Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 juin 2012 5 15 /06 /juin /2012 14:44

sans-titre-copie-3.pngLa droite n’y pensait pas, même pas en rêve, Olivier Falorni lui ouvre aujourd’hui l’espoir. La Rochelle peut basculer à droite dimanche.

En maintenant sa candidature au deuxième tour contre la règle républicaine qui veut le désistement des candidats de gauche au profit du candidat arrivé en tête, Olivier Falorni offre à la droite la possibilité de prendre sa revanche dimanche contre la candidate de la gauche : Ségolène Royal.

Ségolène Royal représente en effet pour la droite locale la femme à abattre. C’est elle qui en 2004 avait réussi à s’emparer de la région.Terre de l’ancien premier ministre Jean-Pierre Raffarin, président du Conseil régional de 1988 à 2002, Ségolène Royal bat la candidate de la droite. Elle est largement réélue en 2010 avec 60.61% contre Dominique Bussereau, secrétaire d’Etat aux transports de Nicolas Sarkozy.

Autant dire que la candidature d’Olivier Falorni offre une opportunité exceptionnelle à la droite de prendre sa revanche contre la candidate socialiste.  Dominique Bussereau a d’ailleurs publiquement apporté son soutien à Olivier Falorni, précisant clairement :  « Ce n'est pas une affaire politique, c'est une affaire de personnes ».

Olivier Falorni peut donc compter sur les voix de la droite. Ce qui rend la tâche particulièrement difficile à Ségolène Royal : avec 24% des voix pour Nicolas Sarkozy et 11% pour Marine Le Pen, au premier tour de l’élection présidentielle, la droite tient en grande partie la victoire de dimanche. Il suffit à Olivier Falorni de trouver les 15% à gauche complémentaires, avec quelques complicités revanchardes à gauche, et c’est la victoire.

Le défi lancé par la droite, qui tient en otage Olivier Falorni, rend la tâche difficile à gauche. Ségolène Royal bénéficie d’une mobilisation exceptionnelle. Toutes les grandes voix de la gauche se sont déplacées à La Rochelle ou ont appelé au rassemblement de la gauche pour faire élire Ségolène Royal. Martine Aubry a fermement demandé à Olivier Farloni de se retirer : «Quand on est de gauche, on ne va pas essayer de battre une camarade, et qui plus est celle-ci, avec les voix de la droite, c'est insupportable». Mais Olivier Falorni défie la Première secrétaire du PS avec le maintien de sa candidature.

La bataille est loin d’être gagnée dimanche pour la gauche. La gauche aura montré au moins son unité, la gauche est rassemblée pour soutenir Ségolène Royal. Dimanche le choix est maintenant clair : le bulletin de vote pour Olivier Falorni c’est une voix pour la droite.

Reste toutefois deux inconnues : les électeurs de droite vont-ils accepter de se laisser prendre par ce stratagème en votant pour un ancien apparatchik du Parti socialiste et les électeurs de gauche vont-ils voter pour un candidat rejeté par tous les partis de gauche ?

Philippe Allard

Partager cet article

Repost 0
Published by Militants de l'Espoir à gauche - dans Parti socialiste
commenter cet article

commentaires

indigné 19/06/2012 23:04


Le "magicien" mène son camp à la baguette !


[Hollande] a joué fin en ne se salissant pas les mains pour devoir lui même sanctionner les "indélicats" candidats en poste, laissant les urnes faire le travail ! [Hollande] a été
visionnaire en organisant le simulacre de sauvetage du soldat Royal, sachant que les électeurs de droite feraient le ménage sans qu'il n'en soit inquiété !


[Hollande] se pose à présent en leader des nations endettées afin d'avoir la considération et le soutien de l'ensemble des peuples en difficulté, et de se positionner sous l'apparence
d'un "Robin des bois" face à une Allemagne exigeante !


Mais, combien de lapins va t il encore nous sortir de son chapeau avant que ses petits tours de magie et ses "gesticulations" finissent par lasser ?

Rodolphe DUMOUCH 19/06/2012 22:17


Le peuple et les électeurs ne veulent pas de la Cruche parachutée et toutes vos contorsions pseudo-intellectuelles, pour démontrer l'indémontrable, ne changeront rien !


Je crois que ce message ridicule (Falorni est de "droite", c'est un "traître", c'est le complot des méssant machos) et cette analyse politique grotesque montrent toute l'arrogance des faux
intellectuels parigos bobos face à une légitime jacquerie politique. Il suffit de voir la liste des soutien à Royal, que des précieuses ridicules de la gauche caviar, des cinéastes bobos et des
faux intellectuels bien-pensants.


Non à vos parachutage, non aux oukazes des chefaillons de la rue Solférino qui se croient au-dessus des électeurs ! Nous, les cul-terreux, n'en voulons plus.


Les commentaires de l'article sont du même acabit. Aller jusqu'à mobiliser les flics (et la police scientifique) pour une grotesque affaire d'affiche relève de la débilité. Les flics n'ont que ça
à foutre, au lieu de s'occuper de la vraie sécurité ?! A vomir de voir tout ce gaspillage de moyens pour une greluche incompétente qui chiale à chaque fois qu'elle se prend une pâtée méritée !
Même les gros guignols arrogants de l'UMP n'auraient pas osé !


Tout montre que le PS a gardé toutes les pratiques les plus détestables de népotisme, de copinage et d'arbitraire dont il prétendait nous débarrasser en virant Sarkozy. 


Autre détail croustillant : la Royale a été claquée par un enseignant. Bien mérité pour une cruchasse inculte qui crache sur les enseignants ! Mais je sais qu'ici, les pédants parisianistes
bien-pensants partagent ce mépris (très néolibéral au demeurant, comme Delanoë) pour les enseignants. Je les emmerde, profond.Le verdict des urnes aussi.

mort de rire 15/06/2012 23:45


Le Watergate de l'affichette ou Royal péte un cable mais le ridicule ne tue pas ! 


 Ici ! Ici ! C'est Falorni." Ségolène Royal, candidate PS aux législatives en Charente-Maritime, a retrouvé jeudi soir sur la porte de son domicile, à La
Rochelle, une affiche de campagne de son adversaire. Elle a déposé plainte pour "pose d'une affiche menaçante", vendredi 15 juin à la mi-journée, et dénoncé "une intrusion
intolérable sur un domicile privé". "Tous les habitants et riverains étaient très choqués, parce que ce sont des méthodes de voyou", a déclaré Ségolène Royal,
en visant le candidat socialiste dissident, Olivier Falorni.


"Ce sont des méthodes qui ne sont pas acceptables (…). On voit que mon adversaire est prêt à tout pour gagner à n'importe quelle condition. Il va chercher des voix de droite et d'extrême
droite, et maintenant il est prêt à tous les gestes, même agressifs, a dénoncé Ségolène Royal. Il ne faut pas laisser faire ça, il faut que La Rochelle rejette ce type de
comportements et ce type de méthodes qui sont brutales, indignes et irrespectueuses."


Des policiers, notamment de la police scientifique, se sont déplacés jeudi soir pour opérer des constats et des relevés. La porte de l'appartement voisin de celui de Ségolène Royal a aussi reçu
des éclaboussures de sauce tomate. Interrogée sur l'éventualité que ce soit "une mauvaise blague", la présidente de la région Poitou-Charentes a rétorqué
: "C'est ce que l'enquête démontrera." 


Mais où est l' intrusion puisque l' affichette est située au dehors de son domicile et la méthode si elle est " irrespectueuse " elle n' est pas " brutale ". Elle est bien plus brutale avec ses contradicteurs lorsqu' elle siégait au Conseil
Général du Poitou Charentes avant de ses promenades électorales.


Le "Watergate de l'affichette" :


Pour sa part, Olivier Falorni, contacté par Sud ouest a indiqué vendredi après-midi préférer "rire" de cette histoire. "On a découvert un nouveau Watergate, le Watergate de
l'affichette", a-t-il déclaré au quotidien régional. 


"Ségolène Royal développe une nouvelle stratégie : la victimitude", a poursuivi le candidat socialiste dissident. Il a également appelé "chacun à ne pas
tomber, ni dans le piège de la manipulation, ni dans celui de la provocation".


On connaissait le coup du parapluie bulgare, mais pas de l' affichette qui rend folle.

Imbert Josette 15/06/2012 22:26


J'ai envoyé moult messages à des amis(es) et tous et toutes sont scandalisées de l'attitude de VT ( VA-t-en!)qui devrait se cacher.Que ne suis-je Corneille pour écrire:


"Puisse tous tes tes voisins ensemble conjurésSaper tes fondements encor mal assurés!'(qui sait ce que FH en tirera comme
conclusion..)Et si ce n'est assez de toute la FranceQue l'orient à l'Occident s'allie..;


Que le courroux du ciel allumé par mes voeux


Fasse pleuvoir sur elle un déluge de feux"


Honte sur VT et Falorni, ce félon qui sera , s'il est élu; obligé de sièger avec la droite!


Moi seule en être cause et mourir de plaisir"Et HONTE à Jospin qui a sa part de responsabilité dans cet imbroglio.Ohé, Sylviane, et la
sororité??

Tricoire 15/06/2012 21:59


Le domicile de Ségolène Royal placardé pendant la nuit, info  par BFMTV le
média acquis à Ségolène Royal".


Alors qu'un second sondage BVA de ce vendredi la donne perdante face à son
rival Olivier Falorni, Ségolène Royal a eu la surprise de retrouver la porte de son domicile placardé du message suivant : "ici ! Ici ! C'est Falorni.'


1 ) cette domicialiation est bidon et on peut se demander qui à réellement placardé ces affiches, lorsque l' on sait que Ségolène a la facheuse habitude de se victimiser, comme ses trois
cambriolges  imputés a tort Sarkozy.


Lorsqu' elle est coincée et elle se victimise sans preuve car les voleurs retrouvés n' avaient aucun lien avec le pouvoir !!! 


2 ) la jurisprudence de la Cour de cassation était constante : elle a invalidé des inscriptions électorales au motif qu'il ne suffisait pas de posséder un domicile dans la ville
concernée, mais qu'il convenait d'y habiter effectivement. D'autant plus que le Code électoral stipule que cette résidence effective doit dater d'au moins six mois.


3 ) un décision sympa ne l' a pas condamné, mais elle recommence son scénario du vilain qui veut la déstabiliser dans sa haute mission auprés des rochelais.


Ségo, change un peu tes grosses ruses !!!!

Page D'accueil

  • : Militants de l'Espoir à gauche
  • Militants de l'Espoir à gauche
  • : Militants de l'Espoir à gauche réunit toutes celles et tous ceux qui soutiennent la ligne politique de Ségolène Royal pour une gauche démocratique, sociale, et écologique.
  • Contact

La fabrique AGIS !

dominique bertinotti (2)Dominique BERTINOTTI (75), Philippe ALLARD (75), Amale CHEBIB (75), Fabien SECHERRE (75), Françoise DEGOIS (75), Cyril CIBERT (86), Cécile FORTINEAU (23), christian CHOTARD (91), Eliane LEMAGNEN (64), esfand KHALAF (90), Laure BARGUILLET (87), Ahmed LAARAJ (30), Isabelle MALBERTI (75), Guy VERDIER (13012), catherine CANTAU (40), gilles CAILLET (91), Noëlle PLANCHAIS (56250), Gérard JABUT (69), Jocelyne BERDU (75), Jean-Pierre GUILBERT (75), Hélène MERMBERG, , Eric BRUN (63), Stéphanie SMANIOTTO,Eric CORNIER (33), Joelle FERAL, Gerard RAISER, Catherine RUBIO (33), Didier ANTONELLI, Nabil SANTO (75), Eliane LEMAGNEN (64), Céline LOOT, Pierre NSIMBA-DELEZAY (93), Marianne-Ségolène GINDREY (62), , Monique BONNIN (37), Jean-François THILLET (43), Jacqueline BOULET, Alain MAIRE (76), Caroline BERTRAN, Jacques MAZELLA (44), Christiane CHIROL, Rodrigue KOKOUENDO (77), Robert SIMON (75), francoise LALLIER (78), Sylvette GIRARD (28), claudine MOURET (41000), alban GUAY (37), roland ASTIER (38), mirella GOULOIS (62300), Michel CHARPENTIER (73), marie-neige PHILIPPE (44), Jean Jacques BAUGÉ (37), rachida MAZARIE (94), jacqueline LAKSANDER (2), pierrette LARDREAU (19100), martial LEHOUX (24), Rene PHILIPPEAU (91), Jean-Pierre HERY (2), Christine MALCOR (91), Jean KOMOROWSKI (33), , , Patricia VAN HALUIDYN (86), Claude BILLARDON (75), J-RAYMOND MAGUEUR (29), Claire CLAUDE (49), David VIEILLE, Laetitia DE WARREN (69), Georges RAULT (35), Michel CHATAIGNER (76), Chantal DEPUERS (6), YOLANDE PAVAN (93270), Maïté CAZAUX (33), Colette CHARBONNE (31), Hiroko KOMORI (75), M.J. SINAT (77), France-Marie NESPO-BIAIS (78000), Elisabeth HUSSON (75), Martine TREGRET (91), Andrée & Marie-Paule AUFAURE (3), Bernard JANODET (69), Yves FRUCHON (69), christiane NOUGARET (30), véronique SAINT-PAUL (75020), Marie-Noëlle VIBERT (94), Annick LE ROY (91), micheline HAREL (75), francoise QUELIN (77), jean baptiste TROUPLIN (75020), Elisabeth ARNAUD (33), Jean BRUNEL (13), Maryse MARTIN (17), Jacques ERNEST (92), Maurice BUTTIN (75015), Alain DRONEAUD (72430), Norel Houda AUMONT-GHÉDIR (75), Vanessa BAUDAT SLIMANI (45), CLAUDE TARRIERE (92500), Gérard PARCOT (91), FRANCK DAGORNE (56890), Ariane MATHIEU (77), Philippe POIGNANT (50), , Nadine AMIEL (75), Bernard FERRÉ (78), José THIOLLET (86), jerome DOUADY (38), Marcel AMIEL (75), arsene BOUTERFA (93500), sylvie SAINT PIERRE (95100), , Aurélien LONGÉ-LÉTANG (86), Fabrice BERARDI (13), Hubert TERRIGHI (47), Martine LEBRUN (94130), jean BURNELEAU (85), Marie FARRET (16), Janine CRESPIN (75013), sandrine PIERRON (86), cartier FLAVIEN (86), Dominique MENNESSON (94), Pierre BRUSSELLE (94), Eric DUCROS (86), , Romain ZARKA (75), Brigitte BEAUMANOIR (95), Olivier SALVANO-LUBESPÈRE (75), francoise ROZAN (12), Francine GILBERT REULIER (92), Christian AGON (75003), alain PIQUET (76), Laetitia CHEVROT (63), CHRISTIANE GOMEZ (86), Marc BONNICHON (33), Joëlle DE CORTE (17), Nadjet BOUCHIKHI (13), Yves FRUCHON (69), maryleine SIGRIST (5), Françoise CLEOSTRATE (34), Sébastien COUDRY (25), nicolas METIVIER (86), pierre HUYARD (17), Cécile GUILBERT (63), Bonaventure MBAYA (91), Bernard JANODET (69), Régis COTTET (86), martial LEHOUX (24), anthony ROUSSEAU (86), jean claude MAURIN (30), Jean-Claude CHEBROU (63), bruno OLIVIER (78), Jean-François VIONNET (26), ...

Pour rejoindre la fabrique socialiste AGIS : link