Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 avril 2011 4 07 /04 /avril /2011 22:46

Photo Razak[1] Les primaires vont avoir lieu et nous pouvons compter sur Ségolène Royal pour enfin imposer le débat d’idées à gauche. Ce débat est  nécessaire comme le montrent les taux d’abstention aux dernières élections et les désertions de militants au sein des partis.  Ces réalités prouvent qu’il ne suffit pas de parler fort pour faire adhésion. L’appui de relais, aussi puissants soient-ils, n’empêchent pas les électeurs de se méfier des discours contradictoires et des alliances factices.
L’attente d’autre chose est palpable.

Les primaires sont un nouveau droit, et on peut faire le pari que de très nombreux citoyens  frustrés de tant de confusion vont s’emparer de ce privilège pour pousser une offre politique indépendante et soucieuse d’améliorer la vie quotidienne du plus grand nombre; plus qu’un vote utile qui arrange les conservatismes d’appareil, l’écoute sera en direction d’une offre politique positive, transversale et volontariste.

Royal ouvre des perspectives

Avec ses propositions économiques et sociales, Ségolène Royal rassemble le peuple de gauche, à la fois :
- parce qu’elle se situe en rupture d’une social-démocratie perçue comme trop faible à réellement défendre les acquis sociaux et bousculer les règles de la finance ;
- mais aussi parce qu’en se plaçant sur le terrain de la croissance verte, Royal est du côté de l’emploi et du pouvoir d’achat, trouvant des solutions alternatives opérationnelles là où d’autres se résignent sous les effets de la mondialisation.

Volontarisme et opérationnel sont 2 mots clés dans la démarche de Ségolène Royal, notamment en comparaison des déclarations d’intentions des autres projets. Ses propositions d’expérience et de terrain, déjà appliquées, en appui d’une réflexion sur la mondialisation, offrent un singulier contraste de vérité : ce sera l’heure de la politique par la preuve.

Citons cette phrase tirée du très édifiant discours de la Rochelle 2010, à propos du soutien aux PME ou de la promotion des SCOP : « les donneurs d’ordre préfèrent s’adresser à des ouvriers maîtres de leur production plutôt qu’à des entreprises délocalisables ».

Royal va plus loin et plus clairement

Ce que l’on peut retenir de sa logique exposée dans de nombreuses interventions ? 
L’efficacité économique est conditionnée par le progrès social, le progrès social est garanti par des services publics renforcés. L’humain au cœur, à l’avant-garde de toute décision politique pour faire cohésion sociale ; le redressement de la France  s’appuie sur les 3 piliers égaux : l’économique, le social, l’environnement, rien ne va sans l’autre.

Souvent les politiques se sont raccrochés à un pan de cette phrase mais aucun n’a autant imbriqué l’économique et le social, ni revendiqué aussi ouvertement, non pas la défense, mais la nécessité d’une puissance publique renouvelée. Plus avec Ségolène Royal que d’autres, nous savons que les services publics priment sur les tentations de privatisations, et qu’ainsi  cohésion sociale et intérêt général prévalent.

La capacité à se battre pour l’intérêt général et ne rien lâcher au tout-finance sera un atout incontestable pour les primaires, surtout si la question des retraites revient sur la table. Plus de volontarisme vaut mieux que de longs discours, et l’on se souvient comme S.Royal avait démonté en une image la mainmise des assureurs privés.  Sa démonstration n’a pas été reprise, ni d’ailleurs la proposition de débouché politique via le Référendum d’Initiative populaire, les salariés ont perdu leurs droits, les appareils ont perdu la confiance des salariés.

Lors des débats sur les retraites, la taxe carbone, pendant le sauvetage d’Heuliez, Royal va plus loin et plus clairement que ses camarades pour identifier les injustices et pousser des solutions innovantes. En terme de propositions sociales : faire des conditions de travail une question centrale, sécurité sociale professionnelle qui accompagne le salarié, interdiction des licenciements économiques en cas de profit, représentation syndicale là où le Medef est présent, Royal défend l’individu et fait du progrès social une priorité.

En dénonçant la spéculation financière partout où c’est possible, en défendant l’emploi et en redonnant de la vigueur à la puissance publique, Ségolène Royal se place au-delà du consensus et réactive la bataille idéologique que beaucoup croyaient abandonnée à la droite. Le peuple ne peut renouer en confiance avec la politique que si celle-ci se bat pour eux.

Changement de méthode

Royal va plus loin, est plus claire, mais est aussi plus ambitieuse pour son projet.
En proposant un nouveau modèle social où chacun des acteurs économiques est responsabilisé, l’Etat, les entreprises et les individus, S.Royal pose les articulations nécessaires pour que tous les Français soient concernés par le changement de société. Ce rapport différent à la démocratie, cet équilibre recherché des rapports de force, est typique de sa différence avec les dirigeants traditionnels qui envoient du haut des propositions catégorielles vers le bas.

C’est donc l’expérience, le terrain, la preuve, la volonté de toujours repousser les résistances qui distingueront la candidature de Ségolène Royal. Nous savons, car elle l’a déjà fait, que cette responsable politique a conscience de vivre dans le monde (et non juste derrière ses fiches techno) et qu’elle n’hésitera pas à dépatouiller le vrai immobilisme et dénoncer, toujours plus en amont si nécessaire,  les réglementations internationales.
C’est une candidature que l’on a enthousiasme à porter car elle permet de renouer avec fierté avec 2 notions qui font notre identité de gauche : l’avant-gardisme et la primauté de l’intérêt général. C’est l’espoir d’une république apaisée, démocratique par les actes.

Relevons le défi avec Ségolène Royal en 2012 !

Sophie

Partager cet article

Repost 0
Published by Militants de l'Espoir à gauche - dans Les défis de 2012 ...
commenter cet article

commentaires

jeanne 11/04/2011 11:32



Je trouve cet article très clair et très complet.  "Remettre l'humain au coeur de toute décision politique" : sans doute la seule chose qui peut nous sauver d'un avenir asservi aux
puissances financières. Ségolène royal me redonne l'espoir qu'avec elle les choses changent enfin !



yvette ferrand 09/04/2011 18:38



comment pouvez vous laisser en lien sur ce blog celui de "fraternité royal" qui est tenu par Asse 42 alias Fabrice Blanc,maintenant ouvertement pro Marine Le Pen?



pleinsoleil 09/04/2011 18:04



Merci à Sophie pour ces argumentaires clairs et pertinents et qui mettent bien en lumière la grande sincérité de Ségolène Royal dans sa démarche politique. Bravo.



Tébio 09/04/2011 17:04



Merci Sophie,


Ce qui me plait, dans ton argumentaire, c'est l'importance, que tu réserves à l'opérationnalité et le tous ensemble.


Cette semaine, j'ai eu la chance de rencontrer, des chefs d'entreprises. Nous avons évoqué ensemble.


- Le recyclage des déchets 


- La main d'oeuvre, ainsi que la valeur ajoutée des séniors.


- La prise en charge de maladies professionnelles.


- La reconversion des salariés.


- Le savoir faire Français.


- Les modes d'apprentissages.


Il va sans dire, que j'avais ciblé les entreprises, qui se refusent de délocaliser.


Tout s'est passé à merveille.


Ce qui me fait penser, que chacun, à notre niveau, devons agir dans l'opérationnalité, garant de la réussite de Ségolène Royal.


Bon WE.


Tébio


 



L.M. ELORE 09/04/2011 10:30



Bonjour Sophie,


Merci. C'est un excellent article à diffuser largement.


C'est avec humour, que mon attention est retenue par ce que je considère vital chez les humains et la vie de l'humanité.


"les 3 piliers  l'économie, le social, l'environnement "  comme le dit Sophie?


 De mon point de vue, de la ménagère et de la bonne cause, c'est comme une bonne mayonnaise,  quelques tours de mains en bonne intelligence et c'est le miracle d'une bonne composition
durable ... et qui sait encore aujourd'hui, comment est née la composition du pain et ainsi de suite ... la vie continue  et si nous avançons avec elle, c'est elle la "maîtresse des
épices"... je pense que "Ségolène va plus loin clairement" car elle est dans le flux de la vie, l'humain au coeur de la pensée et de l'action opérationnelle, c'est-à-dire qui porte du
résultat bien sûr financier mais aussi des valeurs ajoutées qui vont au coeur de la progression humaniste qu i de tout temps a accompagné notre marche ... du vivre
ensemble. Gagnant ! L.M. ELORE 



Page D'accueil

  • : Militants de l'Espoir à gauche
  • Militants de l'Espoir à gauche
  • : Militants de l'Espoir à gauche réunit toutes celles et tous ceux qui soutiennent la ligne politique de Ségolène Royal pour une gauche démocratique, sociale, et écologique.
  • Contact

La fabrique AGIS !

dominique bertinotti (2)Dominique BERTINOTTI (75), Philippe ALLARD (75), Amale CHEBIB (75), Fabien SECHERRE (75), Françoise DEGOIS (75), Cyril CIBERT (86), Cécile FORTINEAU (23), christian CHOTARD (91), Eliane LEMAGNEN (64), esfand KHALAF (90), Laure BARGUILLET (87), Ahmed LAARAJ (30), Isabelle MALBERTI (75), Guy VERDIER (13012), catherine CANTAU (40), gilles CAILLET (91), Noëlle PLANCHAIS (56250), Gérard JABUT (69), Jocelyne BERDU (75), Jean-Pierre GUILBERT (75), Hélène MERMBERG, , Eric BRUN (63), Stéphanie SMANIOTTO,Eric CORNIER (33), Joelle FERAL, Gerard RAISER, Catherine RUBIO (33), Didier ANTONELLI, Nabil SANTO (75), Eliane LEMAGNEN (64), Céline LOOT, Pierre NSIMBA-DELEZAY (93), Marianne-Ségolène GINDREY (62), , Monique BONNIN (37), Jean-François THILLET (43), Jacqueline BOULET, Alain MAIRE (76), Caroline BERTRAN, Jacques MAZELLA (44), Christiane CHIROL, Rodrigue KOKOUENDO (77), Robert SIMON (75), francoise LALLIER (78), Sylvette GIRARD (28), claudine MOURET (41000), alban GUAY (37), roland ASTIER (38), mirella GOULOIS (62300), Michel CHARPENTIER (73), marie-neige PHILIPPE (44), Jean Jacques BAUGÉ (37), rachida MAZARIE (94), jacqueline LAKSANDER (2), pierrette LARDREAU (19100), martial LEHOUX (24), Rene PHILIPPEAU (91), Jean-Pierre HERY (2), Christine MALCOR (91), Jean KOMOROWSKI (33), , , Patricia VAN HALUIDYN (86), Claude BILLARDON (75), J-RAYMOND MAGUEUR (29), Claire CLAUDE (49), David VIEILLE, Laetitia DE WARREN (69), Georges RAULT (35), Michel CHATAIGNER (76), Chantal DEPUERS (6), YOLANDE PAVAN (93270), Maïté CAZAUX (33), Colette CHARBONNE (31), Hiroko KOMORI (75), M.J. SINAT (77), France-Marie NESPO-BIAIS (78000), Elisabeth HUSSON (75), Martine TREGRET (91), Andrée & Marie-Paule AUFAURE (3), Bernard JANODET (69), Yves FRUCHON (69), christiane NOUGARET (30), véronique SAINT-PAUL (75020), Marie-Noëlle VIBERT (94), Annick LE ROY (91), micheline HAREL (75), francoise QUELIN (77), jean baptiste TROUPLIN (75020), Elisabeth ARNAUD (33), Jean BRUNEL (13), Maryse MARTIN (17), Jacques ERNEST (92), Maurice BUTTIN (75015), Alain DRONEAUD (72430), Norel Houda AUMONT-GHÉDIR (75), Vanessa BAUDAT SLIMANI (45), CLAUDE TARRIERE (92500), Gérard PARCOT (91), FRANCK DAGORNE (56890), Ariane MATHIEU (77), Philippe POIGNANT (50), , Nadine AMIEL (75), Bernard FERRÉ (78), José THIOLLET (86), jerome DOUADY (38), Marcel AMIEL (75), arsene BOUTERFA (93500), sylvie SAINT PIERRE (95100), , Aurélien LONGÉ-LÉTANG (86), Fabrice BERARDI (13), Hubert TERRIGHI (47), Martine LEBRUN (94130), jean BURNELEAU (85), Marie FARRET (16), Janine CRESPIN (75013), sandrine PIERRON (86), cartier FLAVIEN (86), Dominique MENNESSON (94), Pierre BRUSSELLE (94), Eric DUCROS (86), , Romain ZARKA (75), Brigitte BEAUMANOIR (95), Olivier SALVANO-LUBESPÈRE (75), francoise ROZAN (12), Francine GILBERT REULIER (92), Christian AGON (75003), alain PIQUET (76), Laetitia CHEVROT (63), CHRISTIANE GOMEZ (86), Marc BONNICHON (33), Joëlle DE CORTE (17), Nadjet BOUCHIKHI (13), Yves FRUCHON (69), maryleine SIGRIST (5), Françoise CLEOSTRATE (34), Sébastien COUDRY (25), nicolas METIVIER (86), pierre HUYARD (17), Cécile GUILBERT (63), Bonaventure MBAYA (91), Bernard JANODET (69), Régis COTTET (86), martial LEHOUX (24), anthony ROUSSEAU (86), jean claude MAURIN (30), Jean-Claude CHEBROU (63), bruno OLIVIER (78), Jean-François VIONNET (26), ...

Pour rejoindre la fabrique socialiste AGIS : link