Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 janvier 2011 6 29 /01 /janvier /2011 19:47

segovilleneuve.jpg

Ségolène Royal à son arrivée devant le local de l'association Arc-en-Ciel à la Villeneuve (GreNews.com)

Ségolène Royal, lors de sa visite à Grenoble, a été suivie toute la journée par des élèves du lycée Mounier du quartier de la Villeneuve qui marquaient leur présence par de grandes bannières blanches contre la rénovation de leur lycée, qui selon eux risquaient de se traduire par la fermeture de classes et la dispersion des élèves dans les lycées voisins. Ségolène Royal n’a pas été la seule, et de façon générale, les « Mounier » étaient très présents aux Etats Généraux du Renouveau à la MC2 et à ses abords, marquant les marches menant au bâtiment de cœurs rouges et de « Mounier », ou improvisant une chorégraphie sur « Waka Waka (This Time for Africa) » de Shakira.

Les « Mounier » étaient présents au marché de l’Abbaye, avec Ségolène Royal et Céline Deslattes, leur grand bannière déployée juste derrière elles ; ils étaient à l’entrée du local de l’association Arc-en-Ciel à la Villeneuve, et ils étaient aussi aux questions/réponses du débat entre Ségolène Royal et Dominique de Villepin (voir Visite de Ségolène Royal à Grenoble hier : soutien à une candidate aux cantonales, visite aux habitants et aux jeunes de la Villeneuve, Etats Généraux du Renouveau).

Mounier.jpg

À l’entrée du local de l’association Arc-en-ciel de la Villeneuve, ils faisaient un petit piquet joyeux, avec une bannière « Mounier ne perdons pas une 2nde » : en effet, la rénovation devait à l’origine se traduire par la fermeture des classes de seconde et de BTS à la rentrée 2011 pour permettre, officiellement, la rénovation. « On est encore là ! On est encore là. », se sont exclamées en riant les lycéennes du piquet qui soutenaient la bannière.

Puis Ségolène Royal est entrée dans le local de l’association Arc-en-Ciel pour prendre le thé. Dans la foule qui bruissait du fait de sa présence, on a entendu une femme, admirative, s’exclamer : « Elle est magnifique ! Elle est belle ! ». Ségolène a alors été interrogée sur quoi faire pour le lycée Mounier. Ce qui tombait bien pour une présidente de région qui a la charge des bâtiments des lycées, et pour une ancienne ministre déléguée à l’Enseignement scolaire…

Contrairement à ce que l’auteur de la vidéo écrit, Ségolène Royal n’a rien « appris à l’élève Queyranne », et elle n’a nullement soutenu un « combat contre Jean-Jack Queyranne », deux thèses qui sont d’ailleurs démenties par le contenu même de la vidéo, qui demeure très intéressant en lui-même : Ségolène Royal connaît bien Jean-Jack Queyranne, qui soutient sa démarche, et cette proximité permet à Ségolène Royal de lui téléphoner pour discuter de problèmes comme celui du lycée Mounier.

rdlpatate.gif

"Ensemble TOUT devient possible" disait Sarkozy en 2007 : pourquoi le lycée Mounier risque-t-il de fermer? Parce que Sarkozy et son petit camarade Chatel suppriment 16 000 postes d'enseignants à la rentrée 2011. Pourquoi Sarkozy supprime-t-il des postes d'enseignants? Parce que les enseignants ont "un bac L", donc sont "mauvais", "cons", ou "pauvres" (coucou maman!), ou les 3 à la fois, et que "le lycée est pourri". D'ailleurs, il y aura bien assez d'enseignants après les suppressions de postes, vu que "28% des élèves redoublent" et que "ça doit devenir une exception". Sarkozy le dit, donc c'est fait! Puisqu'on vous dit que TOUT est possible! (dessin de Martin Vidberg)

De plus, c’est mal connaître Ségolène Royal, présidente de la Région Poitou-Charentes, que de penser qu’elle puisse donner des leçons ou lutter contre un autre président de Conseil régional socialiste, un président qui la soutient de surcroît, alors que la candidate aux primaires prône l’unité du parti : Ségolène Royal a été très claire, pour elle, la rénovation des bâtiments du lycée va trouver une solution au niveau de la région Rhône-Alpes et de son président, et le seul problème maintenant, c’est le maintien de l’équipe pédagogique, qui est du ressort du ministre de l’Education nationale, Luc Chatel, qui veut supprimer 16 000 postes d’enseignants à la rentrée scolaire prochaine.

En 2011 et en 2012, la leçon devra être donnée à l’élève Sarkozy et son petit camarade Luc Chatel, pas à Jean-Jack Queyranne !

Frédérick Moulin

 


envoyé par mounierpamplemousse


Danielle Mingone : nous sommes ravis de bous avoir avec nous, et de pouvoir dire aussi que la démocratie, c’est le maintien d’un lycée sur son territoire…

Ségolène Royal, enjouée : ah ! Le lycée !

Danielle Mingone : … le territoire du quartier Sud, le maintien du lycée Mounier, c’est aussi pour ça que nous nous battons, pour qu’il soit reconstruit sur site, sans redéploiement de son personnel et des élèves. Nous vous remercions d’être venue et de nous avoir entendue. Je suis Danielle Mingone, conseillère principale d’éducation du lycée.

Ségolène Royal : alors, sur le lycée … (Applaudissement, acclamations) … alors un mot peut-être sur le lycée dont j’ai rencontré avec Michel [Destot, maire de Grenoble, NdlR] à l’instant les élèves et la communauté éducative, et puis j’ai eu Jean-Jack Queyranne au téléphone encore ce matin. Moi ce que je voudrais, c’est d’abord vous apporter la garantie du président de la région sur son attachement à l’éducation nationale et à tout ce qui fait la réussite des jeunes.

Et comme il me le disait, comme le rappelait aussi Michel Destot à l’instant, c’est vrai que ce lycée est un lycée exemplaire, je crois qu’on peut le dire, parce qu’il a réussi la mixité sociale, et avec cette bataille pour la mixité sociale, grâce à la qualité de l’équipe pédagogique, il a réussi à avoir des résultats scolaires très bons. Donc moi je ne peux que me réjouir, on se réjouit tous quand on est socialiste et quand on est attaché à l’éducation, de voir des hommes et des femmes et des élèves qui se battent pour leur lycée, qui se battent pour l’éducation, qui ont envie de travailler, et je trouve que ces combats-là sont des combats positifs.

Sego-2.jpg

Ségolène Royal pendant son allocution sur le lycée Mounier dans les locaux de l'association Arc-en-Ciel : à gauche, Céline Deslattes, candidate PS aux cantonales, soutenue le matin par Ségolène Royal au marché de l'Abbaye, et Michel Destot, député-maire de Grenoble

Maintenant, il y a un certain nombre de contraintes physiques, puisque c’est vrai que ce lycée est en mauvais état, qu’il y a des problèmes de sécurité. Mais je crois qu’il y a eu aussi un rapport de médiation, qui a je crois posé des bases justes, et qui consisterait à faire en sorte que les travaux puissent commencer par tranches, là c’est une présidente de région qui vous parle, donc j’ai eu les mêmes difficultés quand il faut rénover les lycées, il faut déplacer les élèves à l’intérieur du lycée, c’est un peu compliqué, il y a des lycées en chantier où on continue à enseigner, etc., et je pense que le rapport de la médiation va dans la bonne direction, c’est-à-dire qu’on peut très bien maintenir le lycée, commencer les travaux par tranches, c’est-à-dire maintenir le lycée, maintenir l’équipe pédagogique, et entamer un processus de travaux par tranches, qui permettra à la fois de maintenir le lycée, mais en même temps de garantir la sécurité des élèves et des équipes pédagogiques.

Donc j’espère que votre combat sera victorieux et va déboucher sur ce que vous souhaitez, parce que des combats pour l’éducation, eh bien sachez que les socialistes les soutiennent, et je suis sûr que Jean-Jack Queyranne, que j’avais à l’instant au téléphone et qui est favorable aussi à la [perspective] de la solution de médiation, saura trouver les mots auprès du ministère de l’Education nationale !

Parce que c’est maintenant vers le recteur qu’il faut que vous vous dirigiez pour que la région, qui va investir matériellement sur les travaux, puisse obtenir de la part du rectorat et donc du ministère de l’Education nationale, le maintien de l’équipe pédagogique sur place au lycée Mounier, voilà. Bon courage pour votre combat !

Les habitants réunis présents : merci ! (Applaudissements)

Partager cet article

Repost 0
Published by Militants de l'Espoir à gauche - dans Actualité
commenter cet article

commentaires

Tébio 30/01/2011 12:49



Bonjour à Tous,


Un bref historique s'impose, lorsque l'on évoque Céline Deslattes. Motion E. Introduite, tardivement, elle a souhaité rejoindre le mouvement DA, tout comme son copain Emmanuel Schumatcher.


Objectif: Le pouvoir! Afin de bien signifier leurs volontés, ils se sont engagés dans la campagne des régionales, aux côtés de Vincent Peillon. Le tout a produit ses effets.


Suite à cette totale cacophonie, DA s'est démantelé. Néanmoins, le 38 mérite mieux. L'entente entre membres s'est révélée sereine.


Alors dixit Céline Deslattes " La motion E, c'est dépassé, comme Ségolène Royal"


Vous pensez bien, qu'elle m'a évitée...


Au passage, j'ai pu observer le nombre de ses affiches à terre!


Mon sondage révèle que 80% des personnes jeunes, adultes, et personnes âgées étaient Ségolènistes. C'est fou! Mais si j'avais eu des badges, j'aurais pu faire... un sacré chiffre d'affaires!
J'étais la seule à l'afficher. Ce qui n'a pas échappé, à l'oeil vigilant de Ségolène Royal.


Bonne journée!


Tébio



Tébio 29/01/2011 23:00



Pardonnez-moi! J'ai mal lu, j'attends mes nouvelles lunettes! Désolée Tébio



Tébio 29/01/2011 22:57



Comme promis,


Mon petit écrit va vous être transmis demain.


La rectification qui s'impose: Ce n'est pas le lycée Monnier, mais le lycée Mounier.


A demain.


Tébio



Page D'accueil

  • : Militants de l'Espoir à gauche
  • Militants de l'Espoir à gauche
  • : Militants de l'Espoir à gauche réunit toutes celles et tous ceux qui soutiennent la ligne politique de Ségolène Royal pour une gauche démocratique, sociale, et écologique.
  • Contact

La fabrique AGIS !

dominique bertinotti (2)Dominique BERTINOTTI (75), Philippe ALLARD (75), Amale CHEBIB (75), Fabien SECHERRE (75), Françoise DEGOIS (75), Cyril CIBERT (86), Cécile FORTINEAU (23), christian CHOTARD (91), Eliane LEMAGNEN (64), esfand KHALAF (90), Laure BARGUILLET (87), Ahmed LAARAJ (30), Isabelle MALBERTI (75), Guy VERDIER (13012), catherine CANTAU (40), gilles CAILLET (91), Noëlle PLANCHAIS (56250), Gérard JABUT (69), Jocelyne BERDU (75), Jean-Pierre GUILBERT (75), Hélène MERMBERG, , Eric BRUN (63), Stéphanie SMANIOTTO,Eric CORNIER (33), Joelle FERAL, Gerard RAISER, Catherine RUBIO (33), Didier ANTONELLI, Nabil SANTO (75), Eliane LEMAGNEN (64), Céline LOOT, Pierre NSIMBA-DELEZAY (93), Marianne-Ségolène GINDREY (62), , Monique BONNIN (37), Jean-François THILLET (43), Jacqueline BOULET, Alain MAIRE (76), Caroline BERTRAN, Jacques MAZELLA (44), Christiane CHIROL, Rodrigue KOKOUENDO (77), Robert SIMON (75), francoise LALLIER (78), Sylvette GIRARD (28), claudine MOURET (41000), alban GUAY (37), roland ASTIER (38), mirella GOULOIS (62300), Michel CHARPENTIER (73), marie-neige PHILIPPE (44), Jean Jacques BAUGÉ (37), rachida MAZARIE (94), jacqueline LAKSANDER (2), pierrette LARDREAU (19100), martial LEHOUX (24), Rene PHILIPPEAU (91), Jean-Pierre HERY (2), Christine MALCOR (91), Jean KOMOROWSKI (33), , , Patricia VAN HALUIDYN (86), Claude BILLARDON (75), J-RAYMOND MAGUEUR (29), Claire CLAUDE (49), David VIEILLE, Laetitia DE WARREN (69), Georges RAULT (35), Michel CHATAIGNER (76), Chantal DEPUERS (6), YOLANDE PAVAN (93270), Maïté CAZAUX (33), Colette CHARBONNE (31), Hiroko KOMORI (75), M.J. SINAT (77), France-Marie NESPO-BIAIS (78000), Elisabeth HUSSON (75), Martine TREGRET (91), Andrée & Marie-Paule AUFAURE (3), Bernard JANODET (69), Yves FRUCHON (69), christiane NOUGARET (30), véronique SAINT-PAUL (75020), Marie-Noëlle VIBERT (94), Annick LE ROY (91), micheline HAREL (75), francoise QUELIN (77), jean baptiste TROUPLIN (75020), Elisabeth ARNAUD (33), Jean BRUNEL (13), Maryse MARTIN (17), Jacques ERNEST (92), Maurice BUTTIN (75015), Alain DRONEAUD (72430), Norel Houda AUMONT-GHÉDIR (75), Vanessa BAUDAT SLIMANI (45), CLAUDE TARRIERE (92500), Gérard PARCOT (91), FRANCK DAGORNE (56890), Ariane MATHIEU (77), Philippe POIGNANT (50), , Nadine AMIEL (75), Bernard FERRÉ (78), José THIOLLET (86), jerome DOUADY (38), Marcel AMIEL (75), arsene BOUTERFA (93500), sylvie SAINT PIERRE (95100), , Aurélien LONGÉ-LÉTANG (86), Fabrice BERARDI (13), Hubert TERRIGHI (47), Martine LEBRUN (94130), jean BURNELEAU (85), Marie FARRET (16), Janine CRESPIN (75013), sandrine PIERRON (86), cartier FLAVIEN (86), Dominique MENNESSON (94), Pierre BRUSSELLE (94), Eric DUCROS (86), , Romain ZARKA (75), Brigitte BEAUMANOIR (95), Olivier SALVANO-LUBESPÈRE (75), francoise ROZAN (12), Francine GILBERT REULIER (92), Christian AGON (75003), alain PIQUET (76), Laetitia CHEVROT (63), CHRISTIANE GOMEZ (86), Marc BONNICHON (33), Joëlle DE CORTE (17), Nadjet BOUCHIKHI (13), Yves FRUCHON (69), maryleine SIGRIST (5), Françoise CLEOSTRATE (34), Sébastien COUDRY (25), nicolas METIVIER (86), pierre HUYARD (17), Cécile GUILBERT (63), Bonaventure MBAYA (91), Bernard JANODET (69), Régis COTTET (86), martial LEHOUX (24), anthony ROUSSEAU (86), jean claude MAURIN (30), Jean-Claude CHEBROU (63), bruno OLIVIER (78), Jean-François VIONNET (26), ...

Pour rejoindre la fabrique socialiste AGIS : link