne-Ségolène GINDREY (62), , Monique BONNIN (37), Jean-François THILLET (43), Jacqueline BOULET, Alain MAIRE (76), Caroline BERTRAN, Jacques MAZELLA (44), Christiane CHIROL, Rodrigue KOKOUENDO (77), Robert SIMON (75), francoise LALLIER (78), Sylvette GIRARD (28), claudine MOURET (41000), alban GUAY (37), roland ASTIER (38), mirella GOULOIS (62300), Michel CHARPENTIER (73), marie-neige PHILIPPE (44), Jean Jacques BAUGÉ (37), rachida MAZARIE (94), jacqueline LAKSANDER (2), pierrette LARDREAU (19100), martial LEHOUX (24), Rene PHILIPPEAU (91), Jean-Pierre HERY (2), Christine MALCOR (91), Jean KOMOROWSKI (33), , , Patricia VAN HALUIDYN (86), Claude BILLARDON (75), J-RAYMOND MAGUEUR (29), Claire CLAUDE (49), David VIEILLE, Laetitia DE WARREN (69), Georges RAULT (35), Michel CHATAIGNER (76), Chantal DEPUERS (6), YOLANDE PAVAN (93270), Maïté CAZAUX (33), Colette CHARBONNE (31), Hiroko KOMORI (75), M.J. SINAT (77), France-Marie NESPO-BIAIS (78000), Elisabeth HUSSON (75), Martine TREGRET (91), Andrée & Marie-Paule AUFAURE (3), Bernard JANODET (69), Yves FRUCHON (69), christiane NOUGARET (30), véronique SAINT-PAUL (75020), Marie-Noëlle VIBERT (94), Annick LE ROY (91), micheline HAREL (75), francoise QUELIN (77), jean baptiste TROUPLIN (75020), Elisabeth ARNAUD (33), Jean BRUNEL (13), Maryse MARTIN (17), Jacques ERNEST (92), Maurice BUTTIN (75015), Alain DRONEAUD (72430), Norel Houda AUMONT-GHÉDIR (75), Vanessa BAUDAT SLIMANI (45), CLAUDE TARRIERE (92500), Gérard PARCOT (91), FRANCK DAGORNE (56890), Ariane MATHIEU (77), Philippe POIGNANT (50), , Nadine AMIEL (75), Bernard FERRÉ (78), José THIOLLET (86), jerome DOUADY (38), Marcel AMIEL (75), arsene BOUTERFA (93500), sylvie SAINT PIERRE (95100), , Aurélien LONGÉ-LÉTANG (86), Fabrice BERARDI (13), Hubert TERRIGHI (47), Martine LEBRUN (94130), jean BURNELEAU (85), Marie FARRET (16), Janine CRESPIN (75013), sandrine PIERRON (86), cartier FLAVIEN (86), Dominique MENNESSON (94), Pierre BRUSSELLE (94), Eric DUCROS (86), , Romain ZARKA (75), Brigitte BEAUMANOIR (95), Olivier SALVANO-LUBESPÈRE (75), francoise ROZAN (12), Francine GILBERT REULIER (92), Christian AGON (75003), alain PIQUET (76), Laetitia CHEVROT (63), CHRISTIANE GOMEZ (86), Marc BONNICHON (33), Joëlle DE CORTE (17), Nadjet BOUCHIKHI (13), Yves FRUCHON (69), maryleine SIGRIST (5), Françoise CLEOSTRATE (34), Sébastien COUDRY (25), nicolas METIVIER (86), pierre HUYARD (17), Cécile GUILBERT (63), Bonaventure MBAYA (91), Bernard JANODET (69), Régis COTTET (86), martial LEHOUX (24), anthony ROUSSEAU (86), jean claude MAURIN (30), Jean-Claude CHEBROU (63), bruno OLIVIER (78), Jean-François VIONNET (26), ...

Pour rejoindre la fabrique socialiste AGIS : link