Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 mars 2011 1 28 /03 /mars /2011 07:47

 

Jade-3.jpg

Jade Dousselin, Secrétaire fédérale des Jeunes Socialistes (MJS) de la Vienne

Dès hier soir, un enseignement du second tour, la très grand porosité entre les votes FN et les votes UMP étaient soulignée à la fois par Jean-François Macaire, premier vice-président du Conseil régional et Premier secrétaire fédéral de Parti socialiste de la Vienne, et Jade Dousselin, secrétaire fédérale de la Vienne des Jeunes Socialiste (MJS), devant la caméra de Scopitone86.

Une porosité du vote FN du premier tour vers le vote UMP du second tour, mais aussi, ce qui est un peu plus nouveau, du vote UMP du premier tour vers le vote FN du second tour, ce dernier mouvement étant fortement facilité par les dérapages de Sarkozy et des ses ministres sur la Sécurité, l’immigration ou l’islam, par exemple. Et plus le président Sarkozy persiste, plus la situation s’aggrave.

Ainsi, à Couhé, le « divers droite » André Sénecheau, qui avait obtenu 40,46% des suffrages au premier tour, l’a emporté face à son adversaire socialiste Joël Péninon, avec 51,08% des voix au second tour, bénéficiant d’un report quasi-total des voix de FN en sa faveur (12,91% des voix du premier tour, dans un contexte où la participation a augmenté de moins de 4 points, à 54,10% des inscrits au second tour, une hausse qui s’est partagée à 55% pour la gauche, et à 45% pour la droite.

À l’inverse, à Châtellerault-Sud, le FN Eric Audebert, qui avait obtenu 20,81% des suffrages au premier tour face au socialiste Christian Michaud (36,34%), a recueilli 33,80% des voix au second tour, bénéficiant du report intégral des voix de l’UMP Alain Lepore, qui n’avait pas donné de consigne de vote et avait obtenu 13,36% des suffrages au premier tour. La participation a progressé de 5,6 points à 42,97% entre les deux tours, soient 598 voix, +274 voix pour la gauche, et +324 voix pour le FN bénéficiant des voix UMP.


Gerard-Barc-2.jpg

Gérard Barc : "Et les gens déçus, écœurés de la manière dont ils sont traités, c’est 1) les abstentionnistes et c’est 2) le Front national"

Gérard Barc, le chef de file de la gauche et des socialistes au Conseil général de la Vienne nous livre son analyse :

« L’espoir que j’avais, c’était qu’il y ait un sursaut de participation au deuxième tour, et compte tenu de l’ambiance nationale où tout le monde vomit Sarkozy, je pensais que ça nous serait profitable.

Et en fait, c’est là l’erreur, l’écœurement des Français a été profitable au Front national et à l’abstention. Et les gens déçus, écœurés de la manière dont ils sont traités, c’est les abstentionnistes et c’est le Front national, et nous n’en avons pas profité, ce qui est inquiétant. »

Frédérick Moulin

 


Jean-François Macaire (à 4 minutes 10 secondes) par scopitone86


 

Retranscription par MEAG avec SR / F.M. (à 4 minutes 10 secondes) 

Alors, il y a un point d’inquiétude, qui mérite peut-être d’être analysé peut-être un peu plus maintenant, c’est le comportement des électeurs de l’UMP par rapport au Front national, et du Front national par rapport à l’UMP.

Moi, la première lecture que je fais pour le moment, c’est que, notamment à Couhé, c’est qu’il est clair que sans les voix du Front national, le candidat de l’UMP ne passe pas. Donc il y a, de fait, aujourd’hui, je pense qu’on peut dire ça un petit peu partout, il y a eu un report des voix du Front national sur l’UMP, qui est sans doute lié à la dérive de l’UMP sur les thèmes du Front national. Donc il y a ce constat.

Mais le constat, il marche dans le sens contraire, et ça c’est peut-être un petit peu nouveau pour nous, puisque jusqu’à présent on n’avait pas remarqué, ou peut-être assez rarement remarqué, mais quand on a dit qu’on voulait un Front républicain, eh bien à Châtellerault-Sud, ce n’est pas le Front républicain, puisque le candidat du Front national augmente très fortement ses voix, et il récupère, alors, moi je demande encore quelques minutes pour vérifier tout ça, mais la première analyse, il récupère les voix de l’UMP.


JF-Macaire-2.jpg

Jean-François Macaire

Ce qui veut dire que non seulement il n’y a pas de Front républicain, mais qu’il y a un report des voix de l’UMP sur le Front national. Donc je crois que ça, c’est un enseignement à méditer pour les prochaines échéances.

Parce qu’on voit que ce mélange des genres, ces thématiques agitées par le président Sarkozy sur les questions de sécurité, mais surtout, parce que là, c’est l’échec total, mais surtout sur les questions d’immigration, et sur l’islam, et sur le prétendu « que les gens seraient pas chez eux » et ainsi de suite, on a entendu ces graves déclarations, et inacceptables déclarations du ministre de l’Intérieur ces derniers jours, eh bien, on voit que finalement le FN en profite, c’est-à-dire que là où il est au second tour, et là où l’UMP est éliminé, eh bien finalement le FN profite de cette politique, et il n’y a pas de Front républicain, et l’UMP continue sa dérive vers les thèmes xénophobes du Front national.

Donc ça, c’est peut-être un point d’inquiétude qu’il faudra je pense souligner ce soir et dans les jours qui viennent, parce que, heureusement dans notre département le Front national n’est pas encore trop prégnant, et dans cette élection cantonale, sa part est un petit peu modérée, en valeur absolue, hein, mais quand même au niveau national il se passe des choses, moi je n’ai pas de nouvelle, mais je trouve que c’est important.

 

 


Retranscription par MEAG avec SR / F.M.

Scopitone86 : donc, au soir des cantonales, on n’a pas battu la droite, mais il y a une grosse satisfaction quand même, on a eu l’impression que ce Parti socialiste qu’on disait explosé a fait une campagne extrêmement solide ?

Jade Dousselin : oui, donc, ce se soir, nous, localement, on peut être un peu déçus même s’il y a quand même des satisfactions : on garde Poitiers-4, qui était un canton difficile. Nous, le MJS, on s’est beaucoup investis sur ce canton, on a fait beaucoup de militantisme de terrain et on voit que c’est la seule chose qui paye, c’est d’être là, d’être présents, d’aller chez les gens, de leur redonner l’envie de croire en la politique.


Ségo 3 Cites 1

Ségolène Royal et derrière elle, à gauche, Jade Dousselin lors de la visite des Trois Cités, sur le canton de Poitiers-4

Et je crois qu’aujourd’hui, on a un vrai souci en France, l’UMP joue la politique de la terre brûlée et du désintéressement et du pourrissement de la politique, on l’a vu sur Châtellerault [-Sud, NdlR], on a un gros souci, l’électorat UMP se reporte quasiment totalement sur le Front national, aujourd’hui, c’est quelque chose sur lequel on va devoir se battre, nous.

Comme tu l’as dit, on a été tout à fait unis sur cette campagne, les divisions au PS, elles n’existaient pas. Nous, aujourd’hui, on doit se battre unis, face à une droite qui est complètement en train d’imploser, on le voit, l’UMP est en train de se scinder en plusieurs groupes, notamment sur la question du Front national.

Donc nous, ce qu’on va tirer de cette campagne, c’est que dans l’unité on arrive à faire des choses très bien, on était à 30% au premier tour, là on n’a pas encore les chiffres du deuxième tour, donc je pense qu’on doit tirer comme enseignement de cette campagne, notamment sur la montée du FN et le comportement de l’UMP qui est complètement antirépublicaine, et on l’a vu, leur attitude est scandaleuse, que ce soit Raffarin localement ou Copé nationalement, et je pense que maintenant on doit se mettre en marche pour 2012, et le parti y est préparé, et à nous de concrétiser.

Scopitone86 : mais, à propos de l’UMP qui se diviserait sur la question du Front national, on remarque quand même qu’à chaque élection présidentielle, la droite propose deux personnes différentes en faisant croire qu’il y a un choix à droite, on a eu Balladur ou Giscard, à chaque fois, il y en a deux. Est-ce qu’on n’est pas en train de nous préparer le même coup ?


Jade 2

Jade Dousselin

Jade Dousselin : je ne sais pas. Aujourd’hui, on voit très bien que Sarkozy est dans une position difficile. Je pense qu’à l’heure actuelle, on ne peut pas être persuadé qu’il va se représenter, il est désavoué par son camp, on le voit très, très bien. Moi je pense qu’il y a un risque d’implosion, vraiment, ils ont des vraies divisions en leur sein, on a une frange qui n’hésite pas à se rallier au Front national, on l’a vu, hein, qui n’hésite pas à appeler, si ce n’est à voter Front national, mais en tout cas à ne pas voter Parti socialiste, on le voit, on a une UMP très dure qui refuse le Front républicain.

Et à l’inverse, on a une UMP beaucoup plus modérée, beaucoup plus, on va dire la branche chiraquienne-villepiniste, qui elle a une attitude beaucoup plus responsable et qui n’ont pas oublié 2002, qui n’ont pas oublié les positions de la gauche en 2002 qui étaient responsables, et qui eux prônent un Front républicain et s’opposeront au Front national.

Donc moi je pense qu’il y a un vrai risque d’implosion, après, est-ce qu’il y aura deux candidats ? Ils ont toujours su se rassembler au dernier moment, ils ont toujours su se ranger derrière un chef malgré leurs divisions internes, donc je pense qu’à l’heure actuelle, ils ont un vrai problème interne, mais est-ce qu’ils arriveront à le résoudre avant 2012, la question est ouverte.

Mais notre problème à nous, il n’est pas là, il est de montrer leur attitude qui est purement scandaleuse, et nous de montrer qu’on est l’alternative, qu’on est l’alternative non seulement au Front national, mais aussi à une UMP puante sur les questions de l’islam, sur les questions de la xénophobie, etc. Et donc nous on doit absolument avancer en rangs serrés, et faire en sorte que les primaires soient les plus ouvertes possible, faire en sorte que la gauche et les écologistes soient au rendez-vous de ces primaires, et qu’elles donnent un candidat ou une candidate en capacité de rassembler et de nous faire gagner en 2012.

Partager cet article

Repost 0
Published by Militants de l'Espoir à gauche - dans Actualité
commenter cet article

commentaires

Chilou 28/03/2011 18:56



Quel bonheur cette analyse de JF Macaire votre 1ier Fédéral, que nous connaissons bien dans le Tarn
et pour lequel nous avons une certaine admiration.


Quel bonheur également de lire Jade Dousselin (MJS de la Vienne) qui fait preuve d’une belle maturité
politique et d’une analyse pleine de bon sens.


Franchement, La Vienne vous possédez de biens beaux atouts au service d’une femme admirable elle aussi, en la
personne de Ségolène Royal.


Chilou


Albi



Page D'accueil

  • : Militants de l'Espoir à gauche
  • Militants de l'Espoir à gauche
  • : Militants de l'Espoir à gauche réunit toutes celles et tous ceux qui soutiennent la ligne politique de Ségolène Royal pour une gauche démocratique, sociale, et écologique.
  • Contact

La fabrique AGIS !

dominique bertinotti (2)Dominique BERTINOTTI (75), Philippe ALLARD (75), Amale CHEBIB (75), Fabien SECHERRE (75), Françoise DEGOIS (75), Cyril CIBERT (86), Cécile FORTINEAU (23), christian CHOTARD (91), Eliane LEMAGNEN (64), esfand KHALAF (90), Laure BARGUILLET (87), Ahmed LAARAJ (30), Isabelle MALBERTI (75), Guy VERDIER (13012), catherine CANTAU (40), gilles CAILLET (91), Noëlle PLANCHAIS (56250), Gérard JABUT (69), Jocelyne BERDU (75), Jean-Pierre GUILBERT (75), Hélène MERMBERG, , Eric BRUN (63), Stéphanie SMANIOTTO,Eric CORNIER (33), Joelle FERAL, Gerard RAISER, Catherine RUBIO (33), Didier ANTONELLI, Nabil SANTO (75), Eliane LEMAGNEN (64), Céline LOOT, Pierre NSIMBA-DELEZAY (93), Marianne-Ségolène GINDREY (62), , Monique BONNIN (37), Jean-François THILLET (43), Jacqueline BOULET, Alain MAIRE (76), Caroline BERTRAN, Jacques MAZELLA (44), Christiane CHIROL, Rodrigue KOKOUENDO (77), Robert SIMON (75), francoise LALLIER (78), Sylvette GIRARD (28), claudine MOURET (41000), alban GUAY (37), roland ASTIER (38), mirella GOULOIS (62300), Michel CHARPENTIER (73), marie-neige PHILIPPE (44), Jean Jacques BAUGÉ (37), rachida MAZARIE (94), jacqueline LAKSANDER (2), pierrette LARDREAU (19100), martial LEHOUX (24), Rene PHILIPPEAU (91), Jean-Pierre HERY (2), Christine MALCOR (91), Jean KOMOROWSKI (33), , , Patricia VAN HALUIDYN (86), Claude BILLARDON (75), J-RAYMOND MAGUEUR (29), Claire CLAUDE (49), David VIEILLE, Laetitia DE WARREN (69), Georges RAULT (35), Michel CHATAIGNER (76), Chantal DEPUERS (6), YOLANDE PAVAN (93270), Maïté CAZAUX (33), Colette CHARBONNE (31), Hiroko KOMORI (75), M.J. SINAT (77), France-Marie NESPO-BIAIS (78000), Elisabeth HUSSON (75), Martine TREGRET (91), Andrée & Marie-Paule AUFAURE (3), Bernard JANODET (69), Yves FRUCHON (69), christiane NOUGARET (30), véronique SAINT-PAUL (75020), Marie-Noëlle VIBERT (94), Annick LE ROY (91), micheline HAREL (75), francoise QUELIN (77), jean baptiste TROUPLIN (75020), Elisabeth ARNAUD (33), Jean BRUNEL (13), Maryse MARTIN (17), Jacques ERNEST (92), Maurice BUTTIN (75015), Alain DRONEAUD (72430), Norel Houda AUMONT-GHÉDIR (75), Vanessa BAUDAT SLIMANI (45), CLAUDE TARRIERE (92500), Gérard PARCOT (91), FRANCK DAGORNE (56890), Ariane MATHIEU (77), Philippe POIGNANT (50), , Nadine AMIEL (75), Bernard FERRÉ (78), José THIOLLET (86), jerome DOUADY (38), Marcel AMIEL (75), arsene BOUTERFA (93500), sylvie SAINT PIERRE (95100), , Aurélien LONGÉ-LÉTANG (86), Fabrice BERARDI (13), Hubert TERRIGHI (47), Martine LEBRUN (94130), jean BURNELEAU (85), Marie FARRET (16), Janine CRESPIN (75013), sandrine PIERRON (86), cartier FLAVIEN (86), Dominique MENNESSON (94), Pierre BRUSSELLE (94), Eric DUCROS (86), , Romain ZARKA (75), Brigitte BEAUMANOIR (95), Olivier SALVANO-LUBESPÈRE (75), francoise ROZAN (12), Francine GILBERT REULIER (92), Christian AGON (75003), alain PIQUET (76), Laetitia CHEVROT (63), CHRISTIANE GOMEZ (86), Marc BONNICHON (33), Joëlle DE CORTE (17), Nadjet BOUCHIKHI (13), Yves FRUCHON (69), maryleine SIGRIST (5), Françoise CLEOSTRATE (34), Sébastien COUDRY (25), nicolas METIVIER (86), pierre HUYARD (17), Cécile GUILBERT (63), Bonaventure MBAYA (91), Bernard JANODET (69), Régis COTTET (86), martial LEHOUX (24), anthony ROUSSEAU (86), jean claude MAURIN (30), Jean-Claude CHEBROU (63), bruno OLIVIER (78), Jean-François VIONNET (26), ...

Pour rejoindre la fabrique socialiste AGIS : link