Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 septembre 2011 6 10 /09 /septembre /2011 11:07

 

S3.jpg

 

Jeudi, Le Figaro a monté en épingle des propos informels – Ségolène Royal n’a pas accordé d’interview au journal - et surtout des questions légitimes que se posent les Français ; par ailleurs le quotidien a bien pris soin de ne pas publier les propos positifs qu’elle a tenus sur les candidats socialistes.

Des trois phrases sélectionnées de façon partiale et délibérée par le journal, la première concerne le chouchou des sondages : « Le point faible de François Hollande, c'est l'inaction. Est-ce que les Français peuvent citer une seule chose qu'il aurait réalisée en trente ans de vie politique ? Une seule ? ».

La seconde phrase choisie par Le Figaro concerne Martine Aubry : « Sa seule expérience électorale, c'est une législative perdue en 2002. Passer de rien à une campagne présidentielle, ce n'est pas facile ».

Enfin, la troisième phrase ressortie par le quotidien traite de l’esquive du débat par les deux favoris des sondages : « François Hollande avait promis un livre sur son projet, il publie une compilation de discours et Martine Aubry se contente d'écrire une lettre aux Français ».

Absolument aucune réponse n’a été apportée aux 3 points soulevés par Ségolène Royal.

 

 

 

En déplacement en Seine-et-Marne dans les quartiers populaires – le terrain et le contact avec les Français des quartiers, encore et toujours – Ségolène Royal est revenue dans la journée de jeudi sur l’article du Figaro et sur des montages son/vidéo diffusés sur certaines chaînes :

« C’est le jeu, ils essayent de dresser les socialistes les uns contre les autres, mais ils n’y parviendront pas, parce que je crois que nous nous respectons les uns les autres, et en même temps nous avons des différences, mais je crois que chacun est là dans son travail, et que les Français vont choisir. Donc moi je demande à être respectée comme je respecte les autres.

 

S2


Et je n’ai donné aucune interview au Figaro, donc je suis très étonnée qu’on me voie en image en train de parler, sans entendre le son de ma voix, et qu’on passe des extraits d’un journal, avec lequel j’ai pu parler de façon informelle en disant et des choses très positives sur les socialistes, et quand on m’interroge de façon franche sur nos qualités, et sur nos défauts, j’ai répondu de façon franche, et les phrases ont été sorties de leur contexte. »

 

Ségolène Royal  
En réponse aux indignés, des propos montés en épingle et retirés de leur contexte, je m'engage à ne couvrir les candidats que d'éloges !

Dans La Nouvelle Edition sur Canal+, émission animée par Ali Baddou, Nicolas Domenach a expliqué pourquoi Ségolène Royal était passée à l'offensive, et a montré par son compte-rendu d’entretien, minutieux et fidèle, une certaine admiration pour Ségolène Royal, « un tempérament de feu », « une énergie incroyable », dans une chronique de 5 minutes entrecoupée des remarques assez ‘cour de récré’ des chroniqueurs réunis autour d’Ali Baddou.

 

Lien: S.Royal a un tempérament de feu et une énergie incroyable , elle va continuer à se battre...

 

Nicolas Domenach est par ailleurs chroniqueur et journaliste à Marianne, et il publie cette semaine deux articles, « Le cirque DSK, ça suffit ! » et « Le dessous des cartes – Sarkozy sauvera-t-il Nicolas ? » ; il a vu Ségolène Royal mercredi :

« Oui, je l’ai vue longuement hier. […] En deux mots, elle pense tout simplement, eh bien que François Hollande et Martine Aubry ne font pas le poids, ils lui font penser à Lionel Jospin, c’est-à-dire qu’elle dit : « Ils ne passeront pas le premier tour, ils seront battus, et resteront face à face Martine Aubry et Nicolas Sarkozy … Qu’est-ce que j’ai dit ? Marine Le Pen, excusez-moi. Oui, parce que [François Hollande et Martine Aubry] n’ont pas de contact populaire, tout simplement, parce qu’ils ne sont pas vraiment en prise avec le peuple contrairement à elle, et qu’ils seront donc « rétamés », ce sont ses mots.

[…] Elle cherche pas vraiment à être aimable, Ségolène Royal elle bat la campagne à fond, comme elle sait le faire, comme elle aime le faire, et puis elle ajoute : « Je suis la seule qui ait l’expérience du feu électoral, contrairement à mes concurrents, et compte tenu que Nicolas Sarkozy fera tout, y compris par des moyens illégitimes », dit-elle, « pour conserver le pouvoir, eh bien il faut être d’une autre trempe que mes petits camarades ».

 

C1.jpg


Donc elle ajoute aussi qu’effectivement, dans les quartiers populaires, on lui parle jamais de François Hollande ni de Martine Aubry, mais de Marine Le Pen ou bien d’elle-même. Et puis elle ajoute enfin qu’elle a noué un lien unique avec les Français pendant la campagne présidentielle de 2007, ce qui n’est pas faux, et puis qu’elle avait pris un engagement à ce moment-là, souvenez-vous en, qu’elle serait dans d’autres combats après cette défaite qu’elle a vécu comme une victoire.

 

C2.jpg

C4.jpg

Elle se défend drôlement de semer la division, écoutez-la justifier ses mises en cause de François Hollande sur le déficit de la Corrèze, parce qu’elle ajoute d’ailleurs en particulier, sur la Corrèze, que s’il n’a pas réussi à résoudre le déficit de la Corrèze en 4 ans, eh bien qu’est-ce que ce sera pour le déficit de la France.

 

C6-Correze-on-l-ecoute.jpg

"Elle ajoute d’ailleurs en particulier, sur la Corrèze, que si François Hollande n’a pas réussi à résoudre le déficit de la Corrèze en 4 ans, eh bien qu’est-ce que ce sera pour le déficit de la France.Allez, on l’écoute"

Allez, on l’écoute :

 

C5.jpg


Ségolène Royal sur RTL le 29 août 2011 : « Vous ne me ferez dire aucun mal des autres candidats, parce que je pense qu’il faut garder le débat à un certain niveau, et en même temps, il faut savoir pour qui l’on vote. Il est très important que les journalistes et les Français sachent qui a fait quoi dans ses différentes responsabilités, c’est tout, c’est ce que j’appelle la morale de l’action politique. ».

[…] Ça ne va pas du tout se calmer, eh bien d’autant que Ségolène Royal considère que les sondages dont on nous rebat les oreilles, eh bien ne correspondent à rien du tout sinon à des opérations de manipu-la-tion. Alors elle est vraiment exaspérée, hein, d’autant que sur le terrain elle sent un courant de sympathie qu’elle ne retrouve pas dans ces mêmes sondages. […]

 

C11


En tout cas, comme elle a un tempérament de feu, je vous le disais, qu’elle a une énergie incroyable, eh bien elle va continuer à se battre, elle est dans la mêlée, la coupe du monde, la coupe du monde de rugby à côté.

 

C12.jpg

"Je pense que vous avez quand même une élection à deux tours, et qu’il faut se méfier, il n’y a pas d’élection sans surprise, nom d’un chien, on veut pas se souvenir de ça quand même, il pourra se passer beaucoup de choses encore"

Je pense que vous avez quand même une élection à deux tours, et qu’il faut se méfier, il n’y a pas d’élection sans surprise, nom d’un chien, on veut pas se souvenir de ça quand même, il pourra se passer beaucoup de choses encore. »

 

 

Haka-def.jpg

Montage d'un dessin de Plantu (on remarque qu'aucune entrée ne part de Ségolène Royal pour "Y'a qu'à !") et du petit montage fait par Canal+ à l'occasion de la coupe du monde de Rugby, où Ségolène la guerrière élimine ses concurrents, qui ne sont pas ses adversaires - le rugby est le sport du fair-play et de la force.

 

Jean-Pierre Mignard, interrogé sur BFM TV, a indiqué que la Haute Autorité des Primaires citoyennes, en ayant entendu et pris en compte les explications de Ségolène Royal, a décidé d’émettre une recommandation, la recommandation n°10 sur l’éthique de la campagne (cliquer sur le lien pour y accéder), et que pour la Haute Autorité le débat était clos.

 

SR2


La Haute Autorité y rappelle que « tous les parcours politiques des six candidats sont honorables », qu’il faut garder en tête le futur rassemblement après la primaire et que le respect est dû à tous les candidats, 3 éléments que Ségolène Royal a parfaitement intégré dans sa démarche, la question n’étant pas, pour Ségolène Royal de savoir si les parcours sont honorables ou pas – ils le sont tous – mais de savoir s’ils sont suffisants pour remporter une élection présidentielle face à Nicolas Sarkozy et pour éviter un second 21 avril.

 

 

Jeudi soir, au journal de 20h de BFMTV, l’édito d’Olivier Mazerolle a, pour la seconde fois en une semaine, donné raison à Ségolène Royal dans cette affaire des phrases montées en épingle par Le Figaro :

« C’est évidemment ce qu’espère l’UMP, que les candidats à la primaire socialiste se déchirent, se déchiquètent, et avec ce qu’a fait Ségolène Royal, on n’est pas très loin de la ligne rouge, la réaction de la Haute Autorité, qui réclame plus de retenue le démontre.

Mais en même temps, on est dans la logique de la compétition, Ségolène Royal n’a pas tort de dire que les électeurs, pour trancher, doivent connaître non seulement les projets, mais également tout connaître de la personnalité, de la compétence, des réussites, et des failles de ceux qui se présentent à eux.

Martine Aubry a décidé de jouer dans un autre registre ; quand elle critique François Hollande, elle le fait sans le citer, c’est plus discret.

Et puis François Hollande, qui fait la course en tête, a décidé, lui, de se placer au-dessus de la mêlée, de donner l’impression de refuser d’entrer dans ces 'basses polémiques'.

Alors je ne sais pas ce que les électeurs choisiront, mais ce qui est sûr, c’est que l’UMP attend les dérapages pour les brandir comme un trophée. »

Ce à quoi Ségolène Royal avait déjà répondu dans la journée : « C’est le jeu, ils essayent de dresser les socialistes les uns contre les autres, mais ils n’y parviendront pas, parce que je crois que nous nous respectons les uns les autres, et en même temps nous avons des différences. »

Frédérick Moulin

Partager cet article

Repost 0
Published by Militants de l'Espoir à gauche - dans Actualité
commenter cet article

commentaires

Alioune 10/09/2011 21:16



Tous les journalistes qui relatent des propos OFf de SR font état de sa très grande agressivité vis à vis de FH et de MA ; j'ai peur que cette sortie reprise par le figaro ait le même effet que
sa crise de colère face à Sarko lors du débat télévisé et qu'au final cela risque d'être contre-productif ; les citoyens n'aiment pas trop la spontanéité des règlements de comptes par medias
interposés !



Françoise P 10/09/2011 11:48



Pas étonnant de Domenach : déjà c'est le seul qui avait démenti toutes les allégations injurieuses sur la Fête du Zénith : il était d'ailleurs le seul qu'on y a vu présent, du début à la fin, et
circulant partout.


Quant à Mazerolle, il est emblème de la capacité de convaincre de Ségolène : il fallait entendre ses railleries la veille de La Rochelle ! Au moins, voilà qqun de bonne foi (et j'avoue que je ne
l'aurais pas cru).



Page D'accueil

  • : Militants de l'Espoir à gauche
  • Militants de l'Espoir à gauche
  • : Militants de l'Espoir à gauche réunit toutes celles et tous ceux qui soutiennent la ligne politique de Ségolène Royal pour une gauche démocratique, sociale, et écologique.
  • Contact

La fabrique AGIS !

dominique bertinotti (2)Dominique BERTINOTTI (75), Philippe ALLARD (75), Amale CHEBIB (75), Fabien SECHERRE (75), Françoise DEGOIS (75), Cyril CIBERT (86), Cécile FORTINEAU (23), christian CHOTARD (91), Eliane LEMAGNEN (64), esfand KHALAF (90), Laure BARGUILLET (87), Ahmed LAARAJ (30), Isabelle MALBERTI (75), Guy VERDIER (13012), catherine CANTAU (40), gilles CAILLET (91), Noëlle PLANCHAIS (56250), Gérard JABUT (69), Jocelyne BERDU (75), Jean-Pierre GUILBERT (75), Hélène MERMBERG, , Eric BRUN (63), Stéphanie SMANIOTTO,Eric CORNIER (33), Joelle FERAL, Gerard RAISER, Catherine RUBIO (33), Didier ANTONELLI, Nabil SANTO (75), Eliane LEMAGNEN (64), Céline LOOT, Pierre NSIMBA-DELEZAY (93), Marianne-Ségolène GINDREY (62), , Monique BONNIN (37), Jean-François THILLET (43), Jacqueline BOULET, Alain MAIRE (76), Caroline BERTRAN, Jacques MAZELLA (44), Christiane CHIROL, Rodrigue KOKOUENDO (77), Robert SIMON (75), francoise LALLIER (78), Sylvette GIRARD (28), claudine MOURET (41000), alban GUAY (37), roland ASTIER (38), mirella GOULOIS (62300), Michel CHARPENTIER (73), marie-neige PHILIPPE (44), Jean Jacques BAUGÉ (37), rachida MAZARIE (94), jacqueline LAKSANDER (2), pierrette LARDREAU (19100), martial LEHOUX (24), Rene PHILIPPEAU (91), Jean-Pierre HERY (2), Christine MALCOR (91), Jean KOMOROWSKI (33), , , Patricia VAN HALUIDYN (86), Claude BILLARDON (75), J-RAYMOND MAGUEUR (29), Claire CLAUDE (49), David VIEILLE, Laetitia DE WARREN (69), Georges RAULT (35), Michel CHATAIGNER (76), Chantal DEPUERS (6), YOLANDE PAVAN (93270), Maïté CAZAUX (33), Colette CHARBONNE (31), Hiroko KOMORI (75), M.J. SINAT (77), France-Marie NESPO-BIAIS (78000), Elisabeth HUSSON (75), Martine TREGRET (91), Andrée & Marie-Paule AUFAURE (3), Bernard JANODET (69), Yves FRUCHON (69), christiane NOUGARET (30), véronique SAINT-PAUL (75020), Marie-Noëlle VIBERT (94), Annick LE ROY (91), micheline HAREL (75), francoise QUELIN (77), jean baptiste TROUPLIN (75020), Elisabeth ARNAUD (33), Jean BRUNEL (13), Maryse MARTIN (17), Jacques ERNEST (92), Maurice BUTTIN (75015), Alain DRONEAUD (72430), Norel Houda AUMONT-GHÉDIR (75), Vanessa BAUDAT SLIMANI (45), CLAUDE TARRIERE (92500), Gérard PARCOT (91), FRANCK DAGORNE (56890), Ariane MATHIEU (77), Philippe POIGNANT (50), , Nadine AMIEL (75), Bernard FERRÉ (78), José THIOLLET (86), jerome DOUADY (38), Marcel AMIEL (75), arsene BOUTERFA (93500), sylvie SAINT PIERRE (95100), , Aurélien LONGÉ-LÉTANG (86), Fabrice BERARDI (13), Hubert TERRIGHI (47), Martine LEBRUN (94130), jean BURNELEAU (85), Marie FARRET (16), Janine CRESPIN (75013), sandrine PIERRON (86), cartier FLAVIEN (86), Dominique MENNESSON (94), Pierre BRUSSELLE (94), Eric DUCROS (86), , Romain ZARKA (75), Brigitte BEAUMANOIR (95), Olivier SALVANO-LUBESPÈRE (75), francoise ROZAN (12), Francine GILBERT REULIER (92), Christian AGON (75003), alain PIQUET (76), Laetitia CHEVROT (63), CHRISTIANE GOMEZ (86), Marc BONNICHON (33), Joëlle DE CORTE (17), Nadjet BOUCHIKHI (13), Yves FRUCHON (69), maryleine SIGRIST (5), Françoise CLEOSTRATE (34), Sébastien COUDRY (25), nicolas METIVIER (86), pierre HUYARD (17), Cécile GUILBERT (63), Bonaventure MBAYA (91), Bernard JANODET (69), Régis COTTET (86), martial LEHOUX (24), anthony ROUSSEAU (86), jean claude MAURIN (30), Jean-Claude CHEBROU (63), bruno OLIVIER (78), Jean-François VIONNET (26), ...

Pour rejoindre la fabrique socialiste AGIS : link